Furieux, les associations de supporters de l’USAP veulent faire le ménage dans leurs rangs !

Furieux, les associations de supporters de l’USAP veulent faire le ménage dans leurs rangs !

10 juin 2024 - 17:43

9 Commentaires

Publicité

Le match de Top 14 entre Pau et Perpignan, disputé samedi dernier au Stade du Hameau, a été marqué par de violents incidents en tribunes, choquant l’ensemble du monde du rugby. Les associations de supporters de l’USAP, connues sous le nom de « Penyes », ont exprimé leur désolation et leur colère face aux actes de quelques individus qui ont terni l’image de l’ovalie.

Des scènes de violence ont éclaté dans une partie de la tribune, impliquant des supporters palois et perpignanais. Entre provocations verbales et échanges de coups, les limites de l’acceptable ont été franchies, laissant place à la sidération.

Le directeur général de la Section paloise, Pierre Lahore, a déclaré : « Ils ont arraché des câbles destinés à la scénographie et aux animations lumineuses de la cérémonie des partants », soulignant ainsi la gravité des dégradations.

Les présidents des différentes Penyes de l’USAP sont profondément meurtris par ces événements et les répercussions potentielles.

Jean-Claude-Gil, ancien président des « Els de Paris amb l’Usap », n’était pas présent lors de cet épisode calamiteux, mais son expérience lui permet d’éclairer la situation.

Il s’est confié via Midi Olympique. Extrait:

« Ce qui se produit maintenant est inadmissible. Depuis 17 ans, nous nous sommes déplacés partout en France et à l’étranger. Nous avions édité une charte sur le comportement du supporter. L’excès n’a pas sa place et le respect doit prévaloir sur tout. »

Régis Fior, président des « Farfadets », a également réagi via Midi Olympique. Extrait:

« Les Catalans sont restés à leur place. C’est un mouvement de pseudo-supporters palois qui sont allés à l’encontre des nôtres. La dérive débute souvent par les réseaux sociaux. L’Usap déplace beaucoup de monde, certains peuvent être déraisonnables. Dans notre association, il y a un règlement intérieur, et ça ne bronche pas. »

Fior insiste sur la nécessité de renforcer l’encadrement et d’exclure les fauteurs de troubles.

Jean-Marc Pastoret, président des « Barretines », a vécu l’échauffourée de près. Selon lui, les provocations et gestes hostiles sont venus des supporters palois :

« On a calmé le jeu sans donner suite à cette bêtise. À la fin du match, nous avons attendu que les joueurs de la Section passent devant nous pour les applaudir et nous avons fini avec la plupart des Palois pour le verre de l’amitié. »

Vincent Panabieres, président des « Els Trabucayres amb l’Usap », a appelé à des mesures sévères :

« On ne peut plus se plaindre que tous les week-ends, il se passe des choses. Si nous ne faisons pas notre propre nettoyage, la saison prochaine va être compliquée. J’en ai marre que 4 ou 5 abrutis fassent passer la majorité des supporters pour des hooligans. Des tensions existent, des solutions aussi. Ceux qui sont nuisibles au club doivent rester chez eux. »

De son côté, le président de Perpignan, François Rivière n’a pas encore réagi mais devrait très prochainement s’exprimer sur cette nouvelle grave affaire.

Publicité

9 Commentaires

  1. Pankin56 10 juin 2024 at 18h- Répondre

    Encore des violences de supporters du foot ….ah non c’est du rugby

  2. le nougatier 10 juin 2024 at 21h- Répondre

    Encore des délcaration d’assos de supportaire qui n’assume pas et renvoie la faute sur les supportaires adverses et leur comportement et se victimise….
    A non pardon c’est des assos de rurgby pas de foot…
    La différence entre foot et les autres sport (plus générale que le rugby) elle est bien là…

    Alors oui les comportement individuelles sont les même de partout car les hommes sont ce qu’ils sont et la passion peut parfois leur faire perdre la raison. Mais collectivement pour l’instant les assos de supportaire en rugby ne tombe pas dans les extrémes et ne sont pas dans l’entre soit, et j’espère que cela durera.

    Car la plupart de ses assos voir toute essaye de véhiculer les valeurs inhérente à tous sport dont une qui ressort souvent dans les sports de combat et que les assos de foot oublie qui est:
    -le respect de l’adversaire car sans lui la victoire n’a que de valeur.
    Ce respect passe donc par son accueil, aux stades avant match et après.
    Maintenant on ne peut pas empêcher encore une fois tous les débordements mais tant que cela reste individuelles et non cautionné ça peut se gérer….

    • Bitocu 10 juin 2024 at 23h- Répondre

      L’usap porte plainte de son côté.
      Les palois qui ont insulté les joueurs et les supporters catalans étaient interdits de stade pour faits similaires.
      L’heure est au recueil des témoignages y compris auprès de supporters d’autres équipes ayant reçu le même accueil à Pau.

  3. Lou provençau 10 juin 2024 at 21h- Répondre

    La débilité envahit la societé.

    • Papin 11 juin 2024 at 09h- Répondre

      Ça n’a rien de nouveau, il faut arrêter de fantasmer sur le passé. Il y a 45 ans j’ai vu des supporters se battre à coup de manches de pioche lors d’une finale de séries… Il faut condamner car c’est lamentable mais c’était pire avant, il ne faut pas avoir la mémoire courte.

  4. Papin 10 juin 2024 at 22h- Répondre

    Et oui, sans respect, ça tourne mal. J’en profite pour ajouter que le respect des arbitres et aussi essentiel

  5. marc 10 juin 2024 at 23h- Répondre

    *Furieuses…

  6. Bougnatix 11 juin 2024 at 00h- Répondre

    On va pas se mentir , à l’USAP ils ont toujours eu une frange de pseudo supporters violents donc faut croire qu’ils ont eu des enfants ….

  7. Cade 11 juin 2024 at 10h- Répondre

    les voisins de beziers aussi