Insultes racistes : Le président de Nevers sort du silence !

Insultes racistes : Le président de Nevers sort du silence !

6 septembre 2021 - 15:31

4 Commentaires

Publicité

Le président du club de Nevers, Régis Dumange s’est confié au Midi Olympique suite aux insultes racistes dont a été victime son ailier Christian Ambadiang, vendredi soir lors de la deuxième journée de Pro D2 contre Provence Rugby.

Au cours de la rencontre, un joueur Aixois a lancé à Christian Ambadiang : « Je vais te brûler mangeur de bananes ». Le joueur de Nevers a rapidement alerté ses coéquipiers, son staff et ses dirigeants.

Ce lundi, nous apprenons que le joueur à l’origine de cette insulte est un ancien joueur du Top 14, à savoir le demi-de-mêlée passé notamment par Clermont et Castres : Ludovic Radosavljevic.

Le joueur de 32 ans a reconnu les faits et a publié un long message d’excuse sur son compte Instagram. Mais le mal est fait.

Lors d’un long entretien accordé au Midi Olympique, le président de Nevers est revenu sur cette affaire.

Il explique notamment comment il a été mis au courant de cette affaire. Extrait:

« J’ai découvert les faits dans le vestiaire à la fin du match, en entendant la discussion entre les joueurs. Ils parlaient de propos racistes. »

Le demi-de-mêlée Aixois Ludociv Radosavljevic s’est excusé dans le vestiaire, mais l’ailier de Nevers a refusé ces excuses. Extrait:

« J’ai immédiatement téléphoné au président de Provence Rugby pour l’avertir, je n’ai pas pu le joindre. J’ai eu le manager, qui a fait venir le joueur en question. Il a reconnu les propos, il a dit qu’il était désolé, qu’il avait outrepassé, qu’il avait fait une connerie. Il a ensuite été voir Christian Ambadiang pour présenter ses excuses mais Christian les a refusées parce que les insultes l’ont déstabilisé pendant le match ; c’est la première fois qu’il vivait ça sur un terrain. »

Désormais, Régis Dumange demande des sanctions puisque l’affaire est entre les mains de la Ligue Nationale de Rugby. Extrait:

« Maintenant, l’affaire va suivre son cours. Il faut qu’il y ait des sanctions, ce sont des propos qui ne doivent pas exister au rugby ; si un de mes joueurs avait tenu de tels propos, je ne laisserais pas passer, je serais très dur. »

Pour conclure, il indique soutenir son joueur à 200% dans ce moment délicat. Extrait:

« Je le soutiendrai dans son action. Il sait très bien qu’il n’est pas seul, qu’il a le soutien de toute l’équipe. Les autres joueurs aussi sont marqués, peut-être parce que notre région n’est pas très touchée par le racisme. Les copains seront là pour le protéger. »

Publicité

4 Commentaires

  1. Publicité

  2. Jean-Pierre 6 septembre 2021 at 15h- Répondre

    Inconcevable ..et les sanctions doivent être a la hauteur de la faute et même plus …
    Mais dire que sa région n’est pas touchée par le racisme c’est peut être un peu trop !

    J'aime 4
    J'aime pas 1
  3. Pierre Rivière 6 septembre 2021 at 18h- Répondre

    Tu n’est pas seul Christian ! A Toulon aussi nous te soutenons ! Sanction demandée : Très lourde, et même radiation à vie . Le racisme est un cancer sociétal, il ne faut pas que les métastases prolifères .

    J'aime 3
    J'aime pas 1
    • Ex N° 5 6 septembre 2021 at 18h- Répondre

      Tout comme Bastareaud aurait dû être radié à vie pour propos homophobes…..

      J'aime 5
      J'aime pas 3
      • Ex N° 5 6 septembre 2021 at 20h- Répondre

        Pourquoi ces pouces vers le bas ? Les propos homophobes sont mieux tolérés que les propos racistes ? C’est plus acceptable ?

        J'aime 4
        J'aime pas 2
  4. Publicité