Le communiqué piquant des « Minots de Mayol » : Le président du RCT pointé du doigt !

Le communiqué piquant des « Minots de Mayol » : Le président du RCT pointé du doigt !

24 mai 2024 - 13:38

54 Commentaires

Publicité

Ce jeudi, Actu Rugby nous expliquait que l’ouvreur Louis Carbonel allait finalement quitter le club de Montpellier dès la fin de la saison actuelle.

Sous contrat avec le MHR jusqu’au mois de juin 2025, le joueur souhaite quitter le club Héraultais dès la fin de la saison actuelle.

Depuis plusieurs mois, les dirigeants de Montpellier refusent de libérer leur joueur.

Mais selon Actu Rugby et Midi Olympique, Mohed Altrad et Bernard Laporte auraient finalement changé d’avis et auraient décidé de laisser filer leur ouvreur un an avant le terme de son contrat.

Plusieurs clubs du Top 14 souhaitaient recruter Louis Carbonel à savoir Clermont, le Stade-Français Paris et Toulon.

Et c’est finalement au Stade-Français que Louis Carbonel devrait poursuivre sa carrière selon Actu Rugby. Midi Olympique évoque un précontrat de trois ans.

Forcément, c’est une grosse déception pour les supporters Toulonnais qui espéraient voir Louis Carbonel effectuer son retour sur les bords de la Rade.

Ce vendredi, le collectif « Les Minots de Mayol » a publié un communiqué piquant pour exprimer sa colère et sa déception.

Le président du RCT, Monsieur Bernard Lemaitre est pointé du doigt.

A lire ci-dessous : 

« A l’annonce du départ de Louis Carbonel, ce collectif, les Minots de Mayol, s’était créé de façon spontanée, rassemblant de nombreuses personnes ulcérées par l’attitude de la direction du club.

Pour mémoire : nous parlons d’un Minot du Club cloué au pilori par son coach, son directeur sportif et son président, pour avoir eu l’audace de s’opposer à Patrice Collazo, pour le bien du club. Un homme caractériel, au parcours sportif depuis, à Toulon, à Brive et au MHR, qui dit tout de sa qualité de coach.

L’Enfant du Pays fut menacé de poursuites, foutu dehors sans ménagement, exilé comme un pestiféré.

Dans son malheur, il a même dû supporter de retrouver ce fameux coach à Montpellier, serrant les dents pour respecter son contrat.

Et le RCT dans tout ça ? Il a préféré se tourner vers une gloire vieillissante, sur le declin, qu’il n’a réussi à attirer, selon la Commission Salary Cap, qu’au moyen de transactions douteuses. Quelle réussite éclatante pour la Fabrique à Champions.

Louis Carbonel ne reviendra donc pas, car les engagements pris avec d’autres joueurs ne permettent plus de lui faire une place dans cet effectif. Nous voilà doncp bloqués pour encore un an avec la “danseuse du président”.

Pendant ce temps, Louis ira s’épanouir dans un club plus sain, loin de Toulon, mais aussi loin de la malveillance de certains.

Par pitié Président, ne nous parlez plus jamais d’identité, vous ne savez pas de quoi vous parlez. Vous n’êtes ni un vainqueur, ni un bâtisseur.

C’était Louis de Toulon, un destin volé. »

Publicité

54 Commentaires