L’interview frissonnante de Martin Jagr sur sa carrière au RC Toulon

L’interview frissonnante de Martin Jagr sur sa carrière au RC Toulon

30 octobre 2022 - 17:27

14 Commentaires

Publicité

L’ancien ailier du Rugby Club Toulonnais, Martin Jagr s’est longuement confié dans les colonnes du journal régional Var-matin pour évoquer ses années passées au RCT.

Il explique comment il a débarqué à Toulon.

Il ne le cache pas : avant son arrivée en France, il ne connaissait pas le Rugby Club Toulonnais mais seulement Toulouse, Clermont et Bourgoin. Extrait:

« Avec la sélection (République Tchèque), on avait fait un stage à Auxerre, où étaient venus, en observateurs, deux membres du RCT: Jean Archippe et Richard Rappalino. Ils m’avaient repéré et étaient ensuite venus à Prague pour confirmer leur impression. Puis ils m’ont proposé de venir à Toulon.

À l’époque, pour voir du rugby, il fallait aller à l’ambassade tchèque, qui diffusait les matchs de la Coupe du monde sur écran géant (rires). Alors, je n’avais jamais entendu parler de Toulon. Moi, je ne connaissais que les trois grands clubs: Toulouse, Clermont et Bourgoin. Mais quand je suis arrivé, j’ai découvert le soleil, le Coudon, la mer, le Faron, où les dirigeants m’avaient emmené au restaurant… J’étais conquis. On n’a jamais parlé d’argent, mais j’étais décidé à rester. C’était mon rêve de jouer au rugby dans un pays majeur. L’opportunité était folle.

Je signe avec les Espoirs, je fais quelques matchs et ça se passe bien. Là, des blessures à l’aile me permettent de taper à la porte de la une. J’ai rejoint les pros en décembre 2001, et je ne suis plus jamais redescendu. »

Il concède que la barrière de la langue n’a pas été simple à gérer. Extrait:

« Je parlais anglais, mais pas français. Et à l’époque, seuls Philip Fitzgerald, Jason Madz, Tom Whitford et Damien Delmonte parlaient anglais. Donc ils m’ont beaucoup aidé. Puis nous avions fait le choix, avec ma compagne, qui est désormais ma femme, que je vienne seul à Toulon pour être obligé de parler français. Je passais alors énormément de temps dans la salle des kinés. Pas parce que j’étais blessé, mais parce que ça me permettait d’écouter les mecs, de comprendre des mots. Je pouvais passer trois heures par jour chez le kiné à écouter mes coéquipiers. Bon, forcément, j’ai appris les gros mots en premier (rires). »

Au moment d’évoquer sa carrière au RCT, Marti Jagr affirme en avoir encore des frissons. Il ne manque pas de rendre hommage aux supporters Toulonnais. Extrait:

« Rien que d’en parler, ça me donne des frissons, j’ai la voix qui tremble (il prend quelques secondes). Toulon, c’est extraordinaire: quand tu donnes, tu reçois. Et moi, j’aimais passer du temps avec les supporters, à signer des autographes, et ils m’ont adopté. Puis il m’est arrivé de faire des matchs moyens, voire mauvais, mais je ne m’échappais pas, je donnais toujours le maximum, et le public l’a remarqué. Ici, les supporters n’attendent pas que tu sois le plus talentueux, mais que tu donnes ta vie pour les couleurs. Et comme j’aimais ce club… »

Pour conclure, Martin Jagr dévoile ses meilleurs souvenirs avec Toulon. Extrait:

« Il y en a plusieurs: la signature de mon contrat pro, en décembre 2001, qui me permet de réaliser mon rêve d’enfant. Il y a la montée en 2004-2005. Ou encore de pouvoir jouer avec des mecs que je badais à la télé, comme Andrew Merthens, Tana Umaga, George Gregan, Orene Ai’i, Gia Labadze… Quand tu viens d’un petit pays rugbystique, tu te dis que tu as accompli quelque chose de fou. »

Publicité

14 Commentaires

  1. Publicité

  2. Artemiscroaa 30 octobre 2022 at 17h- Répondre

    Quel joueur ce Martin Jagr, pour moi il a vraiment marqué cette époque de Toulon.

    J'aime 60
  3. Nerox83 30 octobre 2022 at 17h- Répondre

    Après avoir lu l’interview de Martin Jagr, j’en ai des frissons! On ne t’oubliera jamais!

    J'aime 30
  4. Chris 30 octobre 2022 at 17h- Répondre

    Une très belle personne…

    J'aime 41
  5. Guy56 30 octobre 2022 at 17h- Répondre

    Je me souviens qu’il pleurait à chaudes larmes comme un gosse à la fin de son dernier match à Mayol en saluant de sa main tous les supporters . Il savait qu’il ne serait pas reconduit l’année suivante et il nous disait adieu dans ses sanglots. Il nous a toujours montré son amour total pour Toulon et son engagement extrême en plus de son grand talent de pur 3/4 aile. Ceux qui l’ont connu ne peuvent l’oublier.

    J'aime 30
  6. Maxidave 30 octobre 2022 at 17h- Répondre

    Oui. Au delà du joueur super mec simple et accessible. Vraiment très proche des supporters comme un Arniaud, un Bazani, un Chacha, ou un Fitzy.
    Je trouve que MB n’a pas été classe et qu’il aurait mérité une autre sortie.
    Je revois son tour d’honneur et ses larmes et j’en ai encore les frissons……

    J'aime 21
    • D'énormes dépenses 31 octobre 2022 at 18h- Répondre

      Un mec bien – Super

  7. Valoudubonnus 30 octobre 2022 at 17h- Répondre

    J’adorai ce garçon qu’est-il devenu???

    J'aime 11
  8. Name 30 octobre 2022 at 18h- Répondre

    Merci Martin : on oubliera jamais ce que Gia et toi avez fait pour ce club !

    J'aime 17
    • Name 31 octobre 2022 at 08h- Répondre

      Et Fitzy bien sûr, ainsi que Franky Alazet, Chacha, Vickers-Pearson, et tous ceux qui auront contribué à sauver le RCT et avec lui, un peu la ville de Toulon, aussi.

      Un écossais, un tchèque, un géorgien, un sud-af, un gallois…. Comme dans les années 70 il y avait des ritals, des espingouins, des bazanés, des pieds-noirs… C’est ça, Toulon.

  9. Villieresteàtoulonàvie! 30 octobre 2022 at 18h- Répondre

    Respect à ce super mec et joueur, tu es chez toi à Toulon ami !

    J'aime 28
  10. Mel83 30 octobre 2022 at 18h- Répondre

    J’ai adoré cette époque même si c’était en pro d2 avec les kefu, orene ai ,jagr, fotu , c’était des frissons assuré et ça s’envoyer sévère comme il le dit si bien que tu ne soit pas le plus talentueux ça arrive mais tu doit au minimum y mettre la rage pour que l’adversaire se disent putin ça cogne dur en face voilà ce qu’on veut voir le reste passe bien après

    J'aime 34
  11. le duc 30 octobre 2022 at 18h- Répondre

    le pro d2 est un super championnat et espérons que nous pourrons le jouer à nouveau

    J'aime 4
    J'aime pas 23
  12. Guy56 30 octobre 2022 at 19h- Répondre

    Mon commentaire en attente de modération pour rien depuis plus d’une heure !

  13. Ju 30 octobre 2022 at 19h- Répondre

    La grande epoque de l’ambiance au stade! Une percée de Martin te faisait trembler les tympans tellement y’avait de l’ambiance!

    J'aime 15
  14. Publicité