Le nouvel argument tiré par les cheveux de Laurent Marti pour le naming du Stade Chaban-Delmas

Le nouvel argument tiré par les cheveux de Laurent Marti pour le naming du Stade Chaban-Delmas

9 juillet 2021 - 8:33

5 Commentaires

Publicité

Comme vous le savez, le président de l’Union Bordeaux-Bègles, Laurent Marti milite activement auprès du maire de la ville pour obtenir l’autorisation de renommer temporairement le Stade Chaban-Delmas par le nom d’une entreprise afin d’effectuer une belle opération financière qui lui permettrait de faire entrer plusieurs millions d’euros dans les caisses du club.

Depuis quelques semaines, nous savons que c’est la société « La Bourse de l’Immobilier » qui souhaite acquérir ce « naming » du Stade Chaban-Delmas pour les sept prochaines saisons.

Ce jeudi 8 juillet, cette société a dévoilé son nouveau nom, 41 ans après sa création : HUMAN.

Pour Laurent Marti donc, l’objectif est de renommer le Stade Chaban-Delmas en « Human Stadium » par exemple, afin de ne pas réduire la voilure du club et bénéficier d’une importante entrée d’argent.

Problème : le maire de la ville, Pierre Hurmic n’est pas emballé par cette opération et y met, pour l’heure, son veto. Ouvert à la discussion, il va néanmoins rencontrer Laurent Marti le 21 juillet prochain pour évoquer le sujet et débattre.

Pour sa part, Laurent Marti se présentera à ce rendez-vous avec les 12 000 signatures de la pétition créée par le club en faveur de ce naming.

Interrogé via le journal Sud-Ouest, Laurent Marti a tenté davancer un énième argument en jouant sur le nom de la société « HUMAN ». Un argument qui reste difficilement recevable tout de même. Extrait:

« L’humain, la famille, c’est ce que les gens pensent de l’UBB. Ce n’est pas un nom commercial, c’est un nom idéal pour un stade. On espère que ça va aboutir mais tout est dans les mains de monsieur le maire. »

« Ca peut être le Human stadium, ça peut être le stade Human. Je trouve que dans les deux cas, ce sera un nom magnifique pour l’UBB et la ville de Bordeaux », défend Benjamin Salah, à la tête de l’entreprise lancée en 1980 à Libourne par son père Eddy Salah, qui compte aujourd’hui 492 agences immobilières dans 33 départements. « L’exposition serait encore très supérieure au maillot. Mais on resterait quand même sur le maillot »,

Et si la mairie refusait, Laurent Marti sera dans l’obligation de trouver une autre solution pour combler les 10 millions d’euros de déficit. L’une d’entre elles serait une augmentation du capital. La société HUMAN pourrait d’ailleurs y participer.

Affaire à suivre…

Publicité

5 Commentaires

  1. langue fourchue 9 juillet 2021 at 08h- Répondre

    qu’il fasse une augmentation de capital et qu’il foute la paix à la galaxie rugby française avec ses pleurnicheries financières

  2. tantbrave 9 juillet 2021 at 09h- Répondre

    Combien a t’il prévu pour le maire en cash ?? C’est incontournable .

    • Name 9 juillet 2021 at 09h- Répondre

      Le maire de Bordeaux n’accepte pas d’argent en cash, voyons.
      Les billets sont fabriqués avec des arbres morts !

    • Fidel 9 juillet 2021 at 11h- Répondre

      Il est meilleur en sacs Louis Vuitton…

  3. Archibald 9 juillet 2021 at 11h- Répondre

    Ce type est prêt à débaptiser un stade qui porte le nom d’un Héro de la Résistance pour gagner du blé. Il n’a rien compris à la vie.
    Est-ce les valeurs du rugby ? Que fait-il dans le rugby ?