Les confidences de Chris Masoe sur son départ du RCT : Il avoue avoir été poussé vers la sortie

Les confidences de Chris Masoe sur son départ du RCT : Il avoue avoir été poussé vers la sortie

5 juin 2022 - 14:07

6 Commentaires

Publicité

Le troisième ligne Néo-Zélandais Chris Masoe a rejoint le Rugby Club Toulonnais en 2012, en provenance du Castres Olympique.

Lors d’un entretien accordé au journal régional Var-matin, le All-Black a expliqué avoir décidé de rejoindre le RC Toulon notamment en raison de la présence de Bernard Laporte.

Il s’explique. Extrait:

« Pour Bernard Laporte. Il m’appelait et me répétait qu’il voulait que je rejoigne le RCT. On se connaissait, car quand il entraînait l’équipe de France, il nous avait battus en quart de finale de Coupe du monde, en 2007. J’avais entendu énormément de choses à son sujet, donc je voulais savoir (rires). Je pense qu’il aimait ma façon de jouer, de porter la balle, alors j’ai accepté avec plaisir. Et je n’ai jamais regretté. J’ai aimé chaque minute de mes années toulonnaises. »

Il avoue avoir été extrêmement fier de pouvoir revêtir le maillot du Rugby Club Toulonnais. Surtout, il rappelle avoir côtoyé de très grands joueurs. Extrait:

« J’étais si fier de pouvoir intégrer cette équipe… J’ai joué avec des mecs comme Carl Hayman, le meilleur pilier du monde, Bakkies Botha, le meilleur deuxième ligne du monde. Des mecs qui m’ont appris énormément de choses sur le jeu, la vie. Mais bon, j’ai joué avec Jonny Wilkinson… C’était l’un des meilleurs ouvreurs au monde, et j’étais impressionné chaque jour par sa façon de contrôler le jeu, de se challenger, de se pousser toujours plus loin. Je l’observais beaucoup. Dans ma carrière, j’ai eu le privilège de côtoyer un autre géant: Dan Carter. Et pour moi, c’était passionnant de comparer leur façon de faire, d’appréhender le jeu. J’ai appris énormément sur le terrain, mais probablement plus encore en dehors grâce à Jonny. C’est pour ça que c’est LA légende de notre sport. »

Il précise que cela l’a énormément aidé à grandir. Extrait:

« Côtoyer tant de mecs issus de cultures différentes m’a permis de grandir. J’ai également pu découvrir à quel point certains des plus grands joueurs de l’histoire de notre sport étaient humbles. Je pense notamment à Matt Giteau, Jonny Wilkinson, Bakkies Botha, Carl Hayman. Tous ces mecs étaient simples, savaient rester eux-mêmes, malgré leurs succès. »

Concernant Bernard Laporte ? Il affirme l’adorer et lui ressembler sur beaucoup de points. Extrait:

« Je l’adore. Il me fait penser à moi sur beaucoup de points. Et notamment le fait qu’il dit les choses, qu’il est direct. S’il n’aime pas la façon dont tu as joué, il te le dit. C’est pour ça qu’on se comprenait. Il n’a jamais hésité à nous dire les choses sans prendre de détour. Son parcours et sa réussite parlent pour lui. Aucun coach n’a jamais remporté trois Champions Cup consécutives… »

Son plus beau souvenir avec le RCT ? Il cite le premier titre Européen remporté contre Clermont à Dublin. C’était en 2013. Extrait:

« Le premier titre européen, en 2013, à Dublin. C’était spécial pour le club, mais également pour moi. Vous savez, quand j’étais en Nouvelle-Zélande, on parlait de la « Heineken Cup » comme DU trophée à remporter dans une vie. Et finalement je l’ai fait dès ma première saison. C’est un honneur d’avoir inscrit le nom du RCT sur ce trophée. »

Pour conclure, Chris Masoe est revenu sur les raisons de son départ du RC Toulon en 2015. Extrait:

« On m’a dit que j’étais trop vieux… Pour moi, l’âge n’était qu’un chiffre, mais c’est le rugby… Mon temps était peut-être venu avec le RCT. J’aurais aimé rester, mais parfois il faut aller de l’avant. Je n’ai pas été prolongé et je pensais encore pouvoir jouer, donc j’ai saisi une autre opportunité: le Racing. »

Publicité

6 Commentaires

  1. Publicité

  2. Juan 5 juin 2022 at 14h- Répondre

    Super joueur et super mec, on lui montre  » la porte » et, l’année d’après il nous met une dérouiller à Barcelone… Comme disait Brassens : le temps ne fait rien à l’affaire, quand on est … ».

    J'aime 33
    J'aime pas 2
  3. Titou 5 juin 2022 at 14h- Répondre

    Il faudrait également connaître les confidences du club . A savoir la durée et le montant du renouvellement de contrat pour un joueur quand même en fin de carrière. Le Racing a du lui faire une meilleure offre . De là à dire qu’on l’a mis dehors ….. Rien à voir avec le cas Carbonel par exemple

    J'aime 8
    J'aime pas 6
  4. Larade 5 juin 2022 at 15h- Répondre

    Masoe, Carbonel… faut regarder devant et penser à 2022/2023 plutôt que dans le rétroviseur.
    C’est 2 super joueurs, mais Chris c’est du passé et Louis bientôt… n’oublions pas tout ce qu’ils ont fait pour le club chacun a son niveau mais maintenant place au présent et au futur proche surtout ! Et place aux nouveaux arrivants qu’on se doit de supporter tout autant qu’on les a supportés tous les deux…

    J'aime 13
    J'aime pas 3
  5. Le technicien 5 juin 2022 at 15h- Répondre

    Louis d est du jamais vu dans aucun club !!!
    Boudjelal et Même Urios dit que c est une belle cônnerie !
    VENDRE un joueur très bon , jiff et sans avoir de remplaçant de son niveau
    ET CONTRE SA VOLONTE
    Qui représente la jeunesse gagnante Toûlonnaise
    C est du grand n importe quoi !

    Et dire vouloir miser sur la formation ….
    Ahaha

    J'aime 7
    J'aime pas 6
  6. Eric 5 juin 2022 at 15h- Répondre

    On va pas faire un grand roman . D’accord les gars ?
    Ceux qui suivent le Rct savent qu’il est parmi les plus grands.
    Sur et en dehors du Pré.
    Bravo M. Masoe pour votre classe.
    Et allez pour nos guerriers ce soir.
    Eric
    pilou Pilou

    J'aime 10
  7. Cicoudu83 5 juin 2022 at 16h- Répondre

    C’est un des plus grands troisieme ligne de l’histoire du club je crois qu’on peut le dire . Ca a ete un immense honneur de pouvoir compter chris Masoe dans les joueurs emblematiques du rct et de notre sport tout court Il a de plus ete monstrueux a castres et au racing.

    Un immense respect pour ce geant du rugby !!!

  8. Publicité