Le manque de fair-play du manager de Béziers après la défaite contre Vannes

Le manque de fair-play du manager de Béziers après la défaite contre Vannes

1 juin 2024 - 1:02

27 Commentaires

Publicité

Ce vendredi soir se jouait la seconde demi-finale de la Pro D2 entre le club de Vannes et celui de Béziers, au Stade de la Rabine.

A l’issue d’un match très disputé, ce sont les Bretons qui l’ont emporté à domicile sur le score de 27 à 21.

Les Vannetais se qualifient ainsi pour la finale de la Pro D2 contre le FC Grenoble.

Du côté Biterrois, la frustration est grande.

Et pour cause, l’ASBH a fait mieux que tenir tête à Vannes lors de cette rencontre.

Ils auraient pu l’emporter sans qu’il n’y ait trop rien à redire.

Interrogé à l’issue de la rencontre via Ouest-France, le manager de Béziers, Pierre Caillet a exprimé sa grande frustration.

Ce-dernier a tout de même manqué de fair-play en affirmant que la meilleure équipe n’a pas gagné ce vendredi soir.

A lire ci-dessous :

« On a de la frustration ce soir, le cœur lourd dans les vestiaires. Mais on a le cœur partagé aussi. On a beaucoup de tristesse car on n’avait pas envie que ça s’arrête ce soir, on avait envie de se retrouver encore la semaine prochaine. Mais on a beaucoup de fierté aussi. On a eu du panache, on a joué notre rugby. On a vu qu’on était capable de renverser n’importe qui. Pour moi, la meilleure n’a pas gagné ce soir. Vannes a été pragmatique. Chacun son style. On est resté fidèle à ce qu’on sait faire.

Même quand Vannes comptait deux essais de plus, on n’a jamais été mort. Le tournant, c’est notre premier essai annulé. Là, on peut avoir dix points d’avance, et ça leur aurait fait mal à la tête. Vannes marque aux bons moments. Ça se joue à rien, mais on n’a pas douté. Ce n’est pas un coup d’arrêt pour nous, on a appris. »

Le demi-de-mêlée de Béziers, Samuel Marques a tenu un discours davantage fair-play. Extrait:

« C’est beaucoup de frustation, mais je suis fier des mecs. On a joué au rugby, déplacé le ballon. Je sens Vannes fébrile sur la fin de match. On n’a pas lâché. On a fait trembler Vannes, qui est une grosse équipe et qui mérite de jouer la finale. »

Publicité

27 Commentaires