JB Lafond : « Toulouse se trompe rarement dans son recrutement et quand ils se trompent avec Jaminet, ils rectifient le tir ! »

JB Lafond : « Toulouse se trompe rarement dans son recrutement et quand ils se trompent avec Jaminet, ils rectifient le tir ! »

19 avril 2024 - 17:32

17 Commentaires

Publicité

Dans sa chronique diffusée sur Eurosport, le consultant Jean-Baptiste Lafond a exprimé son admiration pour le Stade-Toulousain.

Ce-dernier affirme que Toulouse se différencie des autres clubs Français grâce à son recrutement.

Il estime que le club de la Ville Rose ne se trompe que très rarement sur son recrutement.

Et quand Toulouse se trompe avec par exemple Melvyn Jaminet, Toulouse rectifie rapidement le tir.

Jean-Baptiste Lafond s’est confié ci-dessous :

« Toulouse contre Exeter : 64 points. Northampton contre les Bulls : plus de 40 points. La Rochelle prend plus de 40 points au Leinster. Enfin, l’UBB et les Harlequins ont marqué plus de 80 points.

Ce sont des scores de basket des années 80. On peut dire que la Coupe d’Europe défrise et donne des ailes.

Et à l’arrivée, comme souvent, Toulouse est la seule équipe Française qualifiée pour les demi-finales de la Champions Cup. Toulouse, c’est le Leinster du rugby Français avec une ville et un club qui vivent pour le rugby.

La force de Toulouse, c’est le recrutement. Pourtant, tout le monde est sur la même ligne de départ, tout le monde à 10,7 millions de Salary Cap, mais la différence se fait sur le recrutement. Toulouse se trompe rarement ! Quand ils se trompent sur Jaminet, à savoir l’ex-ovni, il ne s’est pas intégré suffisamment et Toulouse a décidé de rectifier. 

Toulouse tire la quintessence des joueurs recrutés : Alexandre Roumat, Blair Kinghorn, Jack Willis. Ils extraient la moelle jusqu’au dernier gramme, ils tirent le maximum, ils exploitent le potentiel des recrues.

Et lorsque Toulouse est champion, ils ne se reposent pas, ils renouvellent ! Ils dynamisent, ils ventilent, ils injectent. Ils font confiance au groupe mais jusqu’à une certaine limite car le groupe a tendance à se refermer sur lui-même. Donc ils recrutent. Et à la tête de ce club, il y a Didier Lacroix contre qui je ne faisais jamais de feinte de passe. L’entraîneur est aussi exceptionnel : Ugo Mola; Il y a le combat au service du jeu. Et ca me parait être un bon équilibre. »

Publicité

17 Commentaires