Le salaire monumental proposé par l’UBB à Matthieu Jalibert pour le convaincre de rester !

Le salaire monumental proposé par l’UBB à Matthieu Jalibert pour le convaincre de rester !

Le mardi 2 juillet 2024 à 12:14 par David Demri

11 Commentaires

Publicité

L’ouvreur international Français Matthieu Jalibert verra son contrat arriver à terme avec l’Union Bordeaux-Bègles au mois de juin 2025.

La priorité absolue du club Bordelais est bien évidemment de conserver son ouvreur pour les saisons à venir.

Mais le joueur est courtisé par plusieurs clubs du Top 14.

Récemment, il a affirmé ne rien exclure concernant son avenir : un départ vers un autre club du Top 14, une prolongation ou même une aventure à l’étranger.

Il est finalement peu probable que Matthieu Jalibert décide de quitter la France. Et pour cause, il se priverait soudainement d’une sélection avec le XV de France.

L’UBB aurait effectué une première offre à Matthieu Jalibert pour le convaincre de rester. Les négociations se poursuivraient en interne.

Et selon les informations du journal L’équipe, le président de l’UBB, Laurent Marti aurait proposé un pont d’or à son joueur pour écraser toute concurrence sur ce dossier.

En effet, la somme de 800 000 euros à l’année aurait été proposée à Matthieu Jalibert.

Il s’agit d’une très belle revalorisation salariale pour le joueur de 25 ans qui margeait à 600 000 euros par saison jusqu’à présent.

Pour l’heure, Matthieu Jalibert n’a pas donné sa réponse. De son côté, Laurent Marti ne proposera pas un salaire plus élevé à son joueur pour ne pas mettre en danger son club vis-à-vis du Salary Cap.

Selon le journal sportif, les deux parties doivent de nouveau se rencontrer dans les jours à venir pour essayer de trouver un accord définitif.

A l’heure actuelle, la tendance serait à une prolongation de contrat de Matthieu Jalibert avec l’UBB.

Selon L’équipe, peu de clubs du Top 14 pourront aller plus haut dans les négociations. Un doute subsiste cependant autour du Rugby Club Toulonnais qui a déjà courtisé l’ouvreur Bordelais par le passé.

Affaire à suivre…

Publicité

11 Commentaires

  1. Frier henri 2 juillet 2024 at 12h- Répondre

    Ah non pas lui il est caractériel et ne sais pas defendre

  2. Anjo 2 juillet 2024 at 12h- Répondre

    Comment est-il possible de pouvoir proposer 800.000€ annuel à un joueur tout en respectant les limites du salary cap (meme si international et accords FFR), quand tu as déjà dans ton effectif des mecs comme Falatea, Tameifuna, Petti, Coleman, Douglas, Gray, Lucu, Gazzoti (pour qui ils ont fait tapis), Moefana, Penaud, Bielle-Biarrey… qui doivent tous prendre une somme à 5 chiffres à la fin du mois.

    Tous ces joueurs ont un statut d’internationaux, ils ont tous été trés courtisés au moment de (re)signer, et ont donc tous une rémunération à la hauteur de leur statut.

    Pareil pour le Racing, Montpellier, ou Toulouse.

    Quand je lis que Toulon, avec notre effectif de bric et de broc, est déjà au taquet de ce que permet le salary cap, je ne comprends pas.

    A moins que dans tous ces clubs, subsiste encore l’amour du maillot et le bénévolat, et à l’inverse que dans le notre, les contrats soient faits par les joueurs eux-memes.

    J'aime 8
    J'aime pas 1
    • ralax31 2 juillet 2024 at 13h- Répondre

      c’est peut être parce que tu sous estimes la valeur marchande de vos joueurs.
      ils sont loin d’être de bric et de broc

      J'aime 7
      J'aime pas 1
      • Anjo 2 juillet 2024 at 16h- Répondre

        Nos joueurs ont pour certains une -trés- bonne valeur marchande, je suis d’accord.

        Mais pour autant, pouvons-nous comparer les 2 effectifs ?

        Si Toulon est à la limite, c’est impensable que Toulouse, Bordeaux ou le Racing ne soient pas bien au delà.

        Et je ne peux pas croire l’argument qui consisterait à dire qu’au RCT les joueurs sont surpayés quand dans ces autres clubs ils signeraient au SMIC et pour la gloire du maillot.

        J'aime 6
        J'aime pas 1
        • Matabiau 3 juillet 2024 at 13h- Répondre

          @Anjo….. Petite déduction…. qui devrait peut-être t’éclairer…… Quand tu paies un joueur prémium plein fer soit 600K la saison et que tu ne bénéficie pas de la déduction « international français » (200K), le joueur te coûte 600K net dans ton SC. Donc si tu en as 2 (ex Serin + Ribbans) cela te bouffe 1,2 million de SC sur la saison, pour ce prix tu peux avoir 3 internationaux dès lors que tu clarifies la grille tarifaire…. L’ incovénient sera surtout du fait des disponibilités car tes 3 inters seront moins présent (d’où les 200K) que les 2 prémiums non sélectionnés EDF…. Le principe d’avoir un maximum d’internationaux n’est viable que si en contre partie tu as autant voire plus de contrat Espoirs (inférieur à 200K la saison), ce qui est actuellement le cas de beaucoup de joueurs que tu as vu cette saison sous le maillot du ST, et encore Lacroix à décider de ne plus reconduire la grille salariale « rotation » d’où le départ de certains jeunes à l’issue de leur contrat Espoirs. Voilà une partie d’explication, il va de soit que si dans ton calcul tu te permet des joueurs « hors grille » genre Kolbe (ce que le ST à refuser) ou Biggar, ta marche de manoeuvre devient ric- rac sauf à réduire drastiquement ton effectif pro, pour que cela soit possible sans perte de joueurs tu as obligation d’augmenter ton effectif « jeune »…. Ce qui est l’objectif prioritaire de Mignoni avec la Icadémie…… Un Mignoni qui vient régulièrement au centre de formation du ST…… Plutôt que de lui « carcher » dessus (comme beaucoup ici) souhaitait lui du courage et de la réussite…. Mais bon depuis les années 2000, le RCT nous prouve que la « Filiation » et « l’Héritage » ne sont pas ses leviers de fonctionnement.

  3. PatCracker 2 juillet 2024 at 13h- Répondre

    Le droit à l’image dans des sociétés basées à Hong Kong, ou autres paradis fiscaux, quelques clubs le font déjà sans que la DNCG ne bronche.
    A Bordeaux poser à côté de bouteilles, de tonneaux, de foudres, de caves de vin ça rapporte et en plus libellés en Anglais ou Japonais, ça ne contrevient pas aux lois françaises sur les alcools et les vins, donc pourquoi se gêneraient ils ? le système est fait pour pouvoir être contourné.

    J'aime 8
    J'aime pas 1
  4. Tantbrave 2 juillet 2024 at 13h- Répondre

    Il faut croire qu’au RCT tout le contenu de la tirelire a été mal investi sur Biggar.

    J'aime 6
    J'aime pas 1
  5. Beniat 2 juillet 2024 at 15h- Répondre

    Surévaluation ? certainement…

    J'aime 2
    J'aime pas 1
  6. doc83 2 juillet 2024 at 16h- Répondre

    Il est sur la liste de l’EDF
    Il bénéficie donc de 200 000€ de dépassement du SC.
    De ce fait, il ne « coûte » que 600 000€ et non pas 800 000€

  7. West_revient! 2 juillet 2024 at 19h- Répondre

    Un biggar à une vache près

    J'aime 0
    J'aime pas 1