JUSTICE – Les 3 scénarios possibles du procès Laporte – Altrad

JUSTICE – Les 3 scénarios possibles du procès Laporte – Altrad

13 décembre 2022 - 12:10

8 Commentaires

Publicité

C’est ce mardi 13 décembre vers 14h00 que le tribunal correctionnel de Paris rendra son verdict concernant le procès Laporte – Altrad qui secoue le rugby Français.

Dans son édition du jour, le journal Sud-Ouest révèle les trois scénarios possibles.

1er scénario : La relaxe.

Si Bernard Laporte était innocenté, il poursuivra sa mission à la tête de la Fédération Française de Rugby. L’image de l’institution aurait été écornée, mais son pouvoir préservé.

Bernard Laporte pourrait tranquillement assister à la Coupe du monde de 2023 et aller au terme de son mandat. Il pourrait même décider de poursuivre l’aventure et de décrocher un troisième mandat à la tête de la FFR.

Autre projet pour Bernard Laporte : briguer la succession de l’Anglais Bill Beaumont, l’actuel président de World Rugby.

2ème scénario : Une condamnation suivie d’un appel

En cas de peine prononcée à l’encontre de Bernard Laporte, le président de la Fédération Française de Rugby pourra toujours faire appel.

Ce nouveau procès devrait alors se dérouler après la Coupe du monde de 2023.

En attendant, Bernard Laporte serait présumé innocent et pourra assister à la Coupe du monde sans aucune contrainte.

Mais en cas de condamnation, nul doute que Bernard Laporte devra faire face à de grosses pressions non seulement au sein du comité directeur de la FFR mais également par le ministère des Sports qui pourrait inciter Bernard Laporte à se retirer.

3ème scénario : L’exécution provisoire et la chute de Bernard Laporte

Il s’agirait de la situation la plus défavorable pour Bernard Laporte : celle qui lui imposerait de quitter immédiatement ses fonctions.

Et en effet, Bernard Laporte pourrait être interdit d’exercer toute fonction dans le monde du rugby avec « exécution provisoire ». Généralement, cette procédure est peu utilisée. Mais si la justice décide de faire de ce dossier un exemple, il n’est pas impossible que cette décision soit prise.

« Le recours à l’exécutif provisoire est rare mais on ne peut pas l’écarter. Dans ce dossier, tout est hors norme et il est impossible d’émettre le moindre pronostic », confie un avocat proche de l’affaire.

Dans pareille situation, un président pas intérim sera désigné. Ce-dernier aura alors pour mission d’organiser une élection pour la présidence lors de la prochaine assemblée générale de la FFR, prévue au mois de juin à Lille.

Réponse imminente.

Publicité

8 Commentaires

  1. Publicité

  2. morante de la puebla 13 décembre 2022 at 12h- Répondre

    On va pouvoir recuperer notre Bernie pour manager Francky et Mr deuxieme mi temps

    J'aime 3
    J'aime pas 3
    • Legaulois 13 décembre 2022 at 13h- Répondre

      Pas besoin

      J'aime 4
      J'aime pas 1
      • Don Juan 13 décembre 2022 at 13h- Répondre

        Si besoin d’un vrai patron pour seconder Lemaitre. Pour le moment c la faille du club.

        J'aime 3
        J'aime pas 1
        • Don Juan 13 décembre 2022 at 13h- Répondre

          Si besoin d’un vrai patron du rugby pour sec.onder Lemaitre et pas d’un troisième entraineur. En revanche il faut compatibilité.

      • Don Juan 13 décembre 2022 at 13h- Répondre

        Mon prono c le 2. Je mise 3/1.

  3. Danslaverte 13 décembre 2022 at 13h- Répondre

    Surtout pas !!!!!!!!!!!! Laissons Franck Azema seul, ça ok !!!

  4. HL1315 13 décembre 2022 at 13h- Répondre

    Quel que soit le verdict de cette affaire, ce qui me paraît évident, c’est de modifier le mode de désignation du président et quelques statuts.

    Pour commencer, élargir le nombre d’électeurs et que la fonction soit rémunérée.

  5. Legaulois 13 décembre 2022 at 14h- Répondre

    Pas besoin heureusement qu on la monsieur lemaitre n en déplaise à certains !!!

  6. Publicité