Denis Charvet : « Cette génération toulousaine est la meilleure de l’histoire et il n’y a pas photo »

Denis Charvet : « Cette génération toulousaine est la meilleure de l’histoire et il n’y a pas photo »

Le jeudi 4 juillet 2024 à 11:53 par David Demri

3 Commentaires

Publicité

Le consultant rugby Denis Charvet s’est confié dans les colonnes du Midi Olympique pour évoquer la victoire du Stade-Toulousain en finale du Top 14 contre l’UBB.

Nombreux sont ceux qui se demandent si cette équipe Toulousaine est la meilleure de l’histoire du club de la Ville Rose.

Pour Denis Charvet, c’est clair et net, la réponse est oui.

Pour lui, cette génération Toulousaine est la meilleure de l’histoire du club.

Il explique pourquoi. Extrait:

« Pour moi, la réponse est oui : cette génération toulousaine est la meilleure de l’histoire et il n’y a pas photo. Leur performance est bluffante même si, pour comparer les époques, il faut recontextualiser. Ces joueurs sont formatés pour le haut niveau, ce n’était pas notre cas. Leur préparation n’est pas la même et j’envie le confort dans lequel ils sont placés. Cela ne remet pas en cause le talent, Dupont aurait été le meilleur joueur du monde dans toutes les générations. Mais la qualité de leur accompagnement au quotidien, leurs conditions d’entraînement et de préparation, j’en aurais rêvé.

Ceci dit, ce qu’ils ont fait depuis plusieurs saisons est incroyable. Je mettrais surtout en avant la qualité de leur effectif dans la profondeur. Ils ont utilisé 55 ou 60 joueurs, c’est un fait, mais surtout, tous ces joueurs ont un niveau de jeu incroyable. Ça, c’est la récompense du superbe travail de formation de ce club à part. Je suis admiratif. L’école de jeu toulousaine, cela a un sens et ils le prouvent.

Enfin, cette réussite correspond à l’avènement d’Ugo Mola. Il y a dix ans, je n’aurais jamais cru qu’il deviendrait un tel entraîneur, qu’il accomplirait de telles choses. On dit qu’il a le boulard ? Non, il a l’honnêteté d’assumer son ambition et de travailler en conséquence. Il faut lui rendre cet hommage. Il a pris une succession périlleuse mais il s’impose comme le digne héritier des Guy Novès, Robert Bru, Jean Fabre, Pierre Villepreux ou Jean-Claude Skrela. Les succès, c’est aussi l’héritage de ces gens. Ugo en est digne. » 

Publicité

3 Commentaires

  1. Philou capitole 5 juillet 2024 at 11h- Répondre

    Ils sont toulousains quand ça l arrange, robert le père De yannick ,noves qui a fait naître la corruption, en affaire avec les médias, n en jetez plus la coupe est pleine, le stade est une institution respectable ,et le peuple dont tu fais partie aussi .