Les vérités de Franck Azéma sur sa mission de consultant à Canal +

Les vérités de Franck Azéma sur sa mission de consultant à Canal +

4 septembre 2021 - 10:33

3 Commentaires

Publicité

Les dirigeants de Clermont ont clairement décidé de pourrir l’avenir de leur manager Franck Azéma en l’empêchant de signer avec un autre club du Top 14 sans obtenir une grosse indemnité du club qui le recrutera.

L’ancien technicien Auvergnat – qui avait décidé de casser son contrat avec l’ASM pour découvrir un nouveau challenge sportif – s’est donc retrouvé bloqué et n’a pas pu s’engager avec Montpellier comme cela pouvait être pressenti.

Finalement, Franck Azéma s’est engagé en faveur de Canal + en tant que consultant rugby.

Interrogé dans les colonnes du Midi Olympique, il explique comment se sont déroulés les contacts. Extrait:

« Pendant la fin de saison, Éric Bayle m’en a parlé. Ce sont des gens avec qui on est régulièrement en contact, quand on est entraîneur. On s’appelle, dans la semaine, quand ils préparent les matchs. Une fois, sachant ma situation à Clermont, il m’a simplement dit : « Qu’est-ce t’en penses ? Ça t’intéresserait ? » Assez vite, l’idée m’a plu. »

Sur les deux premiers matches qu’il a commenté, il ne s’est pas senti forcément très à l’aise. Mais selon lui, plus il commentera, plus il se sentira à l’aise dans cet exercice. Extrait:

« Pas suffisamment à l’aise. Pas suffisamment enthousiaste, aussi. Assez plat. Je ne suis pas journaliste, je suis là pour apporter un éclairage technique. Mais cela peut se faire avec un peu plus d’enthousiasme. Au début, je ne savais pas trop où je mettais les pieds. J’avais besoin d’une base pour me repérer. Sur le premier match, c’était moyen. Le deuxième, un peu mieux. Ça va aller de mieux en mieux. Je veux faire bien les choses. Le rugby, c’est ma passion et j’ai envie de la transmettre. Et si je peux apporter une plus-value, alors c’est tant mieux. »

Il ne demande qu’à travailler pour progresser. Extrait:

« Comme tous les métiers, ça demande beaucoup de travail de précision, en amont. De l’extérieur, ça paraît simple, fluide. Mais pour avoir ce résultat, il y a un énorme travail de préparation. Tout ce que les gens ne voient pas. C’est intéressant à découvrir. »

Pour autant, rien n’est encore fixé avec Canal +. La seule chose dont il est certain, c’est qu’il commentera le derby Francilien ce samedi après-midi à 18h15. Extrait:

« Ce n’est pas moi qui décide. Je démarre ce week-end par le derby de Paris, Stade français – Racing 92. Un joli match pour débuter, je suis content. Ensuite, il faudra voir si la chaîne y trouve son compte. Cette fois, ce n’est plus moi qui fais la composition d’équipe. »

Pour conclure, Franck Azéma explique vouloir profiter de cette période pour également visiter les clubs et continuer d’apprendre pour un jour reprendre un poste de manager sportif. Extrait:

« En marge de cette activité de consultant, j’ai envie d’aller me balader dans plein de clubs. Voir ce qui se fait ailleurs, m’enrichir, m’inspirer. Et les clubs sont plutôt ouverts pour m’accueillir. Je vais bientôt aller voir les Dragons, des équipes de 7. Je devrais aussi passer quelques jours à Lyon ou au Racing. Compléter ma caisse à outils sur la façon d’entraîner et de manager une équipe. »

Publicité

3 Commentaires

  1. Publicité

  2. ST 4 septembre 2021 at 11h- Répondre

    Comme quoi, quand un joueur ou entraineur est encore sous contrat et qu’il veut partir, mieux vaut agir intelligemment et trouver une solution. Dans le cas Azema, tout le monde est perdant!

    J'aime 5
    J'aime pas 2
  3. RCT Yoda 4 septembre 2021 at 12h- Répondre

    J’aime sa façon de voir les choses. Je pense que c’est un mec humble et plein de qualités. C’est sûr, comme Galthié, tôt ou tard F. Azéma il va rebondir.

  4. Polochon 4 septembre 2021 at 13h- Répondre

    Ça veut dire quoi « trouver une solution ? »
    Laisser partir son entraîneur en chef, deux ans avant la fin de son contrat, chez un concurrent, sans indemnités ?
    Et pour Kolbe, ça se passe comment ?

    PS : en attendant, l’ASM a dû virer tous les adjoints d’Azema (puisque Gibbes vient avec ses gars). C’est eux les victimes dans l’histoire pas Azéma.

    J'aime 11
    J'aime pas 6
  5. Publicité