La forte déclaration d’un joueur de Vannes après la victoire contre Béziers

La forte déclaration d’un joueur de Vannes après la victoire contre Béziers

1 juin 2024 - 13:50

0 Commentaire

Publicité

Grâce à sa victoire remportée contre Béziers en demi-finale de Pro D2, le club de Vannes va pouvoir défier Grenoble en finale.

Interrogé via Midi Olympique à l’issue de la rencontre, l’ouvreur de Vannes, Maxime Lafage indique ne pas encore réaliser. Extrait:

J’en parlais avec Jules Le Bail, je crois que je ne me rends pas encore compte de ce qu’on a fait. Je suis juste heureux pour le staff, pour le public qui ne connaît pas forcément bien le rugby mais qui nous suit comme tout le temps. Les gens sont à fond derrière nous, tous les jours. Mais je ne réalise pas encore que nous sommes entrés dans l’histoire. Tout simplement parce que je suis un compétiteur. Et il nous reste un dernier match dont j’espère qu’on sortira victorieux.

Il avoue avoir adoré l’ambiance autour du stade. Extrait:

J’ai eu l’impression d’arriver au stade vélodrome de Marseille. C’était énorme. Ça nous a mis dans le bain. On a vite su où on mettait les pieds. Le public attendait qu’on le fasse rêver, c’est ce qu’on a fait. Et je suis heureux pour le groupe mais la route est encore longue.

Il explique pourquoi son équipe a rencontré des difficultés en début de match. Extrait:

Une grosse partie de l’effectif n’avait pas joué depuis trois semaines. Il fallait se remettre dans le bain, ça nous a pris un peu de temps. J’ai raté cette première pénalité qui ne nous a pas mis très bien dans le match. Mais nous avons été plus cohérents que lors de notre dernier match à La Rabine contre Brive. On a su construire le match brique par brique, pour enfoncer le clou en fin de match.

Jusqu’à cette dernière action où on a eu un peu peur. On avait tous vu le match contre Brive lors du barrage et on s’est posé des questions. Mais on a très bien défendu. Ça montre le caractère de l’équipe.

Ce qui est sûr, c’est que nous avons su scorer au bon moment. On a su garder notre avantage au tableau d’affichage. On a fait preuve de maturité sans jamais paniquer.

Sur des matchs couperets de la sorte, ce n’est pas le rugby qui permet de gagner. Regardez la finale de la Coupe d’Europe. Ce n’était pas le top rugbystiquement. Mais dans l’envie, dans la solidarité, c’était énorme. Et c’est comme ça que nous avons gagné le match.

Pour conclure, Maxime Lafage tient des propos forts. Extrait:

On va boire quelques bières, mais j’aurai un goût en cas de défaite en finale. On va vite basculer.

Si le club est satisfait d’une finale, je n’ai rien à faire ici. On joue pour gagner. L’objectif suprême maintenant, c’est de gagner.

Publicité

0 Commentaire