Clermont réclame une somme mirobolante à Franck Azéma !

Clermont réclame une somme mirobolante à Franck Azéma !

22 août 2022 - 15:07

19 Commentaires

Publicité

En février 2021, le technicien Franck Azéma prévenait les dirigeants de Clermont qu’il souhaitait quitter le club Auvergnat dès la fin de la saison 2020 / 2021, soit deux ans avant le terme de son contrat.

Les dirigeants de l’ASM avaient alors accepté de libérer leur entraineur sous condition d’obtenir des indemnités de la part du club qui allait le recruter.

Mais Franck Azéma avait refusé de signer la résiliation imposée par Clermont. Dans ces conditions, le club avait notifié la rupture unilatérale du CDD invoquant une faute grave.

Se considérant toujours salarié du club, le Catalan avait fait constater à la reprise estivale de l’effectif qu’il n’occupait plus ses fonctions d’entraineur en chef.

Il s’était alors confié au journal L’équipe. Extrait:

« Je me suis présenté à la reprise de l’entraînement, en juillet, avec un huissier. On m’a empêché d’entrer. Ce n’est pas quelque chose qui fait plaisir, mais il fallait que je me couvre. Et c’est là que je ne comprends pas l’attitude du président et de M.Loignon (le directeur administratif): c’est devenu une histoire d’ego ! Je pense que l’ASM c’est plus grand que ça. »

Finalement, c’est le Rugby Club Toulonnais qui a recruté Franck Azéma au cours de la saison dernière suite au départ précipité de Patrice Collazo en raison des mauvais résultats de l’équipe première.

De son côté, l’ASM compte toujours obtenir l’indemnité de départ de Franck Azéma et n’a en aucun cas abdiqué.

Et selon les informations de RMC Sport, le président de Clermont, Jean-Michel Guillon réclamerait un véritable pactole à Franck Azéma. En effet, la somme de 800 000 euros est évoquée !

En octobre 2021, Clermont avait tenté d’obtenir réparation devant la Commission de discipline de la LNR. Extrait:

« Le premier enseignement qu’apporte la signature de Franck Azéma au RCT confirme à nouveau qu’il s’estime être libéré de toute obligation vis-à-vis du l’ASM, à la suite de sa résiliation unilatérale du contrat qui le liait à notre club. Dans ce cas l’ASM n’a aucune légitimité ni volonté de s’opposer sous quelque forme que ce soit à sa liberté de signer un nouveau contrat. Cependant, la SASP de l’ASM Clermont Auvergne a saisi la Commission juridique de la Ligue nationale de rugby pour confirmer le droit à indemnités du club, suite à cette rupture anticipée et unilatérale de son contrat d’entraîneur. »

Mais la Commission s’était déclarée incompétente pour juger une telle affaire.

Juridiquement, Franck Azéma avait bel et bien le droit de s’engager en faveur du Rugby Club Toulonnais.

L’affaire sera jugée devant les prud’hommes et une décision sera prise au cours de l’année 2023.

Publicité

19 Commentaires

  1. Publicité

  2. Lolo83 22 août 2022 at 15h- Répondre

    On parle encore de cette histoire… C’est bon, tournez la page Clermont… Je comprends mieux pourquoi on dit que les auvergnats sont avares

    J'aime 52
    J'aime pas 23
  3. Gilles COURTENS 22 août 2022 at 16h- Répondre

    Il n’y a aucun litige entre l’Asm et le RCT…..le litige concerne UNIQUEMENT l’Asm et Franck Azéma à qui le club réclame une indemnité pour rupture du contrat liant les deux parties…D’ailleurs l’Asm a publié un communiqué dans lequel elle reconnaît n’avoir aucune légitimité à s’opposer à la signature d’un nouveau contrat…..Il s’agit uniquement d’un litige portant sur le droit du travail et seul le Conseil des Prud’hommes est compétent pour dire si l’Asm peut prétendre ( ou non ) à une indemnité de rupture du contrat….Nul d’entre nous ne connaît les tenants et les aboutissants de cette affaire , alors laissons les Conseil de Prud’hommes faire son travail….et espérons que leur jugement clôturera définitivement cette affaire qui ne doit pas polluer les relations entre le RCT et l’Asm

    J'aime 43
    J'aime pas 2
    • Bastatrogros 22 août 2022 at 18h- Répondre

      Merci pour ce commentaire. En effet le RCT n’y est strictement pour rien et l’ASM n’attaque d’ailleurs pas Toulon .

      Je ne sais pas qui aura gain de cause mais au moins ça mettra les pendules à l’heure et on pourra tous passer à autre chose

      J'aime 28
      • Osmoz 22 août 2022 at 19h- Répondre

        Je ne savais pas qu’ils avaient empêché Azéma d’exercer, du coup ça rappelle le litige Altrad-Galthié que Galthié a gagné haut la main.

        J'aime 12
        J'aime pas 2
  4. coudon 22 août 2022 at 17h- Répondre

    Jugement voué à l’échec. Tout ça pour déstabiliser leur ancien entraîneur !!

    J'aime 29
    J'aime pas 14
    • Dranix 22 août 2022 at 19h- Répondre

      C’est ce que je pense aussi.
      C’est quand-même l’ASM qui est à l’initiative de la rupture unilatérale de contrat. À partir de là FA fait ce qu’il veut. Il ne va tout de même pas rester au chômage pour leur faire plaisir !

      J'aime 17
      J'aime pas 5
      • Raffidinfluence 22 août 2022 at 20h- Répondre

        Le plus drôle dans cette affaire c’est la méconnaissance totale par Clermont du droit du travail. En effet, aucune intention d’un joueur ne peut valoir résiliation unilatérale du contrat, ni a fortiori faute grave du salarié. Ce sera l’arroseur arrosé et la demonstration de la vaine suffisance des dirigeants clermontois. D’ailleurs quel est le préjudice puisque Clermont a recruté jono libre de tous droits. Or, pas de préjudice, pas d’indemnisation…

        J'aime 12
        J'aime pas 2
  5. Alainmerci a toi l'ami 22 août 2022 at 18h- Répondre

    Ci ont leurs proposer kolbee en cadeaux empoisonner .lacheraient ils l’affaire?

    J'aime 3
    J'aime pas 22
    • Talon 22 août 2022 at 20h- Répondre

      Je ne comprend pas le mépris d’un amateur de rugby (je ne dit pas supporter, car ce n’est pas possible) envers un des meilleurs joueurs au monde.

      J'aime 16
      J'aime pas 4
      • Tof 22 août 2022 at 21h- Répondre

        Moi ce que je comprends pas, c’est qu’on puisse oser poster un message avec autant de fautes lol

        J'aime 22
        • Alainmerci a toi l'ami 22 août 2022 at 21h- Répondre

          Es pourttants

          J'aime 6
          J'aime pas 6
          • Tof 22 août 2022 at 22h

            Lol tu m’as fait rire

            J'aime 8
            J'aime pas 1
          • Alainmerci a toi l'ami 22 août 2022 at 22h

            Un pti pouce vert ‘tof’ j’adore lol.

            J'aime 7
            J'aime pas 2
  6. Mistermagoo 22 août 2022 at 19h- Répondre

    Eric de cromieres,paix à son âme,serait je pense quelque peu dubitatif…
    Pauvre guillon
    ..

    J'aime 12
    J'aime pas 3
    • Bouscatelephone 22 août 2022 at 21h- Répondre

      Ce Guillon est un .rétin et c’est dommage pour les supporters auvergnats que l’on aime bien. Le type il est directeur du personnel chez Michelin !!! Bonjour la gestion du personnel. Attaquer aux prud’hommes un mec qui a été clair avec sa direction et particulièrement loyal. En outre jono gibbes a été libéré un an avant son contrat. Alors c quoi le problème. Guillon va payer cher sa bêtise. Il connaît rien aux prud’hommes.

      • Lolo-Ito 23 août 2022 at 06h- Répondre

        Ça montre un peu le niveau chez Michelin..

  7. LE DACQUOIS 22 août 2022 at 20h- Répondre

    donc si je calcule 800 000 euro divise par 24 mois ca fait 33 333 euro net mensuel !!, ca gagne bien un entraineur a clermont !!

  8. whitefern 23 août 2022 at 06h- Répondre

    ils sont gonflés chez Michelin…

    J'aime 12
  9. Stade58 23 août 2022 at 14h- Répondre

    Espérons qui ne ne vont pas le laisser sur la jante

  10. Publicité