Laporte fait le point sur la demi-finale à venir !

Laporte fait le point sur la demi-finale à venir !

26 avril 2012 - 18:35

Publicité

En conférence de presse d’avant match, le manager Toulonnais Bernard Laporte est revenu longuement sur plusieurs aspects du match de demi-finale contre le Stade-Français ce vendredi soir au Stade Mayol.

Il est évoque en premier lieu l’envie de bien faire et de jouer ce genre de match:

« Quand tu joues une demi-finale, il y a beaucoup d’envie, qui plus est de la jouer à la maison. Ce qui est très important pour un joueur c’est de jouer une finale donc il y a beaucoup de concentration, d’envie et de détermination. »

Interrogé sur la forme physique des joueurs, Bernard Laporte évoque l’importance de bien gérer cette fin de saison avec des séances de récupération:

« On avait un jour de moins de récupération donc on a allégé en supprimant l’entraînement du mardi matin. Après l’accumulation des matches, à chaque fois qu’on a un jour de moins de récupération en fin de saison, il faut faire attention aux organismes. En début de saison  il y a beaucoup de fraîcheur et moins de bobos mais pas en fin de saison. N’oublions pas que les joueurs ont attaqué l’entraînement le 13 juin donc ça fait quand même longtemps. Il faut privilégier la récupération. Ça ne veut pas dire qu’il ne faut pas s’entraîner mais il faut quantifier, mesurer et mettre l’accent sur la régénération qui est synonyme d’enthousiasme sur le terrain. »

Néanmoins, il ne se montre pas inquiet pour la fin de saison:

« Quand on aime la compétition on aime jouer des matches comme ce vendredi soir. Alors après dire que pour un organisme, avoir un week-end de repos c’est mieux, ça parait évident, mais pour un peu plus de fatigue, je préfère qu’on joue des matches comme celui de demain soir, et ensuite adapter la semaine prochaine avec des séances de récupération plus importantes.
Quand tu perds tu es fatigué, d’ailleurs quand je jouais, j’étais le premier à être fatigué quand tu perds ou quand tu fais match nul. Qu’il fallait faire attention à la récupération c’est une évidence, mais contre Castres ce qui nous a fatigué c’est qu’on est sorti du match et on a laissé Castres revenir. C’est ça qui nous a mis dans le rouge. On s’est créé ces éléments de fatigue tout seul. »

Le manager Toulonnais évoque ensuite la différence entre jouer une équipe française et une équipe étrangère dans cette compétition:

« Quand tu joues un club gallois, irlandais, écossais ça a une ambiance spéciale. Quand c’est franco-français on ressent moins ce parfum. Quand tu joues les Harlequins ou le Munster, tu ressens ce parfum, mais quand tu joues le Stade-Français ou un autre club français… ce sont des équipes qui se connaissent, des joueurs qui se connaissent et qui se rencontrent plus souvent. Les Harlequins ont les a rencontré une fois, on va pas les rencontrer avant quatre ou cinq ans sûrement. Mais on ne se pose pas ce genre de questions, c’est un match pour accéder à une finale tout simplement. »

Il préfère mettre l’accent sur l’importance de ce match éliminatoire:

« C’est un match éliminatoire, tu gagnes tu vas en finale, tu perds tu restes à la maison. Il y en aura d’autre des matches avec des saveurs particulières, comme Toulouse et je l’espère les phases finales du championnat. Plus on se rapproche de la fin, plus on aura à faire à des matches couperets. »

L’ancien ministre est ensuite interrogé sur la présence de quatre clubs français dans le dernier carré de cette compétition Européenne. Il avoue être légèrement surpris: 

« Il y a un peu de surprise de retrouver quatres clubs français en Challenge Européen, mais je crois que le niveau des clubs Français est supérieur au niveau des clubs Anglais dans sa globalité. Je ne dis pas qu’il n’y a pas un club Anglais plus fort qu’un club Français, mais dans la globalité je pense qu’il y a plus de cohérence dans les clubs Français, et peut-être plus de clubs de haut niveau. Puis chez eux, c’est rare qu’un club ait douze internationaux. Les bons joueurs sont assez dispersés, ils ne se rassemblent pas dans un club comme on le fait depuis longtemps en France. »

Un journaliste lui demande ensuite de dévoiler son coaching s’il était entraîneur du Stade-Français à la place de Mr Cheika au vue des matches importants à gérer dans le Top 14:

« Je ne ferais pas l’impasse sur ce match, un match c’est juste 80 minutes. Mais ils doivent être partagé un peu, mais je pense qu’ils vont tout jouer à fond, on verra. »

Il affirme par la suite que c’est grâce à ce genre de matches que l’équipe peut grandir:

« C’est à travers ces matches aussi qu’on a une véritable idée de la performance des joueurs. Comme je leur dis, c’est intéressant pour eux car c’est avec ces matches que tu grandis. Il y a un peu plus de pression, ce sont des matches éliminatoires etc… C’est un environnement qui n’existe pas quand tu es dans une compétition où il y a 26 matches. Dans les 26 matches tu peux faire un mauvais match mais il y en a d’autres, là ce n’est pas pareil. »

Enfin, il aborde la ferveur des supporters Toulonnais qui grandit de jour en jour à l’approche de la fin de saison:

« La ferveur existe tout au long de l’année et là elle va exister de plus en plus parce qu’on s’approche de bout et de la fin du tunnel. Quand tu commences à voir le jour tu as véritablement envie de le voir donc c’est vrai que notre public fidèle est comme nous. Il voit la fin et que tout s’entre-ouvre et qu’il faut s’y engouffrer. Ils sont aussi impatients que nous et c’est bien. Pour moi c’est une force supplémentaire. »

Retrouvez l’intégralité de l’interview en cliquant ici.

Publicité

  1. cougoulin 26 avril 2012 à 19h

    Discours mobilisateur et fédérateur. On a rien à perdre à ce niveau, maintenant c'est que du bonheur. Il faut se sortir les tripes. Allez Toulon….

  2. starlette 26 avril 2012 à 20h

    😀 .

    🙄 c'est bien sûr qu'il est monté à paris mardi pour passer en commission

    de discipline?

    😯 parce que mardi soir il était à l'olympia pour le spectacle de vincent moscato.spectacle unique en une seule date

    c'est bien tombé quand même

  3. starlette 26 avril 2012 à 20h

    lundi soir,pardon j'ai dis mardi

  4. starlette 26 avril 2012 à 20h

    au moscato de rmc,laporte a dit qu'il serait en afrique du sud pendant l'inter saison…..y a pas un bon talonneur là bas?

Comments are closed.