Les confidences de Romain Ntamack sur sa folle relance contre les Blacks : « Elle m’a éteint ! »

Les confidences de Romain Ntamack sur sa folle relance contre les Blacks : « Elle m’a éteint ! »

22 novembre 2021 - 0:35

10 Commentaires

Publicité

Lors d’un long entretien accordé au journal L’équipe, l’ouvreur international Français Romain Ntamack est revenu sur sa folle relance effectuée contre les All-Blacks, ce samedi soir au Stade de France.

Le joueur du Stade-Toulousain explique comment il a pris la décision de tenter une folle relance depuis son en-but.

Dans sa tête, tout était clair : il fallait tenter cette relance. Extrait:

« Sur le coup, ma première obsession est de revenir le plus vite possible pour être le premier sur le ballon suite au coup de pied de Jordie Barrett. Au moment où je me saisis du ballon, je ne sais pas si je suis ou non entré dans l’en-but avec. Donc je me dis :  »Je tente de m’en sortir, je sais que j’aurai du soutien. Et si je me fais plaquer, soit il y aura renvoi de l’en-but, soit mêlée à cinq mètres.  »

Donc dans ma tête, c’est clair, il faut le tenter. Je m’en sors et je me fixe la ligne droite. Puis je sens l’appel de Melvyn Jaminet. Franchement, je ne sais même pas s’il m’appelle, il y a tellement de bruit que je n’entends rien. Je le vois juste du coin de l’œil qui dédouble. J’ai plus qu’à m’appliquer pour bien lui lever le ballon et lui mettre parfaitement dans la course. »

Il confirme d’ailleurs que sa relance permet au XV de France de basculer vers la victoire. Extrait:

« Je ne pensais même plus au score (27-25). C’était un moment crucial. Nous étions dans un temps faible et cette action met un sacré coup derrière la tête des Néo-Zélandais. Ils se voyaient récupérer une mêlée à cinq mètres de notre ligne. Finalement, ils prennent un carton jaune et trois points. C’est grâce à cette bouffée d’oxygène qu’on bascule vers la victoire. Les Blacks étaient revenus très forts, on était dans un sacré temps faible. Il nous fallait une action ou un geste qui nous redonne confiance. Cette relance nous fait un bien fou. »

Romain Ntamack avoue avoir fonctionné à l’instinct lors de cette action. Extrait:

« Je suis dos au jeu quand je récupère le ballon. Je ne sais pas combien de Néo-Zélandais sont là. Je choisis un côté, mais j’aurais pu partir de l’autre et tout ça ne serait pas arrivé. C’est l’instinct, l’intuition qu’on peut faire des choses comme ça. Quand je relance, je sais que toute l’équipe a cette capacité de réaction. »

Pour conclure, le Toulousain concède que cette relance l’a épuisé, raison pour laquelle il a cédé sa place à Matthieu Jalibert à la 67ème minute de jeu. Extrait:

« Oui, j’étais cuit ! En première période, il y avait eu une grosse intensité. J’aurais pu terminer le match, mais face aux Blacks, être à 50 %, ce n’est jamais très bon. Il valait mieux sortir. Sans oublier cette relance de l’en-but. Elle m’a éteint ! »

Publicité

10 Commentaires

  1. Publicité

  2. BonnusC 22 novembre 2021 at 09h- Répondre

    Mais il n était pas prévu que Jalibert rentre quoi qu’il en soit ?
    Parce qu à l entendre il semblerait que sans ce coup de fatigue il aurait fait 80min….

    J'aime 3
    J'aime pas 20
    • Dede le premier 22 novembre 2021 at 10h- Répondre

      Ben, moi, j’ai compris qu’il disait « qu’il était temps que je sorte car j’étais cuit ».

      Comme quoi on comprend ce que l’on veut !

      J'aime 22
      J'aime pas 1
    • Lextork 22 novembre 2021 at 11h- Répondre

      Dans ce genre de match tu ne peux pas prévoir et dire à la soixante ou soixante-dixieme je fais rentrer mon deuxième ouvreur ou autres, c’est l’évolution du match et l’état physique des joueurs qui dicte les remplacements.

    • CORTE 22 novembre 2021 at 12h- Répondre

      Romain a déjà joué une mi-temps avec double fracture maxilaire…..contre les Blacks, il aurait joué sur les mains si on lui avait demandé…il dit juste qu’il était capot ouvert, et que contre les Blacks, il faut savoir accepter de sortir à temps…

      J'aime 15
  3. stade58 22 novembre 2021 at 10h- Répondre

    Jalibert pour moi n’est qu’un bon remplaçant NTM a montré qui était le boss

    J'aime 17
    J'aime pas 3
  4. Ricorugby33 22 novembre 2021 at 10h- Répondre

    Sauf qu il s agit la d une contre attaque et non d une relance

    J'aime 2
    J'aime pas 7
  5. Lextork 22 novembre 2021 at 11h- Répondre

    Dans ce genre de match tu ne peux pas prévoir et dire à la soixante ou soixante-dixieme je fais rentrer mon deuxième ouvreur ou autres, c’est l’évolution du match et l’état physique des joueurs qui dicte les remplacements.

  6. Jfs 22 novembre 2021 at 12h- Répondre

    Cette action a été certainement salvatrice, mais pour moi l’action qui met le coup d’arrêt et sans laquelle on aurait eu le feu, c’est l’interception de penaud

    J'aime 10
    J'aime pas 3
  7. stade58 22 novembre 2021 at 15h- Répondre

    Etonné de ne pas voir des critiques le fils de… Père qui met la pression sur le staff de l’EDF pour que son fils joue Jalibert et Carbonnel supérieurs j’en passe des meilleures. Romain a mis les pendules à l’heure

    J'aime 3
    J'aime pas 4
    • jacswr 22 novembre 2021 at 15h- Répondre

      Nul besoin de son père même si les chiens ne font pas des chats et inversement !

  8. Publicité