Les notes du XV de France après le match contre le Japon

Les notes du XV de France après le match contre le Japon

20 novembre 2022 - 22:21

2 Commentaires

Publicité

Ce dimanche, le XV de France s’est imposé contre le Japon à l’occasion d’un dernier test-match de la Tournée d’automne.

Dans son édition du jour, le journal L’équipe révèle les notes des joueurs Tricolores.

La meilleure note revient à Julien Marchand avec un 8/10.

La moins bonne note est attribuée à plusieurs joueurs dont Romain Ntamack et Yoram Moefana avec un 4/10.

Voici les notes du XV de France : 

Reda Wardi : 6/10
Julien Marchand : 8/10
Uini Atonio : 5/10
Cameron Woki : 6/10
Romain Taofifenua : 5/10
Anthony Jelonch : 5/10
Charles Ollivon : 7/10
Grégory Alldritt : 7/10
Maxime Lucu : 4/10
Romain Ntamack : 4/10
Yoram Moefana : 4/10
Jonathan Danty : 6/10
Gaël Fickou (Non noté)
Damian Penaud : 6/10
Thomas Ramos : 7/10

Voici ce qui est dit sur Romain Ntamack : 

« Un début de match idéal, ponctué par un parfait rasant pour l’essai de Penaud (7e). Puis il a multiplié les erreurs techniques et s’est surtout trompé dans ses choix, en voulant trop jouer ou trop vite écarter les ballons malgré les conditions. On l’a senti frustré, pas dans son assiette, ce qui a peut-être à voir avec un manque de sensation après six semaines de blessure. Touché au visage en voulant gratter un ballon, il est sorti sur ce bilan médiocre à la 57e minute. Et le contraste avec la performance de Jalibert ne va pas l’aider à retrouver le sourire. »

Publicité

2 Commentaires

  1. Publicité

  2. Lorenz 20 novembre 2022 at 22h- Répondre

    Les miennes :

    1-Wardi 5,5 ( match sérieux ,qui confirme sans briller non plus son statut de
    3ème homme )

    2- Marchand 8,5 Un match de classe mondiale !

    3- Atonio 5,5 Peut mieux faire encore , match correct cependant.

    4- Woki 5,5 Pareil

    5- Tao 5,5 Moins efficace qu’en finisseur

    6- Jelonch 4 Tâcheron castrais dépassé, un mec qui rame en particulier sur
    sur un 3ème match de trop pour lui. Vivement Cros…..

    8- Aldritt 5,5 2 mi-temps distinctes , du meilleur au pire. ( 7,5 +3 )
    Coûte un essai, coutumier du fait sous les renvois .

    7- Ollivon 7,5 Excellent match du capitaine qui revient enfin en forme
    internationale .

    9- Lucu 4,5 1ère mi-temps horrible en dehors de l’essai qui le sauve du
    naufrage. Passes moisies, coups de pieds parfois de rouge-
    gorge. Débuter un match c’est autre chose….

    10- N’Tamack 3 Son pire match en Bleu. La faute à qui ? ( Pas la sienne ! )

    11- Moefana 5 Terne .

    13- Fickou 6

    12- Danty 6,5 Quand on pense qu’il avait une quadruple fracture de tous
    les planchers en orbite ( géo )- stationnaire….

    14- Penaud 6 Du cul sur le 1er essai qu’il doit ramasser. Après , la passe à
    Macalou est …… quitte ou double.

    15- Ramos 6 Globalement une tournée sérieuse.

    Remp :

    Priso 5,5
    Mauvaka 6
    Falatea 5,5
    Chalureau 6 ( autre confirmation , pas dépassé par le rythme international à
    un poste de 2ème ligne peu fourni, polyvalent en plus )
    Macalou 6 Le facteur X du staff par sa polyvalence inédite, rajoute 1 place
    sur le banc….
    Couilloud 5,5 Match japonais . Nippon ni mauvais
    Jalibert 8 Le meilleur pour la fin

    J'aime 13
    J'aime pas 14
    • Thomas 21 novembre 2022 at 12h- Répondre

      Je suis plutôt d’accord sur ton commentaire même si je te trouve sévère sur Anthony.
      Maintenant ce que tu dis sur Lucu est valable pour Jalibert : débuter c’est pas la même chose que rentrer en cours de match surtout quand ton rival s’est troué comme l’a fait Romain. Bref, Jalibert n’a pas vraiment confirmé en tant que titulaire (pas plus pas moins que Romain) mais a vraiment performé en rentrant en cours de jeu, avec une variation qui a déstabilisée les Japonais. Je pense que c’était aussi la stratégie des nippons d’enfermer les bleus dans un schéma (jeu long, retour dans l’axe avec beaucoup de vitesse et d’agressivité dans la relance ou la défense) et Romain comme les autres n’a pas réussi à en sortir.
      Il n’empêche, avec ces deux là, même dans l’impasse, on arrive à trouver des solutions, a relancer le jeu, et ça c’est peut être la meilleure arme de ce 15. Insubmersible ! (comme une autre équipe en bleu en 2018 sans faire de comparaison hasardeuse).

  3. Publicité