L’énorme coup de gueule de Julien Pierre

L’énorme coup de gueule de Julien Pierre

16 avril 2024 - 17:30

5 Commentaires

Publicité

L’ancien deuxième ligne Julien Pierre a poussé un gros coup de gueule via Actu Rugby.

Le joueur passé notamment par la Section Paloise a exprimé son incompréhension concernant la Champions Cup et la Challenge Cup.

Il ne comprend pas comment l’EPCR peut décider d’inclure des équipes Sud-Africaines dans ces compétitions étant donné le désastre écologique que cela va provoquer en terme de déplacement des équipes.

Fervent défenseur de la nature et de l’écologie, Julien Pierre peste contre ces déplacements mais défend également la santé des joueurs.

Il ne comprend pas pourquoi World Rugby songe à organiser une Coupe du monde des clubs alors que le calendrier du rugby est déjà surchargé.

Son coup de gueule est à lire ci-dessous :

« Au-delà de l’empreinte carbone qui est évidemment désastreuse pour ces compétitions, c’est plus le message qu’on envoie qui me dérange. Déjà, sur le fait qu’une équipe sud-africaine puisse être championne d’Europe, je n’arrive pas à comprendre le narratif. Et deuxièmement, le sport fait rêver, nourrit l’imaginaire et renvoie à beaucoup de choses. Si on raconte à la jeune génération qu’il faut organiser des voyages à l’autre bout de la planète pour voir les meilleurs matchs, quel est le message envoyé ? 

On demande à tout le monde de faire des efforts pour préserver la planète sauf au sport professionnel.

C’est l’opposé de ce qu’il faudrait faire. On nous dit aussi que les joueurs de rugby jouent trop et on va créer de nouvelles compétitions comme la Coupe du monde des Clubs. Donc ce qui est dit derrière ça c’est qu’on n’en a rien à foutre de la santé des joueurs. Et avec ce que ça implique en termes de déplacement, on est sur le message suivant : on s’en fiche de la santé des joueurs et de la planète. On est dans le sport business et je ne dis pas que je suis contre ça, mais je ne comprends pas le message envoyé ni vers où on veut aller. 

De quoi parle t-on si demain on ne peut plus faire ces grandes compétitions parce qu’il fera trop chaud ? Ou même si on doit arrêter des matchs dix fois pour faire des waterbreaks parce que ce n’est pas tenable pour les joueurs sur le terrain ? On a déjà eu un petit aperçu au début de la Coupe du monde en septembre où il faisait très chaud et on peut se demander ce qu’il en sera en 2027 en Australie et en 2031 aux Etats-Unis. On va jouer la nuit ? Ou décaler la compétition de deux mois ? Ou annuler des matchs ? Il est où le business model si on en arrive là ? »

Publicité

5 Commentaires