Le savoureux constat de Richard Dourthe sur la puissance des Bleus face aux Blacks : « Quand j’ai vu Danty remuer Retallick… »

Le savoureux constat de Richard Dourthe sur la puissance des Bleus face aux Blacks : « Quand j’ai vu Danty remuer Retallick… »

22 novembre 2021 - 21:41

1 Commentaire

Publicité

Le consultant rugby du Midi Olympique, Richard Dourthe s’est longuement confié dans les colonnes du bi-hebdomadaire de ce lundi pour évoquer la victoire du XV de France contre les All-Blacks, samedi dernier au Stade de France (40-25).

Ce-dernier tient des propos savoureux sur la victoire Tricolore.

Il explique notamment avoir apprécié voir Jonathan Danty remuer Brodie Rettalick, voir Anthony Jelonch frapper comme un diable dans les rucks ou encore Jordie Barrett et Richie Mo’unga être pris à la gorge durant toute la rencontre.

Il ne manque pas non plus d’évoquer la supériorité d’Antoine Dupont face à son concurrent direct : Aaron Smith. Extrait:

« J’étais au Stade de France, samedi soir. Et des tribunes, j’ai parfois revu le France / Nouvelle-Zélande de 99. J’entends par là que les All Blacks, tu les bats quand tu les cognes. Quand j’ai vu Anthony Jelonch frapper comme un diable dans les rucks adverses à cinq ou six reprises ou quand j’ai vu Jonathan Danty remuer Brodie Retallick au corps à corps, j’ai aussitôt pensé que les Tout Noir perdraient la boule tôt ou tard, dans ce match. Sous pression, Jordie Barrett a marché à côté de ses pompes, jouant le Test de Saint-Denis en espadrilles, comme il aurait disputé tournoi à 7 de Hong Kong. Acculé par la meute, Richie Mo’unga a perdu les pédales et balancé trop de passes improbables.

Pris à la gorge, Aaron Smith a de son côté compris pourquoi Antoine Dupont lui était désormais supérieur. Samedi soir, les Blacks étaient à ce point perdus qu’ils s’en remirent donc irrémédiablement aux exploits individuels de leurs meilleurs joueurs, un peu comme l’avaient fait leurs pères en 1999, cet après-midi de Mondial où ils n’eurent d’autre choix que de donner le ballon à Jonah Lomu. C’était bon, les garçons. C’était si bon que je n’ai même jamais vraiment eu peur, au Stade de France… »

Publicité

1 Commentaire

  1. Publicité

  2. Bernerd 24 novembre 2021 at 12h- Répondre

    Ne prenons pas la grosse tête là france n à rien gagné encore ..un bon.match .faudra être parfait pour gagner chez nous mais c est un bon début.. aller les bleus

  3. Publicité