Jean-Baptiste Lafond se demande si Toulouse a assez la dalle pour faire le doublé

Jean-Baptiste Lafond se demande si Toulouse a assez la dalle pour faire le doublé

26 mai 2024 - 20:39

3 Commentaires

Publicité

Le chroniqueur d’Eurosport, Jean-Baptiste Lafond est revenu sur la victoire remportée par le Stade-Toulousain contre le Leinster, en finale de la Champions Cup.

Ce-dernier se demande si Toulouse va avoir assez faim pour aller chercher le Bouclier de Brennus et effectuer le doublé.

Il se confie. Extrait:

« Toulouse a la sixième étoile. Les biceps de Chocobares, le jus de Costes, la vitesse de Lebel, la classe de Kinghorn droit sec et long, l’activité dantesque de Dupont, la justesse de Ntamack et le sang froid de Ramos. Devant, un paquet de clébards qui a écœuré les Irlandais. Ils se sont fracassés sur les épaules des Rouge et Noir.

C’est un drame pour Leo Cullen, le manager du Leinster aux oreilles en forme de frisbee. Ils ont mis seulement un essai pour une équipe qui a l’habitude de les multiplier. Un manque de créativité et d’efficacité derrière. Et devant, une forme de jeu prévisible. A l’arrivée, c’est la 3ème défaite d’affilée pour le Leinster en finale.

L’homme Toulousain a pris le pas sur la machine Irlandaise et ce n’est pas le cas du côté de Lille où des pseudo supporters de foot, des pousseurs de mégots ont mis le feu à des bus sur une aire d’autoroute, et où à Lille, la minute de silence en l’honneur de Jordan, foudroyé par la foudre, a été massacrée par des crétins.

Champion d’Europe, c’est peut-être la meilleure nouvelle qui pouvait arriver pour les demi-finalistes du Top 14 car maintenant, la question va se poser : c’est une question de dalle. Est-ce que les Toulousains ont encore envie après s’être empiffrés d’aller chercher le bout de bois. Je suis persuadé qu’il y a une décompression naturelle après un tel titre. 

L’avantage pour les Toulousains, c’est que la finale du Top 14 se jouera à la fin du mois de juin. Et ça leur laisse le temps de refaire fonctionner leur métabolisme : la faim, le stress et la peur sera du côté des adversaires de Toulouse. Est-ce que les Toulousains ont le temps de se refaire des crocs pour aller chercher le Brennus ?

On l’a vu à Montpellier, Toulouse n’est pas démuni en terme de remplaçants. Le Stade-Français c’est très costaud. Bordeaux est une équipe magnifique avec un paquet d’avants qui peut se mettre au niveau des trois-quarts. Mais Toulouse, à mental égal, c’est les deux à la fois. Est-ce que Toulouse aura assez de dalle pour aller chercher le Bouclier ? »

Publicité

3 Commentaires