En grande dépression, un joueur de l’Aviron Bayonnais absorbe de nombreux médicaments

En grande dépression, un joueur de l’Aviron Bayonnais absorbe de nombreux médicaments

21 décembre 2020 - 19:45

8 Commentaires

Publicité

L’information est révélée par le journal régional Sud-Ouest ce lundi soir : un joueur de l’Aviron Bayonnais souffrant de dépression a récemment absorbé une grande quantité de médicaments.

Le quotidien indique que le jeune trois-quarts centre Australien Izaia Perese fait actuellement face à des problèmes de dépression.

C’est le dimanche 6 décembre dernier que le joueur de 23 ans a été hospitalisé après avoir absorbé une grande quantité de médicaments. Fort heureusement, le joueur va bien. Cependant, il ne devrait plus rejouer pour les couleurs de Bayonne.

Bien que sous contrat avec le club Basque jusqu’au mois de juin 2022, Izaia Perese devrait être libéré par l’Aviron Bayonnais. Le joueur a d’ailleurs d’ores et déjà quitté la France pour rentrer en Australie afin de se soigner.

Actuellement en arrêt maladie, il aurait effectué ses adieux à ses coéquipiers de Bayonne en leur envoyant un message via une messagerie de discussion.

Le joueur Australien avait effectué son arrivée à Bayonne l’été dernier en provenance des Broncos (rugby à XIII). Blessé très tôt dans la saison, il n’aura disputé que cinq matches sous les couleurs Basques avant de quitter la France.

Publicité

8 Commentaires

  1. Publicité

  2. Onzesun 21 décembre 2020 at 20h- Répondre

    Terrible. Entre les blessures, la distance avec les siens, l’isolement en temps de covid… Malheureusement il y’a de quoi sombrer.

    J’en profite pour dire à quiconque qui lit ce commentaire et souffrirait de dépression, de solitude, qu’il n’y a pas de honte à parler, à s’ouvrir et à se soigner (car c’est une maladie !). Même si cela semble parfois être une épreuve insurmontable, même si l’on peut croire qu’il n’y a pas d’issue autre que la mort… Il est possible de s’en sortir, et cela passe souvent d’abord par la parole.

    En cette année si troublée et alors que les fêtes approchent (réunions familiales pour certains, sensation d’isolement décuplée pour d’autres), prenons soin de ceux qui nous entourent, faisons preuve de bienveillance. Soyons attentifs au moindre signal de détresse chez l’Homme et soyons des oreilles prêtes à écouter et aider sans jugement, le plus possible.
    D’ailleurs, pour ma part, Mayol est l’endroit où j’oublie tout et où le temps d’un match il n’y a que la communion entre cette équipe et ses supporters qui compte. C’est l’un des nombreux plaisirs qui nous ont été enlevés cette année, et je suis impatient qu’on se retrouve tous dans les tribunes autour de la passion qui nous lie à cette ville.

    Pas l’actualité ni le commentaire le plus réjouissant, mais c’est une réalité. Je souhaite un bon rétablissement à Izaia et à tous ceux qui souffrent.

    Prenez soin de vous et des vôtres, passez les meilleures fêtes possibles.

    Parce que Toulon

    • Loriot 22 décembre 2020 at 10h- Répondre

      Bravo pour ce commentaire. Tout est dit !!!

  3. Fimagem 21 décembre 2020 at 21h- Répondre

    Onzedun merci ton empathie est d’un grand réconfort pour eux Ui souffrent de ce mal.

    • Mocodéro 21 décembre 2020 at 21h- Répondre

      Je suis d’accord, joli message de Onzesun (sur le soleil), merci.

  4. Gérard Molinari 22 décembre 2020 at 00h- Répondre

    C’est tellement vrai. Merci onzesun.
    Pilou Pilou.

  5. Ricou 22 décembre 2020 at 07h- Répondre

    Trés beau message merci

  6. RAPIDO 22 décembre 2020 at 09h- Répondre

    J’ai mon frère qui est mort de cette saloperie de dépression , suivi pas un médecin qui n’avait pas les compétences et qui s’est contenté de lui prescrire des tonnes de pilules … la souffrance de sa vie qu’il ne pouvait plus supporter n’a eu comme conséquence que sa mort comme libération , je l’ai eu au téléphone, seul moyen que j’avais pour l’aider, quelques jours avant son ultime geste , qui n’a pas suffit pour le sauver, j’étais trop loin de mon pays , c’est un lourd souvenir pour moi …

  7. Isidore 22 décembre 2020 at 10h- Répondre

    Tout à fait d’accord avec Onzesun !
    Juste pour info.
    Il existe un chemin, ou plutôt 1 méthode qui a fait ses preuves scientifiques ce n’est donc pas une opinion ou une croyance, et bien entendu à condition d’arriver à s’y mettre.
    La méthode Dr Beck, thérapie cognitive.

  8. Publicité