Le club d’Aurillac réagit à la polémique de la tribune pleine

Le club d’Aurillac réagit à la polémique de la tribune pleine

17 mai 2021 - 11:54

7 Commentaires

Publicité

Vendredi soir, Aurillac recevait Provence Rugby au Stade Jean-Alric à l’occasion de la dernière journée de la phase régulière de la Pro D2.

Lors de cette rencontre, l’une des tribunes du stade Jean-Alric était copieusement garnie, comme on peut le voir sur une vidéo circulant sur les réseaux sociaux.

Cela a forcément provoqué la polémique en cette période particulière où les matches doivent se jouer à huis clos.

Ce lundi matin, le club de Pro D2 a réagi à la polémique et a indiqué que les personnes présentes dans la tribune étaient les familles des joueurs venues assister au dernier match de la saison.

Voici le communiqué du club :

« Suite à l’article du site actu.fr du samedi 15 mai concernant les personnes en tribune lors de notre match de fin de saison, le Club annonce à ses abonnés et supporters qu’il s’agissait uniquement des joueurs hors groupe, des familles des joueurs venues assister au dernier match sous les couleurs Rouge et Bleu pour un bon nombre de joueurs. Toutes ces personnes ont été testées avant de venir au stade Jean Alric. A aucun moment, il ne s’agit d’un public ou de « passe-droit » comme l’a été signalé dans cet article. »

Publicité

7 Commentaires

  1. Publicité

  2. Trompette 17 mai 2021 at 11h- Répondre

    haha.
    les familles, c’est bon, elles ont le droit.
    haha.

    • Barth 17 mai 2021 at 12h- Répondre

      Changes pas de pseudo, il te vas comme un gant!

      • Trompette 17 mai 2021 at 19h- Répondre

        ouah ! t’as trouvé ça tout seul ? c’est trop bon ! t’es vraiment trop intelligent !

    • Trompette 17 mai 2021 at 19h- Répondre

      et sinon, si, c’était un passe droit, c’est même exactement la définition : match à huis clos, pas de spectateurs, même la famille.
      protocole huis clos de la FFR :
      Application rigoureuse du stade 7 du plan de reprise, et en particulier son article 4 « organisation d’une rencontre et/ou d’un tournoi » ;
      Seules les personnes indispensables à la tenue de ou des rencontre(s) sont autorisées à accéder à l’enceinte ;
      Le club organisateur doit établir un registre des personnes présentes précisant leur fonction, registre qu’il tiendra à la disposition des autorités compétentes en cas de besoin.

      Il appartient ainsi à l’organisateur, au regard du cadre rappelé ci-dessus et en lien avec les autorités publiques locales, de déterminer les personnes autorisées à participer à la rencontre.

      A titre informatif, la F.F.R. préconise les points ci dessous :

      Sont ainsi admises dans l’enceinte du stade les personnes suivantes, obligatoirement licenciées :

      5 dirigeants au maximum de chacun des 2 clubs
      Les officiels désignés par les instances fédérales (ou régionales)
      Les joueurs des équipes en présence, obligatoirement inscrits sur la feuille de match
      Les membres de l’encadrement sportif et médical des équipes en présence, obligatoirement inscrits sur la feuille de match

      Sont également admis :

      les journalistes porteurs d’une carte officielle ou d’une accréditation de la saison en cours
      l’équipe technique réduite indispensable à la tenue de la rencontre (éclairage, sonorisation…)
      Un représentant du propriétaire du stade en capacité d’intervenir sur l’utilisation de l’enceinte
      Les services d’urgence ou de secours en cas de nécessité, ainsi que toute personne dûment mandatée par une autorité publique.

  3. ST 17 mai 2021 at 12h- Répondre

    La vie reprend ses droits et il y a forcément des débordements, ce n’est pas fini et c’est tant mieux!

  4. Eddy 17 mai 2021 at 12h- Répondre

    Au niveau de la délation et de la covidosurveillance des voisins, il ne faudrait pas revenir sous Vichy quand même….
    La nature humaine reprend le dessus, non l’homme n’est pas foncièrement bon….
    C’est l’éducation qui le rend meilleur….

    • MaitreC 17 mai 2021 at 13h- Répondre

      Je suis tout à fait d’accord avec toi, si je vois ta fille se faire violer, je ne dénoncerai pas le type, on n’est pas sous Vichy !!!

  5. Publicité