Henry Chavancy : « Je ne suis peut-être pas objectif mais on a su mettre cette équipe de Toulouse en difficulté par moments »

Henry Chavancy : « Je ne suis peut-être pas objectif mais on a su mettre cette équipe de Toulouse en difficulté par moments »

7 avril 2024 - 23:55

2 Commentaires

Publicité

Le Racing 92 n’a pratiquement pas existé contre le Stade-Toulousain, ce dimanche à Ernest-Wallon, en huitième de finale de la Champions Cup.

Les Franciliens se sont inclinés sur le score de 31 à 7 et quittent ainsi la compétition Européenne.

Interrogé via Le Figaro à l’issue de la rencontre, le centre du Racing, Henry Chavancy est revenu sur la défaite des siens.

Il regrette le manque de concrétisation. Extrait:

En première mi-temps, on a eu pas mal d’occasions de rester collés au score. Mais on n’a pas su concrétiser tous nos temps forts. Cet écart de points à la mi-temps était dur à combler car il y avait beaucoup de vent. On s’est dit qu’il fallait continuer à jouer et qu’on pouvait mettre cette équipe en difficulté. C’est ce qu’on a fait, je crois. Jusqu’à la 55e/60e minute, on est encore dans le match, on a encore des occasions de marquer. Ça aurait pu commencer à les faire douter, malheureusement on n’a pas été pragmatiques. On n’a pas du tout scorer sur nos temps forts dans la zone de marque. Quand on ne marque pas face à ce genre d’équipe, on se fait punir derrière. C’est ce qui est arrivé. Et sur l’ensemble du match, il n’y a pas eu photo.

Il évoque le jeu au sol lors de cette rencontre. Extrait:

On avait détecté qu’ils sont très performants dans ce secteur-là. Avec des gratteurs de très haut niveau. On voulait être forts dans cette zone de jeu pour avoir de la continuité dans notre jeu. On savait qui si on arrivait à avoir des ballons rapides, on pouvait mettre cette défense en difficulté. C’est ce qu’on a su faire par moments mais pas assez souvent. Les zones de ruck sont primordiales contre les équipes de très haut niveau et on a été énormément pénalisés dans ce secteur-là. C’est un des facteurs qui a fait la différence.

Selon lui, son équipe doit régler des détails qui devraient lui permettre de performer. Extrait:

Il faut qu’on règle ces petits détails pour gagner ce genre de matches… Je crois, mais c’est peut-être à chaud, qu’on a eu plus d’occasions dans la zone de marque que Toulouse mais on en a concrétisé aucune… Alors que les Toulousains, à chaque fois qu’ils sont rentrés dans notre camp, ils ont marqué. Le résultat parle de lui-même, le meilleur passe en quarts de finale. C’est une déception mais on est une équipe en construction. Peut-être que cette année, nous n’avions pas les compétences et l’opportunité pour être performants sur les deux tableaux. On sait ce qu’il nous reste à faire. On sait ce qu’il faut faire pour rivaliser avec ce genre d’équipes.

Il rappelle que son équipe a pris 30 points dans la musette. Extrait:

On prend 30 points quand même… C’est difficile de trouver des motifs d’encouragement. Je ne suis peut-être pas objectif mais on a su mettre cette équipe de Toulouse en difficulté par moments. Et que si on avait concrétisé la plupart de nos temps forts, on aurait pu les faire douter. Mais on n’a pas su le faire. Il n’y avait pas photo… Mais je suis persuadé qu’on a le potentiel pour rivaliser avec les meilleures équipes. Aujourd’hui, on ne l’a pas fait.

Pour conclure, il évoque les nombreux blessés suite à cette rencontre. Extrait:

C’est une période de l’année où il y a pas mal de blessures. La saison commence à être longue. La semaine de repos qui nous attend va faire du bien. On va rentrer certains joueurs qui étaient blessés et on va soigner les petits bobos d’aujourd’hui. Malheureusement, certains sont un peu plus gros. On va se régénérer et se remettre au travail.

Publicité

2 Commentaires