Jean-Baptiste Gros : « C’est la première fois que je vis cela »

Jean-Baptiste Gros : « C’est la première fois que je vis cela »

21 octobre 2022 - 9:35

9 Commentaires

Publicité

Le pilier gauche international Français du Rugby Club Toulonnais, Jean-Baptiste Gros s’est confié en conférence de presse ce jeudi midi pour évoquer le match à venir contre Castres, programmé samedi après-midi au Stade Mayol.

Ce-dernier est dans un premier temps revenu sur la défaite concédée contre La Rochelle, le week-end dernier. Extrait:

« On est frustré de cette défaite, le score est lourd et on ne s’attendait pas à cela car on avait bien bossé pour préparer ce match, on voulait mettre beaucoup d’intensité. Mais le score est lourd et c’est dur à avaler.

Je pense que l’on a commis des erreurs générales. Les Rochelais ont bien joué notamment dans les rucks. On n’a pas été assez attentifs, vigilants et réveillés dans ce secteur. On l’a payé cash et ça ne s’est pas bien passé. »

Questionné sur la sélection en équipe de France, il affirme se concentrer d’abord pleinement sur le match de ce week-end contre le CO. Extrait:

« Je pense d’abord au match contre Castres avant de penser à la sélection même si je l’ai dans un coin de la tête. Mais ça se passe bien. Je veux partir l’esprit tranquille. Je ne me prends pas la tête plus que cela. Si j’ai la chance d’être titulaire tant mieux, si je ne l’ai pas je ferais tout pour y être. C’est une chance si j’y suis, je prendrais cela avec beaucoup de plaisir. »

Justement, il s’attend à un match très rugueux contre cette équipe Castraises. Extrait:

« On sait que les Castrais vont mettre beaucoup d’intensité et d’agressivité. C’est une équipe très particulière à jouer. Ils sont vraiment rugueux, c’est quelque chose de différent. On va bien se préparer collectivement, ce sera très important. »

Il n’a d’ailleurs pas oublié la défaite à domicile concédée contre Castres, la saison dernière. Extrait:

« La défaite de l’an dernier ? Oui, elle est toujours présente. Mais c’était la saison passée et on essaye maintenant de se concentrer sur celle-ci. C’est la plus importante maintenant. »

Questionné sur sa concurrence avec Dany Priso, il explique que tout se passe à merveille. Extrait!

« La concurrence est super saine. Cela ne peut que nous apporter d’être en concurrence tous les deux. On est plus coéquipier que concurrent. Mais ça ne peut que nous servir car on essaye de se complémenter et ça ne peut être que bénéfique. J’ai totalement confiance en Dany Priso, mais il n’y a pas que lui. Nous sommes quatre au poste de pilier gauche cette année. On a tous confiance entre nous. »

Dans moins d’un an, Jean-Baptiste Gros participera à la Coupe du monde avec les Bleus. Il évoque une année très spéciale. Extrait:

« C’est la première fois que je vis cela. C’est encore loin mais ça va arriver vite. C’est spécial. J’essaye de me préparer au mieux si j’y suis. Je pense d’abord au club, être performant ici, ça passera par cela si je veux y être. »

Questionné sur la peur de se blesser à l’approche de cette échéance, le pilier Toulonnais réagit. Extrait:

« Une blessure, ça fait toujours chier mais ça fait partie du jeu. On touche du bois. »

Publicité

9 Commentaires

  1. Publicité

  2. JbtristeLafond 21 octobre 2022 at 09h- Répondre

    Ce joueur me fait clairement halluciner !!
    Tu regarde les épaules et surtout les jambes des autres pilier internationaux on dirait des bodybuilders.

    JB il arrive il tord en 5 les 3/4 de ces vis a vis.

    Bon il est gaillard bien entendu, mais en comparaison avec les standards bien moins.

    Il a forcément une technique largement supérieure et une force naturelle bien ancré.

    Avec Giga de l’autre côté ont est vraiment bien équipé.

    J'aime 27
    J'aime pas 1
    • pankin56 21 octobre 2022 at 10h- Répondre

      j’ai entendu qu’il avait beaucoup de puissance dans les reins

      • JbtristeLafond 21 octobre 2022 at 11h- Répondre

        Possible.
        Il a forcément un truc en plus qui fait qu’il n’a pas besoin d’etre a 120kg de muscles pour tenir voir tordre ses opposant.

        Après y a des joueurs comme ça qui ont naturellement une force/technique qui apporte en mêlée.

        Je me souviens que Lievremont (il me semble que c’était lui je suis pas sur) avait dit dans la presse de Maestri qu’il n’était pas trop fan de muscu et rechigné a y aller (ca se voyait légèrement) et pourtant Lievremont (ou le sélectionneur avec qui je confond peut-être) avait dit que c’était le 2eme ligne (a l’époque) qui avait la faculté de poussé (technique etc) en mêlée la plus grande des 2eme ligne de l’époque.

    • provençal 21 octobre 2022 at 13h- Répondre

      Je mets un bémol : Giga n’est pas un grand pilier en mêlée, bon sans plus.
      Dans les matchs de très haut niveau il ne fait pas la loi.

      C’est pour ça et j’y adhère qu’on vise Bamba ou Haouas.

    • DedeLePremier 21 octobre 2022 at 13h- Répondre

      Je me fais exactement la même remarque.
      On peut aussi y mettre Cyril Baille, ils ont le même gabarie plutôt rond, mais extraordinaire.

    • Genty83 21 octobre 2022 at 14h- Répondre

      Manu Diaz n’était pas non plus le pilier gauche le plus impressionant question gabarit, et pourtant…

  3. Attila83 21 octobre 2022 at 10h- Répondre

    Encore très jeune surtout. Plus il va se rapprocher de la trentaine et plus il va faire mal !

    J'aime 10
  4. Eric 21 octobre 2022 at 11h- Répondre

    En réponse à JbtristeLafond : Influx nerveux(pêche,tonicité…),déplacement rapide, motivation dans le bulbe, principaux ingrédients à mon avis de sa réussite, mais aussi je pense beaucoup de travail.
    Eric
    Pilou Pilou

  5. André 21 octobre 2022 at 13h- Répondre

    80% du poste de pilar c’est le tempérament qui fait la différence la masse musculaire et la technique peuvent être amélioré pas le tempérament tu la ou tu me la pas !!!! C’est le poste ou tu est en direct avec ton adversaire et la tu ne peux pas triché soit tu prend le dessus soit tu te fait détruire ,, ce garçon a vraiment d’énorme qualité a gauche ou le positionnement est plus compliqué du fait de n’avoir d’une epaule au contact ce qui oblige a compenser par une bonne technique

  6. Publicité