Julien Laïrle tape du poing sur la table !

Julien Laïrle tape du poing sur la table !

22 janvier 2023 - 8:52

2 Commentaires

Publicité

L’Union Bordeaux-Bègles a effectué une campagne Européenne pas loin d’être catastrophique.

Et pour cause, les Girondins ont perdu tous leurs matches de poule : quatre matches, quatre défaites.

Ce samedi après-midi, les Bordelais se sont inclinés à domicile contre Gloucester sur le score de 28 à 17.

Avec quatre défaite, les Girondins ne pourront même pas poursuivre leur aventure Européenne en Challenge Cup.

Interrogé à l’issue de la rencontre via Rugbyrama, le technicien Bordelais Julien Laïrle a exprimé sa frustration et sa colère.

Il pointe du doigt l’indiscipline de son équipe. Extrait:

« Nous avons souffert sur les points forts de notre adversaire, à savoir les ballons portés. Nous avons aussi souffert dans le secteur aérien, je ne sais pas même pas si on a fait dix pour cent là-dessus. Et par conséquent, nous avons été dominés dans l’occupation du terrain face à un adversaire qui en plus, en deuxième période , avait le vent dans le dos. Et puis, nous avions subi ces deux cartons jaunes en fin de première mi-temps. Nous savions que Gloucester (à 15 contre 13, NDLR) allait attaquer la deuxième période en occupant le terrain et en essayant de marquer rapidement.

Notre discipline est catastrophique, nous en sommes en sept cartons jaunes en trois matchs . Ça signifie qu’ au fil du temps, chacun pense trop à soi même. Faire autant de fautes stupides, ça montre qu’on ne pense plus à l’équipe. Est ce une affaire de concentration ou de détermination dans la compétition ? Je ne sais pas, je ne suis pas dans la tête des joueurs… On ne peut pas avoir l’ambition de gagner des matchs en jouant si souvent en infériorité numérique, à treize pendant dix minutes comme aujourd’hui par exemple.

La Challenge Cup ? Nous avions cette ambition, le challenge ce n’est quand même pas mal. Montpellier l’a gagné il y a deux ans, Lyon l’a emporté la saison dernière. C’est une belle compétition et gagner un titre, ce n’est pas rien ! »

Il l’affirme : l’UBB travaille mal depuis quinze jours. Extrait:

« Ce n’est pas un coup d’arrêt, mais c’est un warning. On va faire le bilan de cette Coupe d’Europe et voir comment on va rebondir. On a aussi besoin de se remettre au travail. Ça fait quinze jours qu’on travaille mal, que nos entraînements sont nuls. C’est aussi de notre responsabilité. »

Publicité

2 Commentaires

  1. Publicité

  2. Name 22 janvier 2023 at 09h- Répondre

    … s’entendrait bien avec PC, celui-là. Z’ont un problème avec les tables…

    J'aime 1
    J'aime pas 3
  3. Sylvestre Twester 23 janvier 2023 at 18h- Répondre

    Élevé à la sauce Urios, donc normal qu’il tape sur la table….

  4. Publicité