Les révélations de Duncan Paia’aua : « Je me suis demandé si je n’en avais pas marre de jouer »

Les révélations de Duncan Paia’aua : « Je me suis demandé si je n’en avais pas marre de jouer »

20 octobre 2022 - 19:13

7 Commentaires

Publicité

Le trois-quarts centre du Rugby Club Toulonnais, Duncan Paia’aua s’est longuement confié dans les colonnes du journal régional Var-matin pour évoquer sa forme du moment.

Ce-dernier l’avoue : il a pensé à arrêter le rugby lorsqu’il est arrivé à Toulon blessé.

Fort heureusement, l’envie de rejouer au rugby est rapidement revenue. Extrait:

« Quand je me suis blessé en arrivant à Toulon, je me suis posé des questions. Je me suis demandé si je n’en avais pas marre de jouer toutes les semaines, d’être dans un rythme un peu différent de celui des « gens normaux »… Et finalement, après quelques semaines hors du terrain, je me suis rendu compte que le manque était immense. Je suis retombé amoureux du rugby à ce moment-là. »

Duncan Paia’aua va bientôt défendre les couleurs des Samoa. Il se dit très fier de pouvoir jouer pour cette sélection nationale. Extrait:

« Je suis excité. Et fier de pouvoir représenter ma famille, mes origines… Puis j’ai toujours voulu être international. Enfant, je pensais l’être avec les All Blacks, puisque je suis né en Nouvelle-Zélande. Puis avec l’Australie, ma maison, mon pays, là où j’ai grandi. Mais pour différentes raisons, ça ne m’est pas arrivé… J’aurais bien pu rentrer en Australie cet été pour tenter ma chance, mais je ne voulais pas quitter la France. Car j’aime Toulon, vous ne pouvez même pas imaginer… Et finalement, avoir l’opportunité de représenter les Samoa est une immense fierté. »

Il affirme : les Samoa est le pays le plus incroyable qu’il ait connu jusqu’à présent. Extrait:

« Les Samoa, c’est le plus bel endroit que j’ai vu de ma vie. En revanche, je n’ai jamais eu la chance d’aller dans le village de ma maman, sur l’île de Savaii. J’aimerais le faire à l’avenir. Si j’ai la chance d’être appelé pour la prochaine tournée d’été, j’en profiterai peut-être pour aller sur les traces de ma maman. »

Pour conclure, Duncan Paia’aua se dit très heureux de pouvoir partir en sélection nationale avec son coéquipier Toulonnais Brian Alainu’Uese. Extrait:

« Il sort d’une saison incroyable, est régulier et c’est mérité. Il est dans une forme parfaite, et c’est clair qu’on va être heureux de vivre ça ensemble. Arriver à deux amis, c’est génial. On part dimanche pour un rassemblement à Londres. Puis nous rentrons mercredi pour préparer le déplacement à Bordeaux. »

Publicité

7 Commentaires

  1. Publicité

  2. provençal 20 octobre 2022 at 20h- Répondre

    Il aime tout le monde, le woke intégral, les Blacks, l’Australie , la France, Toulon, les Samoa, sa maman, l’île de Savaii , Brian etc, etc……

    Etc, etc……..

    Apparemment il n’a pas de chat ni de chien 🙂

    Après, on dit que je me fous de la gueule de tout le monde, oui, et je l’assume.

    Je le revendique, même . Et pour cause ( la preuve en image ) !

    J'aime 1
    J'aime pas 20
    • Jojo83 21 octobre 2022 at 07h- Répondre

      En tout cas, tu n’en es pas la moitié d’un !!!

    • Grumle 21 octobre 2022 at 11h- Répondre

      Les mecs heureux, cette plaie…

      J'aime 1
      J'aime pas 1
  3. Philippe 20 octobre 2022 at 20h- Répondre

    Content pour eux et ravis de les récupérer pour Bègles bordeaux

  4. Eric 20 octobre 2022 at 21h- Répondre

    La joie de vivre et un mec qui doit être très sympa loin des caprices et des états d’ames de certaines starlettes du top 14.
    Eric
    Pilou Pilou

  5. HL1315 20 octobre 2022 at 22h- Répondre

    S’ils vont à Londres jusqu’à mercredi, autant leur laisser le reste de la semaine en repos.
    Au moins Alainu’Uese.

  6. Hannibal 21 octobre 2022 at 08h- Répondre

    provençal, insulter les gens en les traitant de wok à distance, une belle désignation fourre tout quand on est à court d’argument pour décrédibiliser les minorités et les progressistes ! Et oui petit bonhomme, il y a des gens heureux, pas cramponnés delong à leur clavier, religieux ou pas, tolérants et qui aiment leur prochain !

    J'aime 4
    J'aime pas 2
  7. Publicité