Dépassement du Salary Cap : Le président de Clermont réagit !

Dépassement du Salary Cap : Le président de Clermont réagit !

15 février 2023 - 14:46

7 Commentaires

Publicité

Lundi, le Midi Olympique nous informait que le club de Clermont avait dépassé le Salary Cap de 300 000 euros lors de la saison 2021 / 2022.

Pour ce dépassement, le club Auvergnat va devoir payer une amende.

Les dirigeants de l’ASM sont d’ailleurs en contact avec le Salary Cap manager pour évoquer le sujet et trouver une conciliation.

Le club Auvergnat a notamment expliqué que ce dépassement du Salary Cap n’était pas une tricherie mais une conjoncture en raison de la chute brutale des internationaux Français dans le groupe Clermontois, quand on sait que la LNR accorde 180 000 euros de Salary Cap supplémentaire à un club pour chaque international Français.

En quelques mois seulement, Morgan Parra, Camille Lopez, Sébastien Vahaamahina, Arthur Iturria et d’autres ont quitté le groupe France et ne sont donc plus comptabilisés comme internationaux.

L’ASM ne compte plus qu’un seul international Français dans ses rangs : l’ailier Damian Penaud.

Le président de Clermont, Jean-Michel Guillon s’est confié via L’équipe. Extrait:

« Ce dépassement est notamment dû aux changements de règles (baisse du montant du salary-cap de 300 000 euros par an) et à la baisse brutale du nombre d’internationaux alors que le club est engagé contractuellement avec les joueurs sur plusieurs saisons. »

Dans la foulée, il annonce que le dépassement du Salary Cap a été revu à la baisse. Extrait:

« La somme du dépassement a été revisitée à la baisse, prévient d’emblée le président clermontois Jean-Michel Guillon, mais je ne peux pas vous la communiquer. »

Une chose est sûre : Clermont va devoir payer une amende. Et le montant de cette amende ne serait pas provisionné dans le budget de l’ASM.

Pour conclure, le président Clermontois a indiqué que les salaires de ses joueurs étaient trop élevés et qu’il a dû serrer la vis. Extrait:

« Nous avions des niveaux de salaire élevés par rapport à la moyenne des clubs français. Ça faisait partie de notre histoire. Tout ça nous amène à être plus sélectifs et à trouver les joueurs qui correspondent à nos besoins dans la contrainte du salary-cap. On doit gérer notre masse salariale de manière assez serrée. »

Raison pour laquelle l’ASM a décidé de libérer certains cadres dès la fin de la saison comme Arthur Iturria (Bayonne), Damian Penaud (Bordeaux-Bègles) ou encore Judicaël Cancoriet (La Rochelle).

Le premier impacté par cette baisse des salaire est le pilier Etienne Falgoux qui a dû faire un effort sur son salaire au moment de prolonger son bail avec l’ASM.

Publicité

7 Commentaires