Les confidences de Mohed Altrad avant la finale de Top 14 !

Les confidences de Mohed Altrad avant la finale de Top 14 !

23 juin 2022 - 22:44

1 Commentaire

Publicité

Le président de Montpellier, Mohed Altrad s’est longuement confié dans les colonnes du journal régional Midi Libre à l’approche de la finale de Top 14 programmée ce vendredi soir au Stade de France contre le Castres Olympique.

Dans un premier temps, ce-dernier est revenu sur la victoire de son équipe remportée contre Bordeaux-Bègles en demi-finale. Extrait:

« Ce fut un moment inoubliable. Depuis que je suis arrivé en 2011, on a été régulièrement en play-offs, dont deux fois en finale (2011, 2018) et deux fois en demi-finale (2014, 2016), ça veut dire que le club a beaucoup progressé, même s’il y a eu des hauts et des bas, des entraîneurs qui sont partis, je ne sais pas s’il faut revenir sur tout ça… Vendredi dernier, les joueurs étaient prêts. Le debrief’ final, juste avant de prendre le bus, s’est fait sans émotion, c’est ce qu’il faut dans ce genre d’événements.

Depuis nos galères de la saison dernière, j’ai pris l’habitude de ne plus m’asseoir dans la corbeille présidentielle mais d’être au milieu des joueurs. Je pense que ça apporte quelque chose en termes de proximité, de relation humaine, de sensations qu’on peut partager avec les joueurs. Je reste malgré tout président, mais c’est un témoignage vivant pour dire : « Je suis avec vous. » »

Selon lui, le déclic a véritablement eu lieu en fin de saison dernière, lors de la victoire de la Challenge Cup. Extrait:

« Le déclic est né lors de la victoire en Challenge européen l’an passé. Quand on a gagné la demie à Bath (10-19), on a pris conscience qu’on était beaucoup plus fort, plus solidaire et plus solide que ce qu’on avait montré toute la saison. Je crois que ça a commencé là, cet esprit a perduré. Aujourd’hui, on a du cœur. J’avais l’intime conviction qu’on gagnerait la demie car on avait ce cœur et ce caractère. »

Il espère que son équipe sera capable de gagner une nouvelle finale, ce vendredi soir. Extrait:

« C’est un autre match, un autre adversaire, un autre contexte… Je sais que le Bouclier de Brennus sera posé sur un meuble dans le stade, c’est une occasion unique, il faut qu’on aille le chercher, quoi. C’est là, c’est maintenant. Il se présentera peut-être une autre fois, mais là, il est tout près. Si on joue comme on doit jouer, on peut le faire.

On va jouer avec nos atouts, notre esprit. Le message est le même que pour la demie : il faudra rester froid et réaliste face à la pression. Restons stoïques, sûrs de notre valeur, et on gagnera. Être fort, parce qu’on est fort et qu’on peut le faire.

Le MHR est une machine qui va se mettre en route. Quarante-huit heures avant un match, il faut voir les analystes vidéos, les ostéos, le médecin, les prépas physiques, les coaches qui communiquent entre eux, chacun joue son rôle et ça déroule à merveille. Il y a une synergie qui se dégage, une force fantastique. Au milieu, vous avez un président qui est là, qui bout de l’intérieur, mais qui est extrêmement calme. »

Il l’affirme haut et fort : une défaite serait un véritable échec pour le MHR. Extrait:

« Bien sûr, il faut dire les mots. La troisième fois en finale, la deuxième contre le même adversaire… En 2018, on a bouclé la saison avec une très grosse avance sur tout le monde. Puis, on écrase Lyon (40-14) en demie, tout le monde nous donnait favori. J’entendais dire « il n’y aura aucun suspense », « ça va être vite plié », etc. Donc on est descendu de très haut, ce fut une vraie chute, un terrible échec. La raison, c’est notre N.9, Ruan Pienaar, qui avait renvoyé sa femme en Irlande car elle ne s’adaptait pas. Ça l’avait déstabilisé, il avait raté des pénalités faciles. En plus, Rory Kockott avait passé son temps à l’insulter. »

Mohed Altrad estime qu’en cas de victoire, le regard sur le MHR va véritablement changer. Extrait:

« Si on gagne, on sera une vraie institution, le regard sur nous va changer. »

Publicité

1 Commentaire

  1. Publicité

  2. queue de tigre 24 juin 2022 at 17h- Répondre

    allez Castres !!!

  3. Publicité