La tension continue de monter entre Franck Azéma et Clermont : Il était présent ce lundi matin !

La tension continue de monter entre Franck Azéma et Clermont : Il était présent ce lundi matin !

26 juillet 2021 - 13:55

21 Commentaires

Publicité

Dans son édition de lundi, le Midi Olympique laissait entendre que le technicien Franck Azéma pourrait se présenter au centre d’entraînement de Clermont ce lundi matin, à l’occasion de la reprise de l’entrainement du groupe Auvergnat.

Le technicien Français qui souhaitait quitter Clermont pour relever un nouveau challenge sportif n’a jamais véritablement obtenu son billet de sortie.

Courtisé avec insistance par le président de Montpellier Mohed Altrad, Franck Azéma n’a jamais pu signer en faveur du MHR car les dirigeants Clermontois réclamaient une forte indemnité financière pour libérer le technicien de son engagement.

Lassé d’attendre et de voir sa proposition être refusée par l’ASM, Mohed Altrad a décidé de cesser les négociations et de prolonger Philippe Saint-André au poste de manager, aux côtés d’Olivier Azam et de Jean-Baptiste Elissalde.

Pour sa part, Franck Azéma se retrouve sans aucun club à quelques semaines du début de la saison 2021 / 2022.

En conflit avec l’ASM, Franck Azéma ne compte pas en rester là. En effet, le Midi Olympique nous informe que ce-dernier a refusé de signer la rupture officielle de son engagement avec l’ASM. Il a donc saisi la Commission juridique de la Ligue Nationale de Rugby pour faire valoir ses droits.

Ce lundi midi, le journal régional La Montagne confirme que Franck Azéma était bien présent au centre d’entraînement de l’ASM, ce lundi matin, pour la reprise des entraînements.

Cependant, Franck Azéma n’a pas croisé les joueurs ni le nouveau staff de Clermont.

L’affaire risque de se tendre dans les jours à venir. Affaire à suivre…

Publicité

21 Commentaires

  1. Publicité

  2. Fidel 26 juillet 2021 at 14h- Répondre

    Il était présent mais il n’a pas croisé de joueurs; ça doit être gênant pour les entraîner, la séance n’a pas dû être hyper efficace….

  3. MAX08 26 juillet 2021 at 14h- Répondre

    Courage Franck,
    il peut faire un stage au RCT 🙂

  4. D'énormes dépenses 26 juillet 2021 at 15h- Répondre

    Azema et l’ASM …les sommes en jeu sont très importantes !
    Les entraîneurs du top 14 gagnent de tres confortables salaire !

  5. Vigneron 26 juillet 2021 at 15h- Répondre

    C’est malin il pourra avoir la liberté bientôt de choisir son club.

  6. Ovalie 26 juillet 2021 at 15h- Répondre

    Il a entièrement raison. En étant plus que gourmand, les dirigeants de l’ASM lui on fait perdre un contrat qui devait être plus que juteux avec le MHR, il n’a aucune raison maintenant pour leur faire des cadeaux

    • Flowrian 26 juillet 2021 at 15h- Répondre

      Azéma est à Clermont depuis 11 ans et a fait du bon boulot. Au vue de ce qu’il a fait pour le club, il méritait que Clermont facilite son départ surtout que ce départ en soi est une bonne chose pour les deux parties et que Clermont a rapidement trouvé son successeur.

      Clermont lui a fait un coup tordu en refusant l’offre financière d’Altrad qui était honnête en soi et je n’aime pas cette façon de traiter quelqu’un qui a temps donné pour le club.

      • Yoann 26 juillet 2021 at 19h- Répondre

        L’offre d’Altrad n’avait rien d’honnête. Sa manière de procéder non plus. Azéma avait prolongé avec son staff quelques mois plus tôt et Altrad est venu le débaucher sans offrir de compensation à l’ASM qui s’est retrouvée dans l’embarras puisqu’aucun coach au niveau n’était disponible à l’époque.
        Altrad est un vautour, Azéma s’est fait avoir.
        C’est tout.
        Il est logique que l’ASM ne le laisse pas filer sans dédommagement.
        On sait que Saint André souhaite quitter la fonction d’entraîneur. Nul doute qu’Altrad embauchera Azéma dès que celui-ci sera libéré.

        • Flowrian 26 juillet 2021 at 20h- Répondre

          Il me semble qu’Altrad a proposé 150 000 euros pour la libération d’Azéma?

          Je trouve ça honnête comme montant, mais Clermont voulait l’intégralité des années restantes d’Azéma comme dédommagement car ils savent qu’Altrad a le pognon.

          Maintenant non seulement ils n’auront pas les 150 000 d’Altrad mais en plus ils vont continuer à payer le salaire d’Azéma en plus de celui de leur nouvel entraineur.

        • math1907 26 juillet 2021 at 22h- Répondre

          Faux,
          Le MHR l’a contacté âpres quelques les négociations avec mignoni aient échouées et que l’ASM ET Azéma aient maladroitement officialisé sa libération en fin des saison.
          Led condition contractuelles pour sa libération n’ayant été précisée sur plus tard.

  7. m 26 juillet 2021 at 15h- Répondre

    Les mouches ont changé d’ane. On s’ennuierait presque au RCT.

  8. Lilou 26 juillet 2021 at 18h- Répondre

    Azéma a annoncé son départ en cours de saison alors qu’il lui restait 2 ans à honorer !! Cette annonce a forcément été un coup dur pour les dirigeants de l’Asm et encore plus pour les joueurs. Après Azéma devait bien se douter que de demander à partir avant la fin du contrat ne se ferait pas d’un simple claquement de doigt !! Il était annoncé à Montpellier depuis le début, lui-même a dit lors d’une interview que rien n’était fait avec le dit club, aujourd’hui on nous dit que les dirigeants de l’Asm ont été trop gourmand avec le Mhr (2 années de contrat c ‘est pas rien non plus !!! est ce que dans nos clubs respectifs les dirigeants n’ auraient pas fait la même chose que l’Asm.?? ) Azéma ne sait pas poser de questions de savoir comment aller se terminer la saison pour ses joueurs quand il a annoncé son départ. Aujourd’hui il vient se plaindre, faut arrêter personne ne lui a demandé de partir !! C ‘est lui qui a pris cette décision !! Il aurait dû assurer un peu plus ses arrières avant de prendre cette décision !!! Enfin bref après plus de 10 ans de bons et loyaux services c’ est vraiment con que ça se finisse comme ça !!

    • Dranix 26 juillet 2021 at 22h- Répondre

      Azéma n’a pas annoncé son départ, il a demandé l’autorisation au club de partir avant le terme de son contrat, ce qui a été accepté. Nuance. Seulement, le club a imposé des conditions à sa libération. Ces conditions n’ont pas été honorées par l’offre d’Altrad, d’après leurs critères. Ils ont le droit. Mais dans ce cas, il ne fallait pas engager un nouveau staff, dès lors que celui existant est toujours en place. Là est l’erreur de l’ASM. Ils sont dorénavant dans une impasse: soit ils continuent de le payer, soit ils le licencient, soit ils négocient une rupture conventionnelle de contrat. Dans tous les cas ils devront débourser de l’argent. Tout ça pour avoir refusé les 150 000€ d’Altrad…

      • Lilou 27 juillet 2021 at 11h- Répondre

        Azéma a demandé l’autorisation de partir si tu veux, la nuance je ne l’a vois pas entre partir et demander à partir le résultat est le même pour moi il a mis un terme à son contrat avant la fin dans l’optique de s’accorder une année sabbatique . Demande qui a été acceptée évidemment. Lui même lors d’une interview a confirmé qu’il n’était en aucun cas en contact avec Montpellier.et qu’il allait certainement s’accorder cette année sabbatique. Quelques jours après il vient dire le contraire, tu penses que c’ est honnête de sa part. Moi non, il n’a pas été honnête ni avec les dirigeants ni avec les joueurs. L’Asm a recherché un nouveau staff après l’annonce d’Azéma ils n’allaient certainement pas attendre après lui et a demandé des indemnités à Montpellier normal !! Pour le coup je pense qu’Azéma s’est pris à son propre jeu

        • Dranix 27 juillet 2021 at 15h- Répondre

          Il n’a jamais affirmé que c’était pour une année sabbatique, il a annoncé que c’était une possibilité parmi d’autres.
          Je répète : le club a accédé à sa requête. Mais il l’ont remplacé avant même qu’il soit parti, et il n’est pas parti car ils ont refusé le deal proposé. Ils ont le droit, mais il faut en assumer les conséquences maintenant, et ça passera par le chéquier. Donc, plutôt que d’encaisser 150 000€ ils vont perdre de l’argent…

          • Lilou 27 juillet 2021 at 16h

            Tu joues sur les mots !!! Il a pas affirmé mais bon c était quand même une possibilité !! Toujours est-il qu’il a annoncé son départ
            en plein milieu de la saison. Que les dirigeants est pris les devants en recrutant un nouveau staff c’ est normal t’aurais fait quoi toi t’aurais attendu la fin de saison !! Je le redis Azéma a été pris à son propre jeu (je pars, je pars pas, je prends une année sabbatique peut être pas ! Je ne vais pas à Montpellier oh puis si) il a joué il a perdu point !! Après si indemnités l’Asm lui doit beh l’Asm banquera pas de quoi en en faire un roman !

          • Dranix 27 juillet 2021 at 21h

            Je n’en fais pas un roman, je constate. À trop en vouloir on peut tout perdre. À défaut d’être pragmatique, ils ont été gourmand et au final ils seront financièrement perdant…

  9. ricou83 26 juillet 2021 at 19h- Répondre

    Ne dit on pas avare comme un auvergnat? Desolant et triste de finir une histoire comme celà!

  10. piednoirerouge 26 juillet 2021 at 19h- Répondre

    A moins que j’ai loupé un épisode, au départ il était question qu’il quitte l’ASM pour prendre une année sabbatique. Les dirigeants clermontois ont été sympas en ne l’obligeant pas à terminer son contrat .Et puis dès qu’on lui dit qu’il est libéré, le voilà qu’il pense à partir chez Altrad, un concurrent direct.Les autres ont un peu l’impression de s’être pris une olive et je peux comprendre qu’ils aient eu les boules . Dès lors leurs exigences ne sont plus les mêmes.
    Mais ce n’est qu’un avis extérieur.

    • math1907 26 juillet 2021 at 22h- Répondre

      En fait il a d’abord été annoncé dans la presse une séparation en fin de saison.
      Le MHR c’est intéressé à lui une fois la piste Mignoni refermée.
      C’est à ce moment là que les conditions contractuelles à sa libération ont commencé à être précisées ou annoncées.
      Le MHR comme l’ASM ont toutes latitudes pour accepter ou refuser Les proposition des uns et des autres !!!!!

      Le transferts ne c’est pas fait sans accord commun, point. C’est une situation très banale.

      Par contre il est hors de question que le MHR ait à supporter le poids du désaccords entre Azéma et l’ASM.

      S’ils ont Les mains pleines de mer..de, à eux de trouver une solution qui les satisfassent, mais arrêtés de vouloir vous cacher derrière de fausses excuses !!!!!

      Il s’agit là d’un problème interne entre un salarié et son nouveau supérieur hiérarchique.

  11. RCT Yoda 26 juillet 2021 at 22h- Répondre

    Sur ce coup là j’aimerais que les prud’hommes mettent l’ASM à l’amende pour abus de pouvoir en matière de droit du travail. Je pense qu’ils ont fait pas mal d’erreurs et surtoutqu’ils ont été beaucoup trop gourmands.

  12. Tolosa 27 juillet 2021 at 07h- Répondre

    T’es un âne…tu faisais ta dernière année et tu partais propre. Point.

  13. Publicité