Le Stade-Toulousain répond aux puristes qui ne supportent plus les musiques diffusées à fond pendant les matches !

Le Stade-Toulousain répond aux puristes qui ne supportent plus les musiques diffusées à fond pendant les matches !

14 avril 2024 - 12:30

19 Commentaires

Publicité

Depuis la saison dernière, le volume sonore du Stade Ernest-Wallon a été augmenté.

Ainsi, les essais, les pénalités, les transformations ou les temps forts du Stade-Toulousain sont célébrés avec des sons diffusés très fort dans le stade.

Les puristes ont tendance à pester contre cet audio jugé trop fort, qui couvre les chants des supporters.

Le directeur marketing et communication du Stade Toulousain, Vincent Bonnet s’est confié via La Dépêche.

Il explique dans un premier temps être conscient que cela ne plait pas à tous les supporters. Extrait:

« On a conscience que ça ne plaît pas à tout le monde, mais on s’est dit qu’on avait besoin de créer quelque chose d’emballant et d’impliquer davantage le public. De par son histoire, le Stade a des supporters qualifiés, des connaisseurs qui analysent plus le jeu qu’ils ne manifestent leur enthousiasme. L’ambiance d’Ernest-Wallon s’en ressentait et l’introduction de la musique nous a apporté cette énergie. »

Les touches et les mêlées sont également introduits par de la musique, à Ernest-Wallon.

Selon Vincent Bonnet, les joueurs ont tout de suite apprécié. Extrait:

 « Ils ont été conquis et ils ont adhéré tout de suite. Ils nous ont dit qu’ils en avaient besoin pour se transcender comme pour se rebooster quand ils sont plus en difficulté dans le jeu. »

Selon lui, ces sons permettent aux supporters d’être joyeux au stade. Extrait:

« Il y a dix ans, la moyenne d’âge des supporters était de 56 ans, elle est de 45 ans aujourd’hui. C’est une nouvelle génération avec 30 % de femmes qui viennent régulièrement au Wallon. On veut que les gens soient joyeux. Les stades sont les cathédrales des temps modernes qui ont une fonction sociale, où l’on se retrouve entre amis et où l’on communie autour des joueurs. »

Il rappelle d’ailleurs que les essais Toulousains sont accompagnés de musique depuis plus de 20 ans. Extrait:

La musique fait partie de notre ADN. Il y a déjà plus de 20 ans que les essais du Stade sont ponctués du « Ô Toulouse » de Claude Nougaro. Aujourd’hui, nous voulons accélérer pour réveiller un peu les tribunes qui rassemblent, c’est vrai, un public qualifié, de connaisseurs, pour donner un esprit plus festif au match en lui-même. On a besoin d’énergie dans les tribunes et sur le terrain. D’ailleurs la Ligue de rugby et les instances européennes de l’EPCR, nous ont suivis et inscrit ces animations musicales dans leur cahier des charges. Nous voulons devenir une référence de l’entertainment.

Il répond ensuite aux puristes qui n’apprécient pas ce procédé. Extrait:

On veut un public plus réactif, on veut que les gens s’engagent et pas seulement quand ça gagne, également dans les moments les plus difficiles. Les joueurs, eux-mêmes, nous ont dit que ça les aidait. La musique est un moyen de chauffer l’ambiance. Elle est scénarisée par notre DJ et évolue en fonction des réactions du public et du jeu sur le terrain. Après, il y a des choses à revoir, notamment dans le rythme, il y a un équilibre à trouver rien n’est définitif. L’objectif, c’est que les supporters reprennent en chœur les chansons pour se les approprier, c’est notre priorité. L’idéal, ce serait que l’on est plus à mettre du son pour laisser monter les chants des tribunes. On travaille d’ailleurs avec les clubs de supporter sur le sujet comme sur les tifos, où l’on n’est pas encore assez fort…

Pour conclure, il explique que le Stade-Toulousain veut offrir aux supporters une expérience stade extraordinaire. Extrait:

Bien sûr, c’est le résultat sportif qui compte d’abord. Mais on veut que chaque match soit une expérience inoubliable, emballante, sympa et aussi familiale. Il n’y a pas que le côté économique. On veut un stade beau, de la communion et que la fête soit la plus populaire possible. Que les gens soient joyeux et heureux de supporter le Stade Toulousain. À ce titre, le rajeunissement du public est un signe fort.

Publicité

19 Commentaires