Les magnifiques propos d’Ange Capuozzo adressés aux jeunes qui craignent de ne pas avoir le physique pour jouer au rugby

Les magnifiques propos d’Ange Capuozzo adressés aux jeunes qui craignent de ne pas avoir le physique pour jouer au rugby

11 décembre 2022 - 15:24

1 Commentaire

Publicité

L’arrière du Stade-Toulousain, Ange Capuozzo a été désigné révélation de l’année par World Rugby.

Interrogé via L’équipe, l’international Italien a évoqué son gabarit, lui qui fait beaucoup de dégâts sur les terrains malgré son poids : 71,5 kg. Extrait:

« J’espère que j’apporte une espèce de vent de fraîcheur et aussi d’espérance pour pas mal de jeunes qui nous suivent, qui aiment ce sport et qui ne doivent pas se sentir à part en raison de leur physique. On a la chance d’avoir un sport où on a besoin de tout le monde. De gens forts, de gens rapides, de gens grands, très intelligents et moins intelligents aussi (il se marre). On a besoin de tout le monde. »

Il essaye de compenser son manque de physique par sa vitesse et sa technique. Extrait:

« Je suis la personne normale qui se débrouille avec ses atouts, ma vitesse et ma technique. J’essaie de compenser mon manque de physique par ça. À notre époque, la pluralité incarnée par le rugby, c’est important. »

Il confirme avoir peur, en entrant sur le terrain, de parfois devoir combattre face à des gabarits très impressionnants. Extrait:

« C’est vrai, il ne faudrait surtout pas croire que je n’ai pas peur. Bien entendu j’ai peur. Mais c’est cette sensation que j’aime, parce qu’on se sent vivant. Et puis on est transcendé par cette émotion-là. Moi, ça me motive. Je me dis OK, ils me veulent du mal, mais j’ai mes atouts à faire valoir et je vais tout faire pour leur montrer. »

Pour conclure, Ange Capuozzo n’hésite pas à faire passer un message aux jeunes qui souhaitent se lancer dans le rugby. Extrait:
 
 « Il est vraiment important de faire comprendre aux enfants qui veulent pratiquer un sport que le rugby n’est pas une pratique stéréotypée. Il y a quinze postes sur le terrain, tous différents, tous complémentaires. Tous avec des atouts physiques et psychologiques différents. Il faut s’en nourrir. Moi je mesure 1,77 m pour 71,5 kg. Ces 500 grammes, je suis obligé de les dire, ils sont importants pour moi. »

Publicité

1 Commentaire

  1. Publicité

  2. Cavaillon le melon 11 décembre 2022 at 18h- Répondre

    Quand on voit les Lapandry Cudmore et tous les autres je me dis que c’est surtout les plus gros qui trinquent le plus. On a trop dit que le rugby était un sport de contact et pas assez un sport d’évitement

  3. Publicité