Jonathan Danty explique connaitre une saison difficile : « Mentalement c’est difficile »

Jonathan Danty explique connaitre une saison difficile : « Mentalement c’est difficile »

6 juin 2024 - 12:58

1 Commentaire

Publicité

Le trois-quarts centre du Stade Rochelais, Jonathan Danty s’est confié via L’équipe.

Ce-dernier revient sur le match nul effectué sur la pelouse du Stade-Toulousain.

Il indique certains regrets étant donné le contexte du match. Extrait:

Le contexte du avoir match fait qu’on peut avoir des regrets, on n’a pas su tuer la rencontre quand on en a eu l’opportunité. On a mal géré collectivement la fin de match. On a commis trois erreurs sur la même action, contre Toulouse, forcément, ça amène un essai. On a une grosse part de responsabilité dans ce match nul qu’on peut considérer comme une défaite pour nous avec l’enjeu qu’il y avait. On aurait pu jouer ce dernier match de saison régulière (contre le Racing) en étant plus sereins et déjà qualifiés.

Contre Toulouse, il a encore reçu un choc au niveau de la tête, plus précisément au niveau du nez. Il réagit. Extrait:

J’ai l’habitude. C’est vrai que ces derniers temps, ça a été quelques fois la tête, c’est toujours assez particulier. Quand on a subi une commotion il y a quelques mois, le moindre choc peut très vite étourdir. Mais ce sont des faits de jeu. Et en l’occurrence, l’arbitre a estimé qu’il n’y avait pas de faute. Le lendemain, j’ai eu les cervicales un peu tendues dans le trajet en bus. Mais c’est comme ça, on ne maîtrise pas tout.

Il estime que son équipe va devoir élever son niveau de jeu lors des phases finales. Extrait:

On s’est rendus compte que nos standards sont à ce niveau d’engagement, de jeu. Il y a eu très peu de matches cette saison où on a réussi à jouer à ce niveau-là. Malgré tout, il va falloir qu’on accélère vite parce que la phase finale, c’est dès ce week-end contre le Racing. Et ça pourrait s’enchaîner après. Il y a une belle et grosse fin de saison qui nous attend.

Une chose est sûre : il a retrouvé du plaisir à jouer avec La Rochelle. Extrait:

Oui, car quand on s’implique à 100 %, qu’on fait les bons choix, ça reste notre niveau. C’est arrivé très peu cette saison, maintenant il faut que ça arrive tous les week-ends. On progresse depuis quelques semaines, c’est vrai que pendant quelques mois on a eu du mal à accélérer. Il y a eu plusieurs matches qu’on a perdu de quelques points seulement et ça fait qu’aujourd’hui, on est obligés de batailler à la dernière journée. Ça fera un multiplex intéressant (sourire) mais pour nous, ce ne sont pas les matches les plus agréables à préparer.

Sur le plan personnel, il concède avoir vécu des hauts et des bas cette saison. Extrait:

Effectivement, j’ai connu une saison assez difficile, je ne pense pas avoir vécu ça ces dernières années. Mentalement c’est difficile, mais j’ai la chance aussi d’avoir une forte concurrence, ça m’oblige à travailler plus, à me remettre en question. C’est aussi une des raisons pour lesquelles je suis venu ici. Ça me permet de garder des standards hauts et à continuer de travailler pour jouer.

Mes coaches le savent, il me faut deux-trois matches pour être à 100 % de mes capacités. Avec Toulouse ça fait un match, avec le Racing ça en fera un deuxième…

Publicité

1 Commentaire