Interview de Julien Dupuy avant d’affronter Toulon

Interview de Julien Dupuy avant d’affronter Toulon

22 septembre 2011 - 20:36

Publicité

Julien Dupuy, le capitaine du Stade Français Paris espère que le groupe à retenu le leçon par rapport à la défaite contre Castres. Pour pouvoir ramener quelque chose de positif de Toulon, le demi de mêlée explique que l’équipe devra rester concentrée durant toute la rencontre.
Par rapport au match de Montpellier, on vous a vu contre Bayonne marquer des points dès que vous en aviez la possibilité, notamment au pied. C’était voulu, pour ne pas revivre la même issue du match contre les Montpelliérains ?
Contre Montpellier nous n’avons pas eu de chance sur nos lancés en touche. On avait plusieurs occasions de marquer un essai, mais une petite faute venait contrarier nos lancements. Face à Bayonne, on ne voulait pas se mettre de pression comme on le faisait la saison dernière. On a essayé de jouer chez eux et dès que l’on avait des bons ballons, cela a bien marché car nous avons marqué durant nos temps forts. Le groupe était très content de cette victoire, même si il y a encore beaucoup de chose à travailler, on a joué un match sans pression où nous n’avons pratiquement jamais été en difficulté, jusqu’à la fin de la rencontre.
Est ce que vous auriez pu perdre ce match l’année dernière ?
Je ne sais pas si on l’aurait perdu, mais je pense que la chance a un peu tournée cette année. On est vraiment satisfait de la performance contre Bayonne. Maintenant, il y a Toulon qui se profile ce week-end et cela va être un gros défi.
Comment cela se fait-il que l’équipe domine la rencontre et arrive à se faire remonter au score à un moment de la partie ?
Cela est du à des fautes individuelles et un manque de communication en défense. Les deux essais encaissés contre Bayonne sont à mon avis évitables. Parfois, j’ai l’impression qu’on arrive à placer des attaques qu’aucune autre équipe ne peut faire. Par contre, nous défendons quelques fois comme des cadets et c’est la où se trouve le problème. Nous devons être plus rigoureux pendant quatre-vingt minutes.
Comment sens-tu l’équipe avant d’affronter Toulon ?
L’équipe s’est très bien entraînée cette semaine. On sait comment cela va se passer à Toulon. On va y aller avec beaucoup d’envie, ce sera un gros match de rugby, donc à nous d’être prêts.
Pour faire partie des six premiers, l’équipe doit savoir gagner à l’extérieur ?
Ce qui est sur, c’est que nous y allons pour faire un gros match. Il ne faut pas se voiler la face, on ne s’attendait pas à prendre trente points à Castres. J’espère que le groupe a retenu la leçon et que cette fois-ci on sera plus adulte. Nous savons ce qu’il se passe à l’extérieur, on s’attend à un gros combat, d’autant plus que le public de Mayol peut influencer l’arbitre. A nous de rester solidaire et rigoureux durant tout le match.
Avec tout ce qu’il s’est passé ces dernières semaines à Toulon, est-ce le bon moment de les affronter, qui plus est chez eux ?
Il n’y a jamais de bon moment pour rencontrer des grosses équipes. Les Toulonnais vont être motivés pour montrer ce qu’ils valent à leur nouvel entraîneur, mais il se peut qu’on les accroche, voire que nous menions au score. Ce sera à nous d’en profiter et de ne rien lâcher.
Samedi, ce seront les retrouvailles avec Mathieu Bastareaud !
Ca va nous faire plaisir de le revoir. Je pense que ce sera un match difficile à jouer pour lui car il va retrouver pleins d’amis. La meilleure manière de le respecter, c’est de jouer la rencontre à fond.

Julien Dupuy, le capitaine du Stade Français Paris espère que le groupe à retenu le leçon par rapport à la défaite contre Castres. Pour pouvoir ramener quelque chose de positif de Toulon, le demi de mêlée explique que l’équipe devra rester concentrée durant toute la rencontre.

Par rapport au match de Montpellier, on vous a vu contre Bayonne marquer des points dès que vous en aviez la possibilité, notamment au pied. C’était voulu, pour ne pas revivre la même issue du match contre les Montpelliérains ?

Contre Montpellier nous n’avons pas eu de chance sur nos lancés en touche. On avait plusieurs occasions de marquer un essai, mais une petite faute venait contrarier nos lancements. Face à Bayonne, on ne voulait pas se mettre de pression comme on le faisait la saison dernière. On a essayé de jouer chez eux et dès que l’on avait des bons ballons, cela a bien marché car nous avons marqué durant nos temps forts. Le groupe était très content de cette victoire, même si il y a encore beaucoup de chose à travailler, on a joué un match sans pression où nous n’avons pratiquement jamais été en difficulté, jusqu’à la fin de la rencontre.

Est ce que vous auriez pu perdre ce match l’année dernière ?

Je ne sais pas si on l’aurait perdu, mais je pense que la chance a un peu tournée cette année. On est vraiment satisfait de la performance contre Bayonne. Maintenant, il y a Toulon qui se profile ce week-end et cela va être un gros défi.

Comment cela se fait-il que l’équipe domine la rencontre et arrive à se faire remonter au score à un moment de la partie ?

Cela est du à des fautes individuelles et un manque de communication en défense. Les deux essais encaissés contre Bayonne sont à mon avis évitables. Parfois, j’ai l’impression qu’on arrive à placer des attaques qu’aucune autre équipe ne peut faire. Par contre, nous défendons quelques fois comme des cadets et c’est la où se trouve le problème. Nous devons être plus rigoureux pendant quatre-vingt minutes.

Comment sens-tu l’équipe avant d’affronter Toulon ?

L’équipe s’est très bien entraînée cette semaine. On sait comment cela va se passer à Toulon. On va y aller avec beaucoup d’envie, ce sera un gros match de rugby, donc à nous d’être prêts.

Pour faire partie des six premiers, l’équipe doit savoir gagner à l’extérieur ?

Ce qui est sur, c’est que nous y allons pour faire un gros match. Il ne faut pas se voiler la face, on ne s’attendait pas à prendre trente points à Castres. J’espère que le groupe a retenu la leçon et que cette fois-ci on sera plus adulte. Nous savons ce qu’il se passe à l’extérieur, on s’attend à un gros combat, d’autant plus que le public de Mayol peut influencer l’arbitre. A nous de rester solidaire et rigoureux durant tout le match.

Avec tout ce qu’il s’est passé ces dernières semaines à Toulon, est-ce le bon moment de les affronter, qui plus est chez eux ?

Il n’y a jamais de bon moment pour rencontrer des grosses équipes. Les Toulonnais vont être motivés pour montrer ce qu’ils valent à leur nouvel entraîneur, mais il se peut qu’on les accroche, voire que nous menions au score. Ce sera à nous d’en profiter et de ne rien lâcher.

Samedi, ce seront les retrouvailles avec Mathieu Bastareaud !

Ca va nous faire plaisir de le revoir. Je pense que ce sera un match difficile à jouer pour lui car il va retrouver pleins d’amis. La meilleure manière de le respecter, c’est de jouer la rencontre à fond.

Source: stade.fr

Publicité

  1. Matt 22 septembre 2011 à 21h

    Ya la compo de Paris sur rugbyrama

  2. Yo83 22 septembre 2011 à 22h

    Il faut les défoncer !!!! 😈

  3. Toulonnais83 23 septembre 2011 à 08h

    Je cite : " le publique de mayol peut influencer l'arbitre…." 😯 Ou pas!

Comments are closed.