Enzo Forletta répond à ceux qui lui demandent d’assumer la reprise de l’entrainement

Enzo Forletta répond à ceux qui lui demandent d’assumer la reprise de l’entrainement

6 août 2022 - 10:07

0 Commentaire

Publicité

Suite au titre Montpelliérain remporté au mois de juin dernier, les joueurs du MHR ont entamé une bringue de plusieurs jours.

Et c’est le pilier gauche Enzo Forletta qui a finalement été la star de cette bringue, lui qui n’a même pas joué les matches de la phase finale en raison d’une blessure contractée aux cervicales.

L’une de ses vidéos a fait le buzz sur les réseaux sociaux : celle où il se trouve sur une plage, entouré de plusieurs coéquipiers endormis sur des transats, avec le Bouclier de Brennus.

Dans les colonnes du journal L’équipe, Enzo Forletta a expliqué comment cette vidéo – qui devait rester dans le groupe Whatsapp de l’équipe – a fuité sur les réseaux sociaux. Extrait:

« Cette fameuse vidéo sur la plage, je l’avais mise dans le groupe Whatsapp des joueurs, rigole le Montpelliérain. C’est « Fufu » (Ouedraogo) qui la met sur les réseaux et ça fait un gros buzz. Je deviens un peu la star du moment, mais, je vous rassure, tout le monde a fait la bringue comme moi. »

De son coté, le trois-quarts centre Yvan Reilhac précise qu’il existe une version collector de cette vidéo où l’on voit Enzo Forletta dans un sale état. Extrait:

« Il y a ce qu’on a vu sur les réseaux et la vérité. La vidéo où il fait le buzz, j’en ai une dix minutes après où il est dans un sale état. Je la garde précieusement celle-là. »

Yvan Reilhac ne manque pas de dire le plus grand bien de son nouvel ami. Extrait:

« Son intégration n’a pas été difficile, témoigne Reilhac. C’est un mec simple, authentique et drôle. Toujours la bonne blague, la bonne histoire avec des bruits ou des expressions qui font rire tout le monde. Quand tu l’as à ta table, tu sais que tu vas rigoler. »

L’un de ses anciens coéquipiers de l’USAP, Raphaël Carbou n’hésite pas à le chambrer. Extrait:

« C’est le Karl Lagerfeld catalan. Il aime bien être sur son 31, avec un protocole chaussures à respecter, des T-shirts de telle longueur. Même les lunettes, c’est très précis. C’est son petit dada…

Avec Sébastien Taofifenua, on l’a aperçu aux tests d’entrée et on s’est dit :  »S’il les passe, il est pour nous. » On avait repéré assez vite un mec sympa, nature et on est devenus ses parrains. Ç’a été la même chose quand il a intégré le groupe pro à l’USAP, sa bonne humeur le rend attachant et tout le monde l’a adopté. »

De son côté, Enzo Forletta rappelle avoir énormément travaillé pour en arriver-là et confirme que cela ne change rien au fait qu’il aime profiter de la vie. Extrait:

« Je n’ai rien à cacher. Oui, j’aime bien profiter de la vie, mais je ne suis pas arrivé jusque-là par hasard, il y a quand même du boulot derrière. Quand je reçois des messages – « Enzo, il va falloir assumer à la reprise » -, ça me fait rigoler. Je dois être performant que je fasse le con en dehors du terrain ou pas.

Je vais encore dire une connerie mais tant pis. On m’a toujours dit de mouiller le maillot, alors je le mouille à l’entraînement, en match et en troisième mi-temps. »

C’est finalement le capitaine de l’USAP, Mathieu Acebes qui conclut. Extrait:

« La vie est simple avec lui, il sait déconner, il est toujours dans le positif. C’est un mec qui manque beaucoup au vestiaire de Perpignan car il est assez unique. Mais il sait faire la part des choses et s’entraîner très dur. Tout le monde a vu le bringueur après le titre, mais il ne faut pas oublier que c’est un putain de joueur de rugby. Avant d’être performant en bringue, il l’est surtout sur le terrain. »

Publicité

0 Commentaire