Le discours sans langue de bois de Thomas Ramos : « Des gens sont payés pour donner leur avis, je les laisse le faire »

Le discours sans langue de bois de Thomas Ramos : « Des gens sont payés pour donner leur avis, je les laisse le faire »

26 février 2024 - 12:23

25 Commentaires

Publicité

L’arrière international Français Thomas Ramos s’est confié via Midi Olympique suite au match raté contre l’Italie.

Ce-dernier exprime un certain agacement. Extrait:

La déception forcément. Un peu d’agacement aussi. Il y a une vraie frustration de finir avec ce résultat-là.

Il faut être assez lucide pour se dire que ce match nul a un réel goût de défaite, évidemment. Il ne faut pas avoir peur des mots. Honnêtement, qu’on fasse match nul ou qu’on perde à la fin, le sentiment est le même. Et je pense que l’ensemble du groupe, sans manquer de respect aux Italiens qui se sont battus fièrement, ressent la même chose que moi. C’est comme une défaite.

Ce qui est frustrant sur la première mi-temps, c’est qu’on va beaucoup de fois dans leurs cinq derniers mètres, qu’on finit dans l’en-but avec un essai pas accordé à cause d’un bras sous le ballon. Il y a eu au moins trois ou quatre occasions franches devant leur ligne, qu’on ne met pas au fond. Dans ce sport, quand tu ne marques pas, tu ne prends pas le large, tu ne fais pas l’écart avec l’adversaire…

Il revient également sur la deuxième mi-temps. Extrait:

Elle était plus compliquée à quatorze. Il a fallu serrer les rangs et moins s’exposer. Même si on était tiraillé entre deux choix, celui de jouer pour essayer de se remettre dans l’avancée ou celui d’occuper. Mais en occupant, on les laissait dans ce qu’ils aiment faire, à savoir porter le ballon et mettre leur système offensif en place. À l’arrivée, on sort encore une fois avec une déception…

On a réussi à faire des bonnes choses en deuxième mi-temps, à se créer des opportunités. On a pu décaler des mecs qui ont su trouver des espaces dans les couloirs et nous faire avancer de trente ou quarante mètres.

Il explique le problème. Extrait:

La continuité. Nous sommes peut-être dans l’attente qu’un de nos joueurs traverse le terrain tout seul… Mais, quand on y arrive, on manque de continuité dans le jeu derrière. Et aussi de fraîcheur, j’ai l’impression, pour faire encore plus mal à l’adversaire. Il va falloir regarder cela et le régler rapidement.

Là, je crois qu’on a fait des choses intéressantes. Quand on relance des ballons, quand on joue des touches rapides, c’est qu’on est libéré. Mais il faut voir l’envie qu’on y met derrière. J’ai le sentiment qu’on n’a pas ce petit coup de rein qui nous permettrait de faire plus mal encore.

Je ne sais pas si c’est de la fraîcheur physique mais il est certain qu’on manque de répondant quand les actions durent un peu ou quand il faut dominer physiquement nos adversaires.

Il ne le cache pas : le groupe France est affecté. Extrait:

Ce soir, il y a beaucoup de déception par rapport à Esteban (Abadie) qui fêtait sa première cape, à Uini (Atonio) dont c’était la soixantième, Cyssou (Baille) et Tao (Romain Taofifenua) pour qui c’était la cinquantième. Ce sont des chiffres marquants. Alors, leur offrir ce résultat, c’est assez rageant. Je le répète, pour nous, c’est comme une défaite. Si Garbisi met les trois points à la fin, il n’y a rien à dire.

Il faut que chacun fasse son autocritique et regarde ses matchs. Il faut que tout le monde ait l’envie de repartir vers l’avant pour que le collectif retrouve un peu plus de clarté et de liant. La volonté de jouer ensemble, elle est toujours là. Après, on peut se poser mille questions. Mais trop s’en poser, c’est aussi se créer des soucis. Je n’ai pas l’impression que quelque chose ne va pas dans le groupe. Il y a une superbe ambiance, cela n’a rien à voir avec ça. C’est rugbystiquement et collectivement qu’on doit faire beaucoup mieux.

En revanche, il refuse de parler de l’évolution du staff et de s’en servir comme d’une excuse. Extrait:

Je ne suis pas convaincu qu’on puisse mettre la faute sur le nouveau staff, ou sur les joueurs qui arrivent. La grande majorité de l’effectif a été là pendant quatre ans ou presque. On se connaît, on connaît notre système et il n’y a pas eu de grande évolution. Pour moi, ce sont de fausses excuses. On ne peut pas dire qu’on est moins bons à cause de ça. Ce serait se mentir.

Il a ensuite parlé du carton rouge écopé par Jonathan Danty. Extrait:

Bien sûr. Mais ça arrive à tout le monde de sortir du cadre une fois. Personne n’est tombé sur Paul (Willemse) le premier match. Là, c’est Jonathan (Danty) mais il donne tellement de sa personne. Ça tombe sur lui, en voulant mettre un plaquage offensif. Mais il va falloir régler nos problèmes de discipline. On prend des cartons qui nous coûtent cher. Il faudra être intransigeant là-dessus pour la fin du Tournoi.

Il faut retrouver notre sérénité, notre calme, ce qui faisait notre force dans des moments compliqués pour ne pas douter. Puis, reprendre confiance pour faire beaucoup mieux.

Certains réclament du changement dans les compositions d’équipe. Thomas Ramos utilise son joker. Extrait:

Ce n’est pas à moi de décider. Des gens sont payés pour donner leur avis, je les laisse le faire. Au-delà des changements qu’il faut ou pas, je crois surtout qu’on doit tous regarder nos matchs individuellement. Que chacun se penche sur ses performances, moi le premier, pour voir ce qu’on apporte au collectif et ce qu’on peut améliorer. Derrière, une fois qu’on a fait notre autocritique, on peut se regarder dans une glace et repartir au travail.

Il précise être prêt à jouer à l’ouverture suite à la blessure de Matthieu Jalibert. Extrait:

Comme je l’ai toujours fait, je prendrai mes responsabilités. Si on me dit de démarrer à l’ouverture, il n’y aura pas de souci. Si on me dit de rester à l’arrière pour qu’un autre joueur débute en 10, il n’y aura pas de problème non plus. Je suis prêt à pallier toutes les éventualités. Mais, avec un joueur en moins derrière, c’est plus difficile pour lancer le jeu et pour le conduire. Surtout, nous sommes très déçus pour Matthieu.

Pour conclure, il indique que les Bleus vont devoir se montrer très sérieux pour les deux derniers matches. Extrait:

Je sais surtout qu’il va falloir être sérieux cette semaine (les joueurs sont libérés jusqu’à dimanche, NDLR) et revenir avec un état d’esprit de tueur pour gagner ces deux derniers matchs. Personne n’a envie de finir au fin fond du classement. Quand j’entre dans une compétition, c’est pour la gagner. Il ne faut pas se leurrer, on ne gagnera pas le Tournoi cette année mais être très mal classé me foutrait les boules. Chacun doit se mobiliser pour revenir déterminé.

On a connu une grosse déception, puis on a su réagir en Écosse. Là, on reprend tout de suite un coup derrière la tête. On ne doit pas être une équipe à réaction. Ce n’est surtout pas l’image qu’on doit renvoyer. Pendant quatre ans, notre équipe a su être intransigeante et démoniaque à domicile. Aujourd’hui, on ne doit pas envoyer le message d’une équipe faible, qui doute chez elle. Il nous faut de l’ambition et de l’envie. Il reste deux matchs pour se relever et sortir la tête haute.    

Publicité

25 Commentaires

  1. Jean Tirol 26 février 2024 à 12h- Répondre

    Et toi on te racke pour que tu récupère les ballons en 3 eme rideau ce que tu as été incapable de faire face aux sud-africain avec tes gros mollets

    J'aime 10
    J'aime pas 133
    • Mike 26 février 2024 à 21h- Répondre

      Quelle analyse. Tu dois courir plus vite que lui et être bien meilleur. Appel Fabien il va te sélectionner, tu dois être l ovni de cette année 🤣
      Il sait que son match n était pas bon c est le même cas pour tous les autres joueurs. Je ne pense pas que ce soit le pire depuis le début du tournoi mais chacun son avis.

      J'aime 32
      J'aime pas 3
  2. Jean Tirol 26 février 2024 à 12h- Répondre

    Arrête le macdo et cours un peu ça changera

    J'aime 8
    J'aime pas 94
    • BCJ 31 26 février 2024 à 17h- Répondre

      C’est courageux de flinguer un joueur sur un smartphone !

      J'aime 18
      J'aime pas 4
    • Ariegeois+54 27 février 2024 à 16h- Répondre

      Si les cons volaient voilà le chef d escadrille

  3. Georges+83 26 février 2024 à 14h- Répondre

    Peu être que le six nations est la goute de trop après le mondial, accabler les joueurs serais une erreur à mon avis, ils ont donnés ce qu’ils leurs restent dans les tripes, la faute est au staff qui aurait dû faire l’impasse sur le tournoi et préparer l’avenir avec nos jeunes, le mondial laisse des traces, et cela ce voit en top 14,des clubs en difficultés, perdue pour perdue testons la nouvelle génération qui est pleine de promesses.

    J'aime 26
    J'aime pas 6
  4. Scrum 26 février 2024 à 17h- Répondre

    Il faut en tenir une sacré couche pour critiques une équipe qui a joué 40 minutes à 14 sans sa charnière titulaire qui plus est.

    J'aime 22
    J'aime pas 5
    • Larrade 26 février 2024 à 18h- Répondre

      On parle de l’Italie en face pas des sudaf…

      J'aime 10
      J'aime pas 16
  5. Larrade 26 février 2024 à 18h- Répondre

    Propos ha.utains et déd.aigneux d’un bonhomme grassement payé pour faire du sport ! Eh oui payé pour s’amuser ! Alors Mr Ramos un peu de respect, baissez la tête et les yeux et répondez aux questions, ça fait partie du c.ontrat.

    J'aime 10
    J'aime pas 45
    • Mike 26 février 2024 à 21h- Répondre

      Jaloux. Tu n avais qu a te bouger le c.. et tu serais à sa place aujourd’hui. Tu devais être trop mauvais, du coup t es complètement aigri? Il doit répondre quoi pour te plaire ? Trouve un joueur qui joue pour la gloire et il viendra faire mieux.

      J'aime 11
      J'aime pas 3
  6. Laclau 26 février 2024 à 18h- Répondre

    Les gens qui osent critiquer n ont sûrement du jamais mettre les pieds sur un terrain et faire du sport tout court sauf devant la télé avec une bière. C est un mal bien français tous derrière quand ça va bien et beaucoup moins quand ça va moins bien.

    J'aime 14
    J'aime pas 2
  7. Peyot 27 février 2024 à 02h- Répondre

    Un gagnant, un perdant, faire mieux après c’est ça le sport, bravo aux joueurs de nous tenir en haleine et pas en haine, aller les bleus

    J'aime 8
    J'aime pas 1
  8. LesToilettesSVP. 28 février 2024 à 13h- Répondre

    1. Beaucoup devrait prendre des lecons d’autograffe.
    2. Arretons de « nombriliser » et de toujours minimiser ou prendre se haut son adversaries. Et si l’Italie etait tout simplement meilleure?
    3. Arretez de descendre Ramos .
    4. Arretez aussi cette obsession des «  »jeunes », depuis quand la date d’expiration d’un joueur de rugby devrait etre 27 ou 28 ans. Les « vieux » sont plus que necessaires, des rassembleurs dans les moments difficiles.
    5. Un des rares ET excellent joueur qui peut jouer 4.5.6.7.8.11.12 13 14 et qui est absent au battaillon qui de plus brille en top 14 est ignore. Pourquoi ? (Macalou) une pepite!

  9. LesToilettesSVP. 28 février 2024 à 13h- Répondre

    Erratum: de haut (et non se).Adversaires (et non adversaries). Bataillon (et non battaillon).
    L’hopital qui se fout de la Charite ! 🤣🤣🤣😉