L’anecdote de Grégory Alldritt sur son retour sur la pelouse contre les Gallois

L’anecdote de Grégory Alldritt sur son retour sur la pelouse contre les Gallois

21 mars 2021 - 21:34

1 Commentaire

Publicité

Le troisième ligne du XV de France, Grégory Alldritt s’est confié au micro de RMC Sport ce dimanche soir pour évoquer la victoire des Bleus contre le Pays-de-Galles, samedi soir au Stade de France à l’occasion de la 5ème journée du Tournoi des Six-Nations.

Ce-dernier concède que les Bleus ont fait peur à tout le monde lors de cette victoire arrachée dans les derniers instants. Extrait:

« On aimerait bien éviter de se faire monter le rythme cardiaque en fin de partie (rire). »

Il l’affirme : il s’en souviendra pendant très longtemps. Extrait:

« Je pense que c’est l’un des matches les plus incroyables que j’ai eu à jouer et je vais m’en souvenir pendant très longtemps. C’est toujours quelque chose qui marque quand on gagne dans les derniers instants, surtout pour un match de cette importance. »

Il évoque une équipe Galloise extrêmement accrocheuse et féroce. Extrait:

« On avait à cœur de commencer le match comme il fallait. Avant tout, on voulait faire les choses dans l’ordre. On voulait d’abord gagner le match. On savait qu’ils ne fallait pas laisser les Gallois dans le match car ils sont dur à sortir du match. On l’a vu samedi, ils se sont accrochés jusqu’à la fin. On a eu une bonne entame et sur la fin, on savait qu’on n’avait plus rien à perdre et on a donné tout ce que l’on avait pour l’emporter. »

Suite au carton jaune écopé par Mohamed Haouas, Grégory Alldritt a été contraint de céder sa place afin qu’Uini Atonio puisse rentrer en jeu afin de disputer une mêlée. Grégory Alldritt raconte alors une anecdote concernant son retour en jeu. Extrait:

« Les Gallois ont fait un très gros match. Ils étaient venus avec des ambitions de Grand Chelem. On a subi sur quelques collisions et défensivement. On a eu un petit passage compliqué. Mais on a réussi à rester proche au score. C’était un match rempli de péripéties avec de nombreux essais refusés à la vidéo et des changements tôt dans le match. Tout cela aurait pu nous déstabiliser. On a eu notre creux, on a subi mais on n’a pas coulé et c’était important. On a mis énormément d’investissement dans ce match. Des erreurs ont été commises mais on n’a jamais rien lâché pour aller chercher cet essai à la dernière action. Quand je sors sur le carton pour faire rentrer Atonio, je suis sur le bord du terrain et je me demande si on va réussir à s’imposer. Et quand je reviens sur la pelouse, tout le monde me dit qu’on va le faire et qu’on va gagner. On marque, il y a cet enchaînement et Brice Dulin conclut. C’était un moment magique. »

Pour conclure, Grégory Alldritt indique que le groupe a profité de cette victoire mais reste conscient que le plus important reste le match à venir contre l’Ecosse. Extrait:

« On profite. C’est le genre de match où l’on ne peut pas fermer les yeux pendant un petit moment. On a été raisonnable. On a fait un gros match mais il nous reste 80 minutes qui sont très importantes car le but final, on l’aura peut-être après ces 80 minutes face à l’Ecosse. C’était une demi-finale et il nous reste une finale à jouer. Il vaut mieux fêter la finale que la demi-finale. « Il va falloir sortir un très, très gros match, mais on en a déjà sorti des gros matchs, et on fera le maximum en tout cas pour gagner ce tournoi. Là c’est le deuxième match, je pense que tout le monde se sent bien, commence à rentrer dans le bon rythme. On sait que c’est en enchaînant les matchs qu’on est bien physiquement. Moralement on est top, on va mieux récupérer. Et après les six jours, on l’a déjà expérimenté en club, on sait ce qu’on a à faire, la semaine sera adaptée. On est sur une dernière ligne droite. Les six jours ne seront pas une excuse. »

Publicité

1 Commentaire

  1. Publicité

  2. pjj34 22 mars 2021 at 08h- Répondre

    Bravo Alldrit, bravo l’EDF, VOUS ETES LES MEILLEURS

  3. Publicité