Fabien Galthié : « Si vous voulez parler d’un absent, il faut parler de ceux qui restent ! »

Fabien Galthié : « Si vous voulez parler d’un absent, il faut parler de ceux qui restent ! »

14 mars 2024 - 17:25

2 Commentaires

Publicité

Le sélectionneur du XV de France, Fabien Galthié a dévoilé la composition des Bleus pour affronter l’Angleterre, samedi soir à Lyon, dans le cadre de la dernière journée du Tournoi des Six-Nations.

Interrogé en conférence de presse, ce-dernier a expliqué sa composition d’équipe. Extrait:

L’équipe avait beaucoup bougé pour Cardiff. C’est quelque chose qu’on sentait depuis un moment mais on a préféré y aller en douceur, ressentir les énergies. Le moment le plus intéressant, c’est la semaine avant le pays de Galles où on a mixé les équipes. Là, c’est le terrain qui parle. Ça nous a permis de remobiliser notre équipe, sans que personne ne lâche le morceau. On cherchait de l’émulation et ça a répondu de suite. Maintenant, cette équipe est face à un grand challenge : battre l’Angleterre six jours plus tard.

Il réfute avoir sous-estimé le manque de fraicheur physique de son groupe en début de Tournoi. Extrait:

Non, nous ne l’avons pas sous-estimé. On en avait conscience. Il y avait deux écoles mais on en parlera plus tard. Ce n’est pas le moment du bilan. Si on parle d’énergie, oui Léo Barré, Nicolas Depoortere, Emmanuel Meafou, Georges-Henri Colombe ont apporté beaucoup-beaucoup d’énergie.

Dans la foulée, il explique pourquoi Cameron Woki est absent du groupe. Extrait:

Si vous voulez parler d’un absent, il faut parler de ceux qui restent et pourquoi ils restent. Thibaud Flament a été très performant à Cardiff, Alexandre Roumat aussi et on a choisi de garder Esteban Abadie (parmi les joueurs supplémentaires) car il montre à chaque entraînement beaucoup de disponibilité, de fraîcheur. C’est un joueur qui va compter dans ce mandat jusqu’à la Coupe du monde en Australie. On a senti que Cameron avait besoin de se régénérer, il fait partie des joueurs à plus de trente matches sur l’année civile. On l’a senti usé, fatigué mais il fait toujours partie du groupe. Il n’y a pas de polémique.

Dans la foulée, il a indiqué s’attendre à une grosse opposition face à l’Angleterre. Extrait:

On retrouve une équipe anglaise explosive, puissante, avec ce jeu d’alternance, ce jeu de pression, notamment avec le pied. Elle sort d’une énorme performance contre l’Irlande, elle sort d’une demi-finale de Coupe du monde perdue d’un point contre l’Afrique du Sud. C’est une équipe en pleine confiance, qui est en train de redevenir la grande équipe d’Angleterre.

L’axe défensif ? On aura un grand rendez-vous là-dessus samedi soir parce que le milieu de terrain, c’est une zone qu’ils vont aller chercher. Ça va taper fort de manière récurrente au milieu. Il faudra répondre présent, être meilleur qu’à Cardiff.

Il analyse également la grosse défense des Anglais. Extrait:

Ils ont décidé de copier la rush defense de l’Afrique du Sud. Et ils ne vont pas passer à une défense moins étouffante contre nous. C’est une défense qui vous prend de l’espace, vous prend du temps, qui laisse peu de temps pour les manipulateurs. Il faudra répondre à ces agressions avec ou sans le ballon. Pour gagner ce match, il faudra avancer : en mêlée, avec le jeu au pied, sur les collisions. Il faudra inverser la pression et pour ça, ce qui compte c’est l’énergie. L’intensité combattue proposée par les Anglais va être énorme.

Publicité

2 Commentaires