Duncan Paia’aua à coeur ouvert : « Je les déteste ! »

Duncan Paia’aua à coeur ouvert : « Je les déteste ! »

20 octobre 2022 - 18:07

7 Commentaires

Publicité

Le trois-quarts centre du Rugby Club Toulonnais, Duncan Paia’aua s’est longuement confié dans les colonnes du journal régional Var-matin pour évoquer le début de saison du XV de la Rade.

Ce-dernier explique être très heureux d’avoir enfin pu reprendre la compétition, lui qui a été blessé durant tout l’été à une cheville. Extrait:

« Je suis si heureux, car les derniers mois ont vraiment été rudes pour moi, depuis la blessure contractée en toute fin de match contre le Racing. Les play-offs manquées, l’appel avec la sélection des Manu Samoa que je n’ai pas pu honorer… D’autant qu’en revenant, je me suis blessé au mollet à Tignes. Là, j’ai pris un coup au moral. Je n’aime pas être éloigné des terrains si longtemps. Ça pèse sur mon moral… »

Il affirme n’a pas avoi pris suffisamment le temps de se remettre de sa blessure et a connu une rechute. Extrait:

« Ce n’est pas la fatigue, mais probablement que ma cheville n’était pas totalement rétablie quand j’ai repris la course. Et peut-être qu’avec une semaine de repos supplémentaire, j’aurais évité cette blessure au mollet… Je me suis précipité car je voulais être prêt pour la saison. Je me suis trompé, ce sont des choses qui arrivent… »

Une chose est sûre : il déteste les blessures qui le tiennent éloigné des terrains pendant si longtemps. Extrait:

« Les blessures ? Je les déteste! Le rugby me manque dès la seconde à laquelle je me blesse. Alors parfois, en pleine saison, tu peux avoir l’impression d’entrer dans une forme de routine. Comme si c’était normal de jouer… Et c’est finalement quand tu sors de ce cycle que tu te rends compte que le rugby est addictif. Et qu’il te rend plus heureux. »

Cet été, Duncan Paia’aua avoue avoir hésité entre essayer de se soigner en urgence ou bien prendre le temps de récupérer comme il se doit. Il a opté pour la seconde option. Extrait:

« J’avais le choix: tenter de me soigner en urgence pour éventuellement jouer avec les Samoa, ou me faire opérer. J’ai beaucoup réfléchi, et j’ai choisi d’être raisonnable, car j’avais peur que mon absence soit plus longue en précipitant mon retour… J’ai donc choisi l’opération, même si ça m’a fait mal de ne pas rejoindre la sélection. Je me suis fait opérer de la cheville à Marseille. »

Il n’a donc pas pu jouer les matches de la Tournée d’été avec les Samoa. Extrait:

« C’était vraiment dur. D’autant qu’il y avait pas mal de nouveaux, comme Fritz Lee. Je voyais que la sélection entrait dans une nouvelle ère et, moi, j’étais blessé… Ça m’a contrarié, mais en discutant avec Franck Azéma et avec ma femme, nous avons considéré qu’il était préférable de manquer cette tournée afin de revenir à 100%.

Le sélectionneur des Samoa m’a proposé de rejoindre la sélection aux Fidji pour avoir un deuxième avis de docteur, mais j’en avais déjà eu un de la part d’un médecin australien, un ami, qui m’a dit que c’était plus sage de me faire opérer. Mon cœur me disait de rejoindre la sélection, mais mon cerveau m’a dit d’être raisonnable. »

Publicité

7 Commentaires

  1. Publicité

  2. RCT_Yoda 20 octobre 2022 at 18h- Répondre

    Et tu as bien fait d’être raisonnable!

    • Groule 20 octobre 2022 at 18h- Répondre

      D’ailleurs s’il avait quitté Toulon, on aurait dit qu’il avait perdu la raison.

  3. provençal 20 octobre 2022 at 19h- Répondre

    Il s’est trompé certes mais n’est pas le seul : s’il a obtenu le feu vert médical, comme Gabin , c’est qu’une fois encore les médecins se sont trompés.

    Je ne sais pas desquels il s’agit par contre. Mais que d’erreurs.
    On se souvient de Jalibert qui a réussi, pourtant très difficile , à faire virer son toubib de l’UBB…..

    Messieurs de l’armée numérique de Lemaître je vous attends, vous me faites rigoler, pauvres trufasses de pacotille .

    J'aime 3
    J'aime pas 13
    • Eric 20 octobre 2022 at 21h- Répondre

      Oui mais le Jalibert comme c’est une belle vedette et avec son ego de grande starlette a du faire jouer le choix moi ou le doc.
      Et ce fut à la surprise générale Jallibert. non sans blague !
      Eric
      Pilou Pilou

      J'aime 4
      J'aime pas 1
    • ben 21 octobre 2022 at 08h- Répondre

      @provencal,
      A un moment tu peux d’adresser aux gens sans les insulter?
      Chez toi c’est récurrent, du coup même si tu essaie de dire quelque chose d’intelligent, on y adhere pas!

    • mm8382 21 octobre 2022 at 10h- Répondre

      Truffasse de pacotille toi-même…
      Si le joueur explique, visiblement à tort (puisqu’il a rechuté), au staff et aux médecins que ses sensations sont bonnes, qu’il ne ressent plus de douleurs…
      Il est (malheureusement) le principal (le seul ?) fautif.
      T’es qui toi, grosse truffasse véritable, pour te permettre d’invectiver tout le monde (blogueurs, staff, médecins, joueurs…) ?
      T’es prix nobel de médecine ?
      Une sommité de la chirurgie orthopédique et traumatique ?
      Un nième génie incompris ?

  4. Eric 20 octobre 2022 at 21h- Répondre

    Et bien oui Duncan tu as eut total raison. Dans tout les sports c’est le corps qui dicte sa loi et qui a toujours raison au bout du compte.
    Eric
    Pilou Pilou

    J'aime 3
    J'aime pas 1
  5. Publicité