Gabin Villière explique comment sa carrière a pris un tournant

Gabin Villière explique comment sa carrière a pris un tournant

14 décembre 2020 - 10:07

6 Commentaires

Publicité

Dans un reportage qui lui a été consacré dans le Canal Rugby Club, l’ailier du Rugby Club Toulonnais, Gabin Villière a évoqué sa montée en puissance depuis quelques années.

Dans un premier temps, celui qui évoluait encore en Fédérale 1 il y a quelques mois a indiqué s’être inspiré du regretté Christophe Dominici. Extrait:

« Quand j’étais un peu plus jeune, j’étais frêle et petit. Christophe Dominici m’a inspiré et m’a montré que le gabarit a une importance dans le rugby mais que ce n’est pas l’atout principal d’un joueur. »

C’est lors de sa dernière saison avec Rouen en Fédérale 1 que Gabin Villière a excellé, lui permettant d’être repéré par le Rugby Club Toulonnais. Extrait:

« J’allais sur le terrain sans peur, sans appréhension de me demander comment j’allais jouer et comment ça allait se passer. J’ai vraiment réussi à me libérer et c’est comme ça que ça a marché et que ça a commencé à fonctionner pour moi. J’ai réussi à prendre confiance en moi et en mon jeu. »

Gabin Villière s’est alors rendu compte que sa vie a rapidement basculé. Extrait:

« Je n’étais pas préparé à ce genre de choses et j’étais surexcité. On sent que la vie prend un nouveau tournant. On se rend compte que l’on va vraiment basculer dans quelque chose de grand. »

Publicité

6 Commentaires

  1. Publicité

  2. Rugby06 14 décembre 2020 at 11h- Répondre

    gabin villiere démontre le revirement qui s’est produit dans les centres de formations.
    Avant on ne prenait que des joueurs en fonction de leurs tailles et de leurs poids, (dont moi même j’ai été victime dans les écoles de rugby car puberté tardive) et on à compris qu’avoir des bodybuilders qui ne savaient rien au rugby ne servaient à rien.
    C’est ce qui a en partie expliqué le trou d’air du 15 de france cette dernière décennie et qui explique pourquoi aujourd’hui on est revenu au fondement du rugby.

    • RAPIDO 14 décembre 2020 at 12h- Répondre

      peut etre qu’à ton époque on voulait suivre le modèle mis en place dans les pays communistes d’europe qui faisaient leur sélection en visitant les villages , ceci permettait à de jeunes n’ayant que le physique et avec l’acceptation de prendre des produits pharmaceutiques de pouvoir s’élever dans la société par le sport … un peux comme maintenant avec les banlieues françaises qui regorgent de talent autre que celui de courir vite devant et derrière les flics .. le cas de mr villiere n’est pas commun mais encore réalisable si un manager comme PC le découvre et lui donne sa chance sans tenir compte des avis des spectateurs jaloux et incompétents

      • Rugby06 14 décembre 2020 at 12h- Répondre

        je crois que l’acharnement et l’abnégation (que je n’avais pas) à fait de villiere, le très bon joueur aujourd’hui

        • RAPIDO 14 décembre 2020 at 12h- Répondre

          tu as raison faut pas croire que le talent donne droit à la gloire et on ne s’imagine pas les efforts nécessaires pour réussir sans compter les coups de tes soi disant amis toujours pret à te faire des croche pattes pour te piquer ta place

  3. olive91 14 décembre 2020 at 12h- Répondre

    Dans un précédent message ici : j’affirmais que Gabin est intéressant aussi pr son engagement sans faille.Donc exemplaire pr ses partenaires.Confirmé par PC…

  4. Djodu24/46superfan 14 décembre 2020 at 13h- Répondre

    Si il pouvait y avoir autant de courage et de don de soi sur l’autre aile de l’EDF!! A moins que Ficou soit repositionné?

  5. Publicité