Les vérités de Jalibert sur sa concurrence avec Ntamack : « Je ne sais pas s’il a une longueur d’avance sur moi »

Les vérités de Jalibert sur sa concurrence avec Ntamack : « Je ne sais pas s’il a une longueur d’avance sur moi »

19 janvier 2022 - 18:33

6 Commentaires

Publicité

L’ouvreur international Français Matthieu Jalibert s’est confié dans les colonnes du Midi Olympique pour évoquer sa concurrence avec Romain Ntamack en équipe de France.

Dans un premier temps, il se dit heureux d’être comparé à Romain Ntamack, l’un des meilleurs ouvreurs. Extrait:

« C’est toujours flatteur d’être comparé avec les meilleurs, je l’ai toujours dit. Romain est un grand joueur, il a fait de très bons matchs notamment celui contre les All Blacks. Forcément, il y aura toujours de la comparaison. Maintenant, je ne monterai pas à Marcoussis avec un rôle précis dans la tête. Je veux donner la meilleure image de moi, montrer au staff que je suis capable de tenir ce rôle et le meilleur jouera, tout simplement. »

Concernant son association avec Romain Ntamack, il explique pourquoi celle-ci n’a pas forcément fonctionné. Extrait:

« C’est un système dans lequel je n’ai pas l’habitude d’évoluer. Lui non-plus, même s’il a peut-être un peu joué avec Toulouse dans ce système-là. Déjà, on devait trouver beaucoup de repères en très peu de temps. Ensuite, l’équipe devait s’adapter, parce que le XV de France ne joue pas non-plus comme ça. Tout n’est pas à jeter mais on a manqué un peu de lien. »

Il ne se dit pas forcément déçu car il était important de tester cette association. Extrait:

« Non, je ne suis pas forcément déçu parce que c’était intéressant de la tester pour la suite. Il y a des échéances qui vont arriver et peut-être qu’avec des blessures, on va être obligés de s’adapter. Donc c’est important de savoir qu’on peut évoluer ensemble, même sur une fin de match par exemple. Je ne suis pas déçu, mais je m’attendais à un peu mieux. »

Matthieu Jalibert ne cache cependant pas avoir été déçu de voir Romain Ntamack être aligné à l’ouverture à sa place contre les All-Blacks. Extrait:

« On est toujours déçu quand on ne commence pas les matchs. Le système de l’équipe de France, c’est souvent à deux vrais centres donc pour moi, c’était normal qu’on revienne à un système normal. Après, le staff a fait un choix que j’entends. Ça reste leur choix et je dois juste l’accepter et être bon quand je rentre. »

Lorsque le journaliste lui demande si Romain Ntamack a désormais une longueur d’avance sur lui au poste d’ouvreur, Matthieu Jalibert préfère botter en touche. Extrait:

« Je ne sais pas s’il a une longueur d’avance, mais ce qui est sûr, c’est qu’il a fait un très grand match contre les Blacks. Et tant mieux pour l’équipe de France, qui avait besoin d’un grand numéro 10 ce soir-là. Mais, à chaque sélection, les cartes sont rebattues et moi je donnerai toujours tout pour avoir cette place de titulaire. Et comme je le dis si souvent, je ne veux juste pas avoir de regret. »

Publicité

6 Commentaires

  1. Publicité

  2. Flanker999 19 janvier 2022 at 21h- Répondre

    Le melon….

    J'aime 5
    J'aime pas 26
    • Ovy 19 janvier 2022 at 22h- Répondre

      Tu ne dois pas comprendre la langue française apparemment….bon tant pis, on ne peut pas être bon partout.

      J'aime 18
      J'aime pas 4
  3. Marie 20 janvier 2022 at 07h- Répondre

    Discours d’un joueur qui promet d’être meilleur que le meilleur ce n’est pas avoir le melon c’est du bon sens tout simplement, la concurrence porte au point de vouloir se surpasser pour être encore meilleur. Il est logique dans ses paroles. Tant mieux pour le groupe France.

    J'aime 16
    J'aime pas 1
  4. Sylvestre Twester 20 janvier 2022 at 09h- Répondre

    On voit très bien que M. Jalibert fait tout son possible pour être remarqué, en sur-jouant très souvent pour briller, oubliant de ce fait qu’il faut faire jouer une équipe et non pas à toit paraître le meilleur. Il devra effacer ce défaut s’il ne veut pas cirer les bancs, son orgueil est peut-être la limite qu’il n’arrive pas à gommer. Il veut être le meilleur, mais ne risque t’il pas de trop se mettre en avant et donc en danger ?

    J'aime 4
    J'aime pas 5
  5. Alidenormandie 20 janvier 2022 at 10h- Répondre

    Ces bien d’avoir deux bon numéro 10 à ce poste cet tout…,un est plus technique, l’autre plus physique, est ces bien ,on peut adapter notre jeu par rapport au équipe que l’on rencontre….

  6. Gwl 20 janvier 2022 at 20h- Répondre

    Je suis admiratif de ces 2 garcons et de leur ambition affichée et assumée. On a des mecs droits dans leur bottes, sûrs de leurs forces et qui ne viennent pas en sélection en victimes. Ça fait du bien de ne plus lire que le groupe vit bien ans la défaite etc, là c’est clair, les gars se déplacent pour être numéro 1.
    Je ne trouve pas qu’il ait le melon mais juste une motivation et un moteur qui s’appelle Ntamack. L’un et l’autre se talonnent et cette concurrence les pousse à des niveaux inespérés en France depuis longtemps.

  7. Publicité