Franck Maciello dénonce : « Même des personnes ayant un nom dans le rugby se permettent des commentaires désobligeants sur les arbitres »

Franck Maciello dénonce : « Même des personnes ayant un nom dans le rugby se permettent des commentaires désobligeants sur les arbitres »

23 février 2024 - 17:26

4 Commentaires

Publicité

Dimanche dernier, un joueur amateur du club du Las a violemment frappé un jeune arbitre de 19 ans lors d’un match disputé contre le Beausset.

Le jeune arbitre est resté plusieurs minutes au sol KO, avant de se relever et d’aller à l’hôpital.

Cette affaire est un véritable choc pour le rugby Français.

Interrogé via Actu Rugby, le directeur national de l’arbitrage, Franck Maciello a exprimé sa colère. Extrait:

« J’ai été choqué quand j’ai appris cette agression. Je condamne avec fermeté cet acte. C’est intolérable, on ne peut pas voir ça sur un terrain de sport. Une agression d’arbitre, c’est une de trop. Cela m’est insupportable, comme il ne me viendrait pas à l’idée d’aller agresser un policier ou une personne lambda dans la rue. »

Selon lui, les arbitres ne sont pas suffisamment respectés. Extrait:

« Depuis cette saison, l’autorité que représente l’arbitrage n’est pas suffisamment respectée autour des terrains. On s’aperçoit que depuis la Coupe du monde, il y a un climat délétère qui règne sur les terrains. Le Mondial a clairement ouvert la porte aux contestations. Mais aussi sur les réseaux sociaux. »

Il pointe du doigt également certains consultants et / ou techniciens. Extrait:

« On a remarqué que même des personnes ayant un nom dans le rugby se permettent des commentaires désobligeants sur les arbitres. Et comme elles sont lues et écoutées, cela entraîne un enchaînement de commentaires, voire une répercussion sur les terrains. »

Publicité

4 Commentaires

  1. Havoc 23 février 2024 à 21h- Répondre

    On doit pouvoir critiquer les arbitres, après les rencontres, et si l’on n’est ni joueur, ni coach, ni officiel. C’est normal, et c’est sain pour le rugby.

    Mais ça doit se faire dans le respect de la loi et des valeurs humanistes.

    Le rugby a besoin de progresser. La dernière CDM a vu une nation qui aurait dû être éliminée en quart, en demie et en finale, soulever la coupe. C’est un problème.

    J'aime 7
    J'aime pas 3
  2. marc 23 février 2024 à 22h- Répondre

    J’ai comme l’impression qu’il vise Boudjellal.