Ludovic Radoslavjevic dévoile publiquement sa version des faits !

Ludovic Radoslavjevic dévoile publiquement sa version des faits !

16 décembre 2021 - 23:57

15 Commentaires

Publicité

Au début de la saison 2021 / 2022, une affaire de racisme a éclaté au sein du rugby Français.

En plein match, le demi-de-mêlée de Provence Rugby (Pro D2), Ludovic Radoslavjevic aurait tenu des propos racistes à l’encontre de l’ailier de Nevers : Christian Ambadiang.

Pour ces faits, le joueur Aixois a été suspendus neuf mois par la Commission de discipline de la Ligue Nationale de Rugby, suite à quoi il a été licencié par son club.

Interrogé via Midi Olympique ce jeudi, Ludovic Radoslavjevic a souhaité raconté sa version des faits.

Il ne veut surtout pas minimiser les faits mais souhaite tout de même raconter la manière exacte dont la scène s’est déroulée. Extrait:

« Depuis le début, j’ai toujours dit la vérité. Canal+ et les médias ont dit que cela s’était passé sur le terrain. Or, c’est faux. Juste avant la mi-temps, il y a eu une échauffourée sur le terrain. À ce moment-là, Chris Ambadiang m’a tiré le maillot au niveau du col. J’ai essayé de le taper au menton. Il s’est mis à crier : « Oh il m’a tapé, il m’a tapé. » Et il a demandé à l’arbitre de regarder la vidéo. Du coup, je suis allé le voir pour lui dire : « Je vais vraiment te taper, tu vas voir la différence. » L’arbitre nous a alors convoqué pour nous dire : « Calmez-vous, c’est la mi-temps. » L’histoire en reste là, seulement j’étais très excité parce que le match était tendu.

En rentrant au vestiaire, alors que Chris Ambadiang est deux ou trois mètres devant moi, je l’entends encore réclamer à l’arbitre la vidéo. Et là, je lui ai lancé : « Mangeur de banane, je vais te taper, tu vas voir la différence. » Il ne m’a même pas entendu, mais le talonneur de Nevers Janick Tarrit, à côté de moi à cet instant, m’a dit : « Oh ça, c’est raciste. » Et je lui réponds : « Toi, ferme ta gueule, je vais te brûler. » Voilà comment ça s’est passé. Je n’ai jamais dit à Christian Ambadiang, les yeux dans les yeux : « Je vais te brûler, mangeur de bananes. » Je ne minimise pas ce que j’ai dit. Jamais de la vie. J’ai été m’excuser immédiatement à la fin du match. Ces propos ne reflètent en rien ma personnalité, je les regrette. J’ai fait une erreur, je l’ai payée cash. »

Publicité

15 Commentaires

  1. Publicité

  2. Mazoil 17 décembre 2021 at 04h- Répondre

    Sanction trop sévère pour son comportement
    Des quolibets de ce style il y en a toujours eu sans pour autant être raciste
    Ce monde aseptisé m inquiète

    J'aime 82
    J'aime pas 10
  3. Tubou 17 décembre 2021 at 06h- Répondre

    Pour moi se sont des propos intolérables quelque soit le contexte. ils ont été sévèrement punis (a juste titre pour moi) maintenant il a payé il s’est excusé expliqué etc…. C’est bon on peut le lâcher avec ça non?

    J'aime 18
    J'aime pas 8
  4. Robert du 93 17 décembre 2021 at 07h- Répondre

    Rien que pour le «  je vais te brûler » il mérite sa sanction

    J'aime 7
    J'aime pas 12
  5. GeGe 17 décembre 2021 at 08h- Répondre

    Oui trop sévère Mazoil il ne va plus être possible de parler

    J'aime 13
    J'aime pas 1
  6. Cissé 17 décembre 2021 at 08h- Répondre

    Le mangeur de banane est de trop ,oui il faut des exemples , pour arrêter ce genre de parole , est il raciste ? Pas sur

    J'aime 15
    J'aime pas 6
  7. m 17 décembre 2021 at 09h- Répondre

    L’expression est intolérable mais qui ici n’a jamais dit un truc un peu raciste ou misogyne au bureau ou entre collègues ? Avez vous été viré et empêché de travailler derrière ?

    Son malheur est d’être dans un milieu de média avec des caméras.

    Plus généralement, le problème des médias, c’est que c’est une justice parallèle que les plus malins sauront manipuler, là où la vraie justice est, quoi qu’on en dise, plutôt impartiale en France. Maintenant, n’importe quel joueur de foot ou de rugby pourra aller voir les médias en affirmant des insultes. Les preuves, on s’en fout, les spectateurs jugeront. Il suffit que l’accusé soit un joueur un peu chaud et pas très aimé du grand public et, innocent ou coupable, ce sera fini pour lui.

    Je n’excuse en rien son expression, mais je comprends l’état d’excitation du moment et les mots qui lui échappent. Et je regrette l’ampleur des réactions derrière.

    Comme le disait un grand barbu (pas Chabal, hein), que celui qui n’a jamais péché lui jette la première pierre (pas Mignoni, hein).

    J'aime 7
    J'aime pas 2
  8. boom09 17 décembre 2021 at 09h- Répondre

    connotation raciste surement ! APRES j’ai entendu d’autres insultes sur un terrain qui sont surement pires !au fait y a t-il une hierarchie des insultes dans l ‘ ABSURDITé ? NOIR ?BLANC ? HOMO ?

  9. degun des basses alpes 17 décembre 2021 at 11h- Répondre

    Bonjour, et Mathieu BASTAREAU, qui traite de P…. le joueur italien devant l’arbitre , lui même, homosexuel, qu’a t il reçu comme sanction, malgré les excuses.
    Bientôt il faudra jouer avec un masque sanitaire et la langue dans la poche aux vestiaires. Les éléves du collège de Rugby, se parlaient en gentilhomme à l’époque ? ? ? ? ?
    Par ce que.

    J'aime 5
    J'aime pas 3
    • Name 17 décembre 2021 at 11h- Répondre

      Bastareaud a été suspendu 3 matches pour son insulte.
      Rado est un multirécidiviste…

      J'aime 1
      J'aime pas 2
  10. hannibal 17 décembre 2021 at 12h- Répondre

    je n’ai jamais proféré une insulte raciste de toute ma vie, sur les terrains, à l’école, lycée et boulot ! Alors arrêtez de dire n’importe quoi en avançant c’est pas grave, on vit dans un monde aseptysé, qui n’a jamais dit une connerie raciste ou mysogine ! Après je suis d’accord tu peux balancer sans être raciste mais alors là tu paies pour ta connerie et c’est un juste retour des choses finalement!

    J'aime 3
    J'aime pas 1
    • X Malcolm olo 17 décembre 2021 at 12h- Répondre

      Tous ceux qui ont peu de vocabulaire, qui partagent ces idées, ou qui pensent que parler vrai c’est parler fort et gras soutiendront et permettront à ces idées nauséabondes de continuer à se diffuser. La liberté d’expression s’accompagne d’un minimum de raison, ne pourront plus rien dire ceux qui n’ont déjà pas grand chose à dire, ce ne sera pas une grosse perte.

  11. mica 17 décembre 2021 at 13h- Répondre

    Je regrette de n’être pas né muet!! On risque gros si on arrive à voir un iota de racisme dans une phrase. Je ne pense pas que ce soit la bonne méthode pour lutter contre le racisme … qui deviendra muet mais qui existera.

  12. hannibal 17 décembre 2021 at 14h- Répondre

    un iota de racisme, c’est du racisme, il n’y a pas de demi mesure dans la détestation de l’autre !

    J'aime 1
    J'aime pas 1
  13. mica 17 décembre 2021 at 15h- Répondre

    je vois que les discussions sont inutiles sur ce sujet.Donc s’arrête sur ce sujet et bonne chance …..

  14. hannibal 17 décembre 2021 at 16h- Répondre

    non on discute, on est pas d’accord mais tout va bien !

  15. Publicité