Mahamadou Diaby : « Christophe Urios a pris la parole »

Mahamadou Diaby : « Christophe Urios a pris la parole »

9 août 2022 - 10:42

2 Commentaires

Publicité

L’Union Bordeaux-Bègles a déçu lors de la seconde partie de la saison 2021 / 2022.

Les Bordelais se sont effondrés et ont finalement échoué lors des phases finales du Top 14.

Interrogé dans les colonnes du Midi Olympique, le troisième ligne Bordelais Mahamadou Diaby s’est confié à l’occasion de la reprise de l’entraînement du groupe Girondin.

Il explique notamment que le manager Christophe Urios a assumé sa part de responsabilité tout comme le groupe Bordelais. Extrait:

« Christophe a pris la parole de manière assez transparente. Il a assumé sa part de responsabilité et nous a donné ses explications. Les joueurs ont aussi exprimé leur ressenti. Honnêtement, c’est du positif qui en ressort. Dans une équipe, et dans un championnat aussi long que le Top 14, ce n’est pas possible que tout se passe comme prévu du début à la fin. C’est tellement dur qu’il y a forcément des moments de turbulences. Pour nous, ce fut sur la fin de saison mais ce sont des choses qui arrivent à toutes les équipes.

Le mieux est de pouvoir l’anticiper en ayant de bonnes discussions, comme on a pu en avoir au début de la préparation. Là, on repart sur quelque chose de solide. Je pense qu’on est sur le bon chemin. »

Le capitaine Bordelais espère désormais que l’UBB sera capable d’aller plus loin la saison prochaine. Extrait:

« C’est déjà quelque chose de très bien de faire partie des phases finales depuis plusieurs saisons. Ca montre toute l’évolution de ce club. En revanche, l’appétit vient en mangeant. Avant même d’attendre les mots des dirigeants, en tant que compétiteurs, on a forcément envie d’aller encore plus loin et de goûter à la finale. On ne peut que viser plus haut, on ne peut pas regarder vers le bas. »

Publicité

2 Commentaires

  1. Publicité

  2. Sylvestre Twester 9 août 2022 at 13h- Répondre

    Les presque champions 2020 ont du mal à digérer l’arrêt survenue cette année de Covid. Mais avec peu de sélectionnés ils devraient pouvoir en profiter un peu plus cette année.

    J'aime 3
    J'aime pas 3
  3. La Rafale 10 août 2022 at 09h- Répondre

    Urios veut des guerriers , ce que j’ai compris de ses interventions c’est qu’il n’en voyait pas beaucoup dans son équipe. Le départ de Woki est un signal fort : le boss c’est Urios,

  4. Publicité