Juan Imhoff : « Je crois que c’est la haine, la colère d’avoir été sorti de l’équipe de France, qui l’a aidé pour basculer »

Juan Imhoff : « Je crois que c’est la haine, la colère d’avoir été sorti de l’équipe de France, qui l’a aidé pour basculer »

26 avril 2024 - 11:32

1 Commentaire

Publicité

Arrivé au Racing 92 lors de l’été 2022, le deuxième ou troisième ligne Cameron Woki avait connu une première saison compliquée au sein du club Francilien.

D’ailleurs, ses performances en demi-teinte lui ont fait perdre sa place de titulaire avec le XV de France.

C’est pour cette raison qu’il n’a pas disputé les derniers matches du Tournoi des Six-Nations avec les Bleus.

Non-retenu sur les feuilles de matches, il avait demandé au sélectionneur Fabien Galthié de le libérer pour pouvoir jouer avec le Racing 92.

Cette saison, le joueur de 25 ans est devenu très important au sein du groupe Francilien.

Son manager Stuart Lancaster dit le plus grand bien de lui via Sud-Ouest. Extrait:

« Il est très motivé. J’ai eu de très bonnes discussions avec Cameron : je voulais le connaître un peu mieux pour trouver les outils et les clés qui lui permettraient d’être un joueur de classe mondiale. Je pense vraiment qu’il peut le devenir.

Il me rappelle un peu Courtney Lawes, par son profil, par sa façon de jouer… Sa personnalité est similaire aussi, il peut évoluer deuxième et troisième ligne… Courtney, au même âge, était dans une position similaire. Il est devenu encore meilleur avec l’âge. »

Son coéquipier Juan Imhoff estime que Cameron Woki a ressenti de la haine et de la colère de ne pas avoir pu jouer avec le XV de France les derniers matches du Tournoi. Extrait:

« Je crois que c’est la haine, la colère d’avoir été sorti de l’équipe de France, comme ça, qui l’a aidé pour basculer et faire de belles performances. Je ne m’inquiète pas pour lui : s’il continue à travailler, qu’il conserve cette colère, s’il comprend qu’il peut être un jour tout en haut et un autre tout en bas, qu’il arrive à ne pas subir ce changement de statut et à garder toujours le même comportement, il a les qualités pour se régaler pendant des années en équipe de France. »

Le trois-quarts centre Gaël Fickou conclut. Extrait:

« Ca affecte toujours de ne pas être convoqué en équipe nationale. Mais ça va lui remettre un coup de boost pour travailler plus dur et y être. En équipe de France, la concurrence est rude à tous les postes. Cameron a prouvé qu’il avait sa place au niveau international. Des fois, ça marche un peu moins bien que d’autres. Mais il est très jeune, il peut encore apprendre et progresser. Il nous apporte énormément, il fait de super matches avec nous, c’est un atout. Dans l’avenir, ça sera encore un personnage important du rugby français. »

Publicité

1 Commentaire