Matthieu Jalibert explique pourquoi il a excellé avec le XV de France

Matthieu Jalibert explique pourquoi il a excellé avec le XV de France

22 novembre 2022 - 23:20

5 Commentaires

Publicité

L’ouvreur international Français Matthieu Jalibert a effectué trois entrées en jeu remarquables lors des trois tests-matches de la Tournée d’automne.

Interrogé via Midi Olympique, le joueur de l’Union Bordeaux-Bègles a expliqué pourquoi il a excellé lors de ces trois rencontres face à l’Australie, l’Afrique du Sud et le Japon.

Il explique vouloir apporter sa touche en fin de rencontre. Extrait:

« J’essaie en tant que finisseur d’apporter ma touche, mais en restant dans le cadre, sans surjouer, en apportant quelque-chose à l’équipe. Je crois que sur tous les trois matchs, c’est ce que je suis parvenu à faire, avec mon énergie et mon enthousiasme. Mais je n’ai aucune rage, aucune revanche, pas du tout. »

Il a ensuite analysé ses deux coups d’éclat contre le Japon. Extrait:

« Sur le premier, je vois que l’arrière est très très loin. À l’instinct, je tape par-dessus en me disant qu’au pire, je pourrai mettre la pression sur l’arrière. Il a cafouillé un peu, j’ai eu le rebond et le ballon m’est revenu dans les mains et puis, on a marqué derrière. Le second ? Ce fut un peu pareil, je vois que les trois-quarts étaient assez éloignés de moi, et je me suis retrouvé face à des avants. J’ai compris que je pouvais prendre de la vitesse et tenter un nouveau par dessus. Oui, ce sont des choses que j’aime bien faire. »

Il ne cache d’ailleurs pas avoir analysé le jeu pratiqué par le Japon lorsqu’il était sur le banc des remplaçants. Extrait:

« Oui, j’avais vu certaines choses depuis le banc, on est bien placé pour faire de l’observation et de l’analyse. Mais ce sont aussi des choses qu’on avait ciblées dans la semaine, on savait que ces Japonais seraient très espacés. Mais je suis conscient qu’en tant que finisseur, on bénéficie aussi d’un certain travail de sape de nos avants. On sait aussi qu’on va se retrouver face à des adversaires un peu fatigués, l’occasion d’utiliser sa propre vitesse. Mais je suis là pour ça. »

Pour conclure, Matthieu Jalibert explique n’avoir reçu aucune consigne particulière de la part du staff. Extrait:

« Je n’avais pas de consignes. Le staff connaît mes qualités, je suis un joueur qui aime attaquer la ligne, tenter des choses. Parfois ça me réussit, parfois ça me réussit un peu moins. Peut-être que dans certains matchs, ce n’est pas possible de faire ça, mais aujourd’hui, j’ai fit parler mon instinct. J’ai vu ces opportunités en second rideau, je les ai saisies. »

Publicité

5 Commentaires

  1. Publicité

  2. Mola the best 23 novembre 2022 at 09h- Répondre

    Jalibert interrogé par le Midol? Bizarre! Certains ici disent que ce torchon pro toulousain ne vante que les mérites des joueurs du ST et il vont interrogé le c-oncurrent direct de leur chouchou pour le mettre en lumière??? De 2 choses, ou le journaliste et le rédac en chef ont pété un câble ou ceux qui disent ça ici sont des idiots, je ne vois pas d’autres explications.

    J'aime 14
    J'aime pas 11
  3. ANDRE 23 novembre 2022 at 10h- Répondre

    Contrairement à ce que prétendent les  » anti Jalibert  » toulousains ( voir ci-dessus !) dont l’argumentation repose sur sa coiffure, son idolâtrie pour O Farell, sur le nom de son chien, sur sa tenue immaculée à la sortie des matchs, sur sa propension à dénoncer des personnes de son club qui se sont trompés sur une pathologie récente qui l’a éloigné des terrains, bref des arguments multiples que chacun jugera, il n’empêche qu’il explique sa vision du poste d’ouvreur  » à l’instinct  » … mais aussi, sa capacité d’observation et d’analyse préalables pour mettre en oeuvre ses fulgurances qui enthousiasment les vrais amateurs du beau rugby.

    J'aime 18
    J'aime pas 8
    • Mola the best 23 novembre 2022 at 11h- Répondre

      Où as tu lu tout ce que tu dis en disant « voir ci-dessus »?

      J'aime 4
      J'aime pas 7
    • Tilosach 23 novembre 2022 at 15h- Répondre

      Dommage que ton post commence de façon aussi biaisée.
      Cependant on est d’accord sur sa capacité a utiliser son statut de finisseur pour utiliser ses qualités. Et il dit aussi qu’il profite du travail de sape et que parfois jouer a l’instinct peut jouer des tours.

    • Sylvestre Twester 23 novembre 2022 at 16h- Répondre

      André, c’est vrai que M.Jalibert peut briller sur 10 mn quand pendant 70 mn les autres ont fait le travail de sape et on bien fatigué leur adversaire. Tu n’oublies que le principal de ce qu’il dit clairement.

      J'aime 2
      J'aime pas 3
  4. Publicité