Malgré la défaite, Patrick Arlettaz estime que ses joueurs ont remis la marche en avant

Malgré la défaite, Patrick Arlettaz estime que ses joueurs ont remis la marche en avant

15 octobre 2022 - 22:55

3 Commentaires

Publicité

Le manager de Perpignan, Patrick Arlettaz s’est confié via L’Indépendant suite à la défaite concédée à domicile par ses joueurs contre Clermont, ce samedi après-midi, à l’occasion de la septième journée du Top 14 (10-20).

Ce-dernier confirme que son groupe est extrêmement frustré par cette défaite à zéro point.

Mais selon lui, l’USAP a tout de même réussi à remettre la marche en avant malgré cette défaite.

Il vise désormais le match à venir contre Bayonne, programmé le week-end prochain à Jean-Dauger. Extrait:

« On est très déçus, frustrés, les gars s’en veulent, on n’est jamais satisfait d’une défaite, ce n’est pas ce qu’on voulait mais sur le cœur du match, quand on met de l’engagement comme ça, ça rassure, ça montre qu’on peut exister dans ce championnat.

Ce qu’on a fait aujourd’hui ne suffit et on ne mérite pas la victoire mais on ne perd pas pour les mêmes raisons qu’à Paris. Ce qui nous a manqué aujourd’hui, ça se travaille et notamment la confiance qui se construit. Il ne fait aucun doute que l’on a remis la marche en avant. Je sais que c’est difficile à dire quand il y a une défaite mais c’est quand même la vérité.

Maintenant, il faut exister à Bayonne la semaine prochaine, se projetait déjà le manager de l’USAP. On connaît la difficulté de la chose. On n’a trahi personne sur ce match contre Clermont et ça montre aussi que le match à Paris n’était qu’un accident. »

Publicité

3 Commentaires

  1. Publicité

  2. Oups 15 octobre 2022 at 23h- Répondre

    Oui en effet en avant sur la D2….

    J'aime 10
  3. MerciJojo63 16 octobre 2022 at 01h- Répondre

    Mdr sur une action de jeu: Acebes qui dit à l’arbitre « avec quoi vous voulez qu’il deblaye ? » (à part l’épaule) quand son 5 envoie une patate à Beregaray, on le voit fermer son poing et après Beregaray sortir de douleur à l’impact ! (Franchement sur ce coup là, il y a vraiment un arbitrage maison, car « on voit pas l’impact » dit l’arbitre (je pense que le joueur va être rattraper par la commission arbitrale) .Une équipe qui ne compte que sur ses coups bas à domicile, son public qui pourri l’ambiance, insulte l’arbitre etc.. Allez dégagez moi ça en Pro D2!

    J'aime 7
    J'aime pas 1
  4. messieursàdixmètres 16 octobre 2022 at 13h- Répondre

    Cà ne sera pas la seule défaite à domicile, le uppercut ne restera pas sans suite, et le public est souvent de mauvaise fois, + sifflets et insultes sont légions pour un oui pour un non. Le joueur qui a fait le bonheur l’année précédente, est copieusement sifflet quand il revient avec une équipe adverse, voir Delguy. sans compter le caillassage des bus, 13 club du top 14 se plaignent de ce public, mm à l’arrivée des adversaires, à la sortie du bus, et si vous n’ êtes pas venu à A.Giral ces dernières années, ne mettez pas de pouces vers le bas, car je vous mettrai à 10 mètres.

    J'aime 3
    J'aime pas 2
  5. Publicité