Jean-Baptiste Elissalde dévoile le plus gros défaut du XV de France

Jean-Baptiste Elissalde dévoile le plus gros défaut du XV de France

19 novembre 2019 - 11:08

5 Commentaires

Publicité

L’ex-entraîneur des arrières du XV de France, Jean-Baptiste Elissalde s’est confié lors d’un entretien exclusif accordé au quotidien sportif L’équipe.

Ce-dernier a dévoilé le plus gros défaut du groupe France durant la Coupe du monde au Japon.

Selon lui, ce groupe manque cruellement de leadership. Extrait:

« Il y a certainement un manque de leadership. Je ne parle pas du capitanat, mais d’un manque global de leadership tactique et stratégique, de savoir répondre à des situations de haute tension avec la tête froide, d’avoir quelques joueurs qui pensent la même chose au même moment et qui remettent l’équipe sur le bon chemin. Du fait du turnover, de la jeunesse, personne ne s’est installé dans la posture. Dès qu’on est rentré dans les zones de haute tension, il y a eu une sorte d’affolement. En quarts de finale, on était en confiance, il a suffi d’un grain de sable… »

Publicité

5 Commentaires

  1. Publicité

  2. bébert 19 novembre 2019 at 11h- Répondre

    Oui notamment un joueur définitivement sur les rotules , surestimé depuis longtemps , qui a clairement pris la place de meilleur que lui , qui parle toujours beaucoup ( trop ? ) , qui n’a jamais su ( et ça date pas d’hier …) remettre ses coéquipiers dans le sens de la marche ou du plan de jeu traçé par le staf !
    Je pense qu’Elissalde parle du même mais ne peut pas le citer ….
    Je vais faire de même …
    Faut apprendre la langue de bois parait il , même sur un blog , sinon  » pan pan culcul  » …..

    • Barth 19 novembre 2019 at 16h- Répondre

      Langue de bois ? Toi c’est plutôt langue de vipère !

  3. Mon Kiki 19 novembre 2019 at 13h- Répondre

    Mais si Guirado a effectivement trop duré c’est aussi que personne, et c’est ce que dit à juste titre Elissalde ne se détache pour remplir le rôle.

    C’est d’ailleurs le premier chantier de Galthié qui cherche entre Ollivon, Marchand voire Cros, Poirot relégué sur le rôle , qui prendra la charge.

  4. Pierrot-de-Nice 83 19 novembre 2019 at 14h- Répondre

    Punaise tu lui en veux à Guirado… je suis pas de ton avis et à aucun moment bien au contraire Elissalde parle de lui.. il y a pas meilleurs lanceur que Guirado et même si il manque un peu de puissance il apporte plus que ce qu’on pourrait croire.. quand je pense que tu badais Soury l’année dernière pour le préférer à Guirado ça laisse songeur..

  5. Eric Marti 19 novembre 2019 at 19h- Répondre

    un bon capitaine ne fait pas son travail que sur le terrain, il y a eu trois mois de gestion du groupe, les joueurs l’adoraient si on perd le match c’est certainement pas la faute à guirado, les grands buteurs internationaux ne touchent pas deux fois le poteau, et aucun joueur ne donne un coup de coude aussi débile,

  6. Publicité