Julien Dupuy analyse les jeux de Julien Blanc et de Jules Danglot

Julien Dupuy analyse les jeux de Julien Blanc et de Jules Danglot

3 septembre 2021 - 17:32

1 Commentaire

Publicité

L’entraineur de l’attaque du Rugby Club Toulonnais, Julien Dupuy s’est confié via Midi Olympique pour évoquer la rotation que le RCT souhaite mettre en place au poste de demi-de-mêlée lors de cette saison 2021 / 2022.

Il indique notamment vouloir composer son groupe en fonction de l’état de forme des joueurs mais également en fonction des adversaires.

Et pour cause, Toulon aura le choix, cette saison, au poste de numéro 9 puisque Baptiste Serin (absent jusqu’en décembre), Julien Blanc, Sonatane Takulua et Jules Danglot peuvent évoluer au poste de demi-de-mêlée. Extrait:

« La rotation que nous allons mettre en place dépendra de nos adversaires, de l’état de forme des mecs et de la façon dont nous souhaitons démarrer et finir chaque match. En ce qui concerne les profils, nous avons travaillé de telle sorte à avoir un éventail complet au poste de demi de mêlée, comprenez des mecs complémentaires. »

Ce samedi soir contre Montpellier, le poste de demi-de-mêlée se jouera entre Julien Blanc et Jules Danglot.

Julien Dupuy en profite pour comparer les jeux des deux joueurs. Extrait:

« Malgré des gabarits assez similaires, Jules et Julien sont deux joueurs avec un profil assez différent. Julien est feu follet, il aime jouer, porter le ballon et chercher les espaces, quand Jules est un peu plus organisateur, bien qu’il soit capable de mettre de la vitesse, et de prendre des initiatives. A-t-il, à 20 ans, la maturité pour évoluer régulièrement en Top 14 ? Il est jeune mais a la tête sur les épaules. C’est quelqu’un qui est en réflexion, et c’est un gros bosseur. Puis j’ai envie de croire qu’à ce poste, si à 19/20 ans tu ne matches pas, c’est qu’il y a un souci. Et Jules a les capacités pour matcher à ce niveau. »

Publicité

1 Commentaire

  1. Publicité

  2. Clark 3 septembre 2021 at 17h- Répondre

    Jules, avec les quelques éclats et sa capacité d’organisateur dont il a fait preuve lors de l’Extenso Seven, nous donne de bonnes raisons de croire en son avenir.

    J'aime 19
  3. Publicité