Furieux, un entraineur de Pro D2 dézingue le corps arbitral : « Il faut qu’ils arrêtent de dormir ! »

Furieux, un entraineur de Pro D2 dézingue le corps arbitral : « Il faut qu’ils arrêtent de dormir ! »

27 avril 2024 - 16:57

5 Commentaires

Publicité

Vendredi soir, le Stade Montois s’est incliné à domicile contre Dax à l’occasion de la 28ème journée de la Pro D2 (13-18).

Interrogé via Midi Olympique à l’issue de la rencontre, le manager Montois Patrick Milhet a poussé un gros coup de gueule.

Il ne manque pas de dézinguer ouvertement le corps arbitral. Extrait:

C’est une défaite à domicile, la défense du territoire, de la forteresse, sur un derby, donc elle est dure. Ce soir, il y a deux choses qui me chagrinent. Pour la première fois, je ne suis pas d’accord avec le corps arbitral. Il va falloir qu’ils arrêtent de dormir. Ça ne sert à rien de s’appeler la semaine d’avant ou de s’appeler derrière.

Le TMO est rentré une fois, il doit rentrer deux fois. Il faut qu’il se réveille. Ils mettent à mal le rugby français. Attention, Dax ne vole pas son match, Dax a fait un super rugby, a été pragmatique. Je les félicite. Maintenant, il n’y a pas eu d’équilibre. On finit à 15 pénalités à 8 et nous étions 13 sur le terrain en deuxième mi-temps.

Il y a un coup de tête sur notre ailier qui n’est pas pris, je ne sais pas ce que faisait le TMO. Il buvait certainement le café. Sur le premier essai de Dax, il y a un en-avant de deux mètres. Il y a la vidéo pour ça. Je suis en colère. Je n’en veux pas à mes joueurs qui ont mis de l’engagement, de la détermination. Je pense que le corps arbitral met le rugby français en danger.

On prône les valeurs, c’est un derby, on amène 12 000 personnes, c’est avant tout une fête et je trouve qu’aujourd’hui, le corps arbitral n’a pas travaillé ensemble. Des choses ont été identifiées en semaine, elles ont été remontées et n’ont pas été appliquées sur le terrain.

 Je suis le premier à protéger les arbitres et à échanger avec eux, mais à un moment donné, il faut dire stop, parce qu’il y a de l’enjeu. On travaille, c’est notre métier. Il y a des enjeux économiques. Mais encore une fois, je félicite les Dacquois, qui ont pratiqué un beau rugby.

Pour ces propos, Patrick Milhet va très certainement être convoqué en Commission de discipline par la Ligue Nationale de Rugby.

Affaire à suivre…

Publicité

5 Commentaires