Jean-Baptiste Lafond : « Le Salary cap, c’est la course à la tricherie légale »

Jean-Baptiste Lafond : « Le Salary cap, c’est la course à la tricherie légale »

19 octobre 2022 - 15:34

8 Commentaires

Publicité

Dans sa chronique diffusée sur Rugbyrama, le consultant Jean-Baptiste Lafond a donné son avis sur le Salary cap.

Selon lui, ce règlement va finir par sauter un jour.

Voici ce qu’il en pense :

« Le Salary Cap est doit limiter la masse salariale des joueurs à 10,7 millions cette année et ce plafond doit diminuer encore les saisons suivantes. Et comme par hasard, tout le monde est à 10,7 millions ! On est dans un championnat où tout le monde a la même salariale. Tout le monde est au taquet, donc la différence se fait où ?

Ce n’est pas logique qu’un club comme le Racing épaulé par un milliardaire Jacky Lorenzetti ou comme le Stade-Français dirigé par un milliardaire aussi, se fassent piquer des joueurs. Le Stade-Français s’est fait piquer Danty et Waisea, le Racing s’est fait piquer Baubigny, Colombe, Thomas, Tanga… 

Pourquoi des clubs moins riches sur le papier récupèrent des joueurs à des clubs très riches et très puissants ? Car le Salary cap, il y a de bons et de mauvais côtés. Castres, qui a moins de moyens que les autres clubs, a été plus champion de France au cours de ces dix dernières années que le Racing et Montpellier. Le Salary cap, c’est la course à la tricherie légale. Il y a un budget officiel, tout le monde est au taquet. Et derrière, il y a tellement de moyens de rémunérer les joueurs, les femmes de joueurs, les familles des joueurs avec des bagnoles, des actions, des fermes, des ranchs… C’est une escroquerie mais je ne la condamne pas car c’est une tricherie légale.

Le Stade-Français et le Racing trichent moins bien que les autres clubs et ça agace Jacky Lorenzetti. Sans Salary cap, Lorenzetti et Wild peuvent mettre 100 millions d’euros et acheter toute l’équipe de France. Le bon côté du salary cap, c’est que ça évite les débordements monstrueux et scandaleux que l’on voit au foot. Cela permet de défendre les petits clubs comme Bayonne, Brive et Perpignan. Mais je pense qu’un joueur la digue va sauter et la libération des budgets va arriver. Cela changera beaucoup de choses pour les clubs qui ont les moyens et les meilleurs clubs gagneront quand même. Le système va exploser petit à petit. Je ne le souhaite pas mais c’est évident. »

Publicité

8 Commentaires

  1. Publicité

  2. Pitoumacfly 19 octobre 2022 at 15h- Répondre

    Tiens donc … un aveu de plus que le salary cap est une fumisterie …. Tout le monde a trouvé le moyen de contourner ca !

    • ST 19 octobre 2022 at 16h- Répondre

      Je ne sais ce qu’il en est mais contourner le salary cap et se faire taper sur les doigts comme les Saracens, ça ne doit pas intéresser beaucoup de clubs d’autant que les contrôles sont fréquents…

      J'aime 3
      J'aime pas 7
  3. Tilosach 19 octobre 2022 at 16h- Répondre

    Je trouve cet avis de JB Lafond diffamatoire a plusieurs titres:
    – quand une accusation de triche est avancée, il faut apporter des preuves intangibles (le recrutement de joueurs n’en est pas une)
    – quand une critique sur la façon de diriger d’un dirigeant est donnée, il faut aussi l’etayer avec des faits
    – enfin quand cette critique soutient qu’une personne ne triche pas assez bien, c’est en plus soutenir l’immoralité voire l’illégalité.

    Je prédis que le salary cap restera un pilier très solide du rugby français, surtout si on regarde la situation des clubs anglais. Et que les règles ont été renforcées et sont maintenant assez solides suite à toutes les astuces que M Boudjellal avait trouvé en son temps pendant la période dorée du RCT.

    J'aime 6
    J'aime pas 9
    • YoCape 19 octobre 2022 at 18h- Répondre

      Et tu l’étaie avec quoi toi le passage ‘…Toutes les astuces que M Boudjellal avait trouvé en son temps…’?
      Tu n’es pas diffamatoire sur ce coup?

      J'aime 9
      J'aime pas 1
  4. l'Aveyronnais 19 octobre 2022 at 17h- Répondre

    Je pense que Jean-Baptiste l’a surtout en travers que son club de cœur a vu certaine de ses pièces maitresses partir à La Rochelle.
    Le Salary Cap est un bonne chose (pas parfait) mais il permet d’éviter une dérive

    J'aime 4
    J'aime pas 1
  5. HL1315 19 octobre 2022 at 18h- Répondre

    Si c’est toujours la LNR qui fait le règlement sur le salary cap et que ce n’est pas juridiquement c.ontestable , je ne vois pas de digue à faire sauter.
    A part le syndicat des joueurs ?

  6. Ysembe 19 octobre 2022 at 21h- Répondre

    Tu nous gonfles avec tes suspicions, tu es jaloux des salaires d’aujourd’hui mais à ton époque c’était pas mieux, voire pire avec tous ces emplois fictifs.

    J'aime 2
    J'aime pas 1
  7. gabriel83500 20 octobre 2022 at 10h- Répondre

    Bonjour à tous,

    Pourquoi le salary Cap ne suivrait il pas « l’inflation » ? L’inflation du « spectacle et de l’envie du rêves » ?

    Il faut que les choses avancent dans la vie et encore plus dans le monde du « sport/spectacle ».

    Je suis contre une explosion du salary cap, on tomberait dans les travers du foot que dénonce à juste titre JBL mais je suis contre sa diminution.
    Il faut au contraire, je peux me tromper, que le salary cap augmente tous les ans, disons de 3% ou 5% chaque année. Parlons plutôt en 500.000€ ou 300.000€ ou 1M par an.
    Cela permettra :
    -De garder une compétitivité financière dans notre championnat pour attirer des joueurs étrangers sans tomber dans l’excès.
    -De garder nos joueurs Français.
    -De garder la possibilité aux investisseurs d’investir en espérant une gagne à la fin.
    -De permettre aux clubs plus petits, donc aux budgets plus petits, de rester dans la course et d’éviter qu’ils ne soient largués par les gros.

    J’ai l’impression d’assister au nivellement par le bas.
    Toujours moins cher = Il faut avoir un pauvre type dans le monde qui le produit dans des conditions ……..:/
    Au contraire il faut, essayer, de tirer vers le haut sans promettre l’impossible et sans déréguler à outrances.

  8. Publicité